Quelles chaudières nouvelle génération en 2019 ?

Dans Chauffage par le 19 août 2019Commentaires fermés

En matière de chauffage pour votre habitation vous avez l’embarras du choix : chaudière & poêle à granule, plancher chauffant, chaudière à gaz, convecteur électrique, pompes à chaleurs, plafonds rayonnants… et maintenant les nouvelles chaudières à condensation qui combinent plusieurs technologies pour vous restituer un chauffage au meilleur prix. Zoom dans cet article sur la solution « Made in France » by Boostheat, qui propose une chaudière écologique à très haute performance énergétique. Explications…

chaudiere-condensation-Boostheat

La chaudière à condensation Boostheat, quésaco ?

Après huit années de recherche, nous sommes heureux de vous mettre un coup de projecteur sur Boostheat.20, la nouvelle chaudière à condensation mise au point par une start up française -cocorico :). Il s’agit d’une chaudière écologique à très haute performance énergétique bénéficiant d’une technologie innovante qui combine les performances d’une chaudière gaz à condensation et d’une pompe à chaleur.

La chaudière décide en fonction de la température extérieure, et du coup du rendement de chaque module, la part du fonctionnement simultané ou non de la pompe à chaleur et de la chaudière à condensation. L’hiver lorsque les températures sont basses, la pompe à chaleur perd de son efficacité ; c’est alors que la chaudière vient en renfort pour assurer la production d’eau chaude ainsi que pour le chauffage centralisé.

 

On le sait vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir contrôler vos consommations d’énergies, pour des raisons financières mais aussi environnementales. Alors rassurez car cette société française a bien prévu le coup en vous offrant des solutions connectées adaptées aux problématiques actuelles. Vous pourrez donc suivre vos consommations et piloter votre machine à distance depuis votre téléphone portable ! Ce qui est non seulement très utile pour optimiser vos consommations mais aussi bien pratique pour contrôler la température de votre logement.

Quels avantages pour la technologie Boostheat.20 ?

chaudière BOOSTHEAT

La chaudière BOOSTHEAT utilise simultanément du gaz et une pompe à chaleur pour atteindre un rendement jusqu’à 200 % selon l’estimation réalisée par le fabricant

Une chaudière à condensation fonctionne sur le même principe qu’une chaudière classique (la combustion du gaz produit de la chaleur). Cependant, la chaudière à condensation est plus performante parce qu’elle récupère la chaleur contenue dans les fumées pour produire plus de chaleur. Le point fort de la nouvelle chaudière Boostheat.20 est qu’elle combine les avantages des 2 technologies : à savoir les avantages d’une chaudière condensation à gaz et ceux d’une pompe à chaleur. En outre voici ce que vous pouvez retenir de ce produit performant :

  1. Récupération de l’énergie contenue dans l’environnement extérieur (air ou eau ou sol) pour atteindre un rendement supérieur.
  2. Récupération de la chaleur latente par condensation.
  3. Utilisation d’une énergie compétitive (gaz).

Quels rendements pour ce type d’installation ?

Cette chaudière hybride au rendement qui atteint 200%* (inégalé aujourd’hui) évite les déperditions et permet de diviser la facture énergétique par deux. Ce modèle au sol fonctionne aussi bien avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant et dispose d’un thermostat connecté et intelligent.

*Estimation réalisée par le fabricant - Devis pour cette chaudière à condensation sur Boostheat.fr

Cette innovation permet aussi de répondre à des besoins d’eau chaude sanitaire grâce à un ballon d’eau chaude haute capacité intégré. Si le prix avoisine les 15 000€, de nombreuses aides existent pour aider à remplacer sa vieille chaudière par une chaudière THPE (CITE, prime Coup de Pouce, éco-PTZ, aides de l’ANAH, taux de TVA réduit à 5,5%…).

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Dossier fiscalité : quelles aides financières aux particuliers (PPE 2019)

Dans A LA UNE, Alternatives, Bois, Chauffage, Consommation, Energies, Environnement, Éolienne, Equipement, Fossiles, Hydraulique, Hydrolien, Photovoltaïque, Pompes à chaleur, Règlementation, Solaire >, Thermique par le 19 février 2019Commentaires fermés

La programmation pluriannuelle de l’énergie ou PPE, créée par la loi de transition énergétique de 2015 est un outil de pilotage de la politique énergétique de la France. Elle trace une ligne directrice et fixe des axes énergétiques prioritaires afin que la France atteigne la neutralité carbone d’ici à 2050. Établie pour 2019-2023, elle sera revue et corrigée 5 ans plus tard pour la période 2024-2028. Ce dossier spécial fiscalité est le résumé d’un document de près de 400 pages rédigées par le Ministère de la Transition Écologique. Vous aimeriez changer votre de chaudière ? Consommer plus d’énergies renouvelables, mais fiscalement laquelle choisir ?  Ce dossier va vous aider à prendre les bonnes décisions par rapport aux aides fiscales présentes et à venir. Découvrez maintenant les mesures fiscales pour les particuliers dont vous allez pouvoir bénéficier dans les prochaines années… 

aides-fiscales-particuliers-ppe-2019

Les aides fiscales pour l’habitat des particuliers

Un des grands objectifs du PPE est la réduction de la consommation d’énergie dans l’habitat et le bâtiment. L’idée globale est de rendre le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) plus efficace via un nouveau barème forfaitaire en 2020, qui tiendra compte de l’efficacité énergétique des actions et sera défini après une large concertation avec les acteurs de la filière. Dans cette attente, les mesures conservées et renforcées sont les suivantes :

  • Elargir le CITE aux propriétaires-bailleurs en 2020
  • Elargir le CITE dès 2019 pour les ménages modestes à la main d’œuvre pour l’installation d’équipements de chaleur renouvelable ainsi qu’à la dépose de cuves à fioul
  • Faire verser le CITE par l’ANAH au moment des travaux, pour les ménages des quatre premiers déciles (périmètre actuel des aides de l’ANAH). Le taux d’aides sera bonifié pour ces ménages, afin que les aides publiques constituent un véritable déclencheur de travaux pour sortir de la précarité énergétique
  • Maintenir le taux de TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétiques éligibles au CITE et travaux liés
  • Permettre à l’ecoPTZ de s’appliquer au forfait pour des travaux monogestes, (exemple : installation d’un chauffage central alimenté par des énergies renouvelables, sans bouquet de travaux)
  • Financer à 100% un audit énergétique pour les ménages modestes propriétaires de logements passoires thermiques (Diagnostics de performance F ou G). Rendre cet audit obligatoire avant la mise en location d’un logement privé de catégorie F ou G ainsi que lors de la mutation d’un logement classé F ou G, d’ici 2021, pour inciter les propriétaires à engager les travaux.

Nouvelles règles fiscales pour les transports

  1. Dès maintenant, bénéficiez de la prime à la conversion allant jusqu’à 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion.
    L’objectif du nouveau dispositif est d’aider tous les Français, particuliers et professionnels, à acheter un véhicule neuf ou d’occasion en échange de la mise au rebut d’un vieux véhicule. Depuis le 1er janvier 2019, la prime est doublée pour les 20% des ménages les plus modestes et les actifs qui ne paient pas d’impôts et parcourent de nombreux kilomètres chaque jour pour se rendre à leur lieu de travail (60 km). Le montant de la prime est revu à la hausse : vous pouvez à présent bénéficier jusqu’à 4 000 € pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion et jusqu’à 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion.
    Les conditions sur le véhicule à renouveler :
    - Véhicule diesel immatriculé avant 2006 (pour les ménages non imposables) et avant 2001 (pour les ménages imposables)
    - Véhicule essence immatriculé avant 1997
    -> Testez votre éligibilité à la prime à la conversion énergétique de votre véhicule dont le PTEC<3,5T
  2. Création d’un forfait mobilité durable jusqu’à 400€ par an pour encourager le recours au vélo et au covoiturage dans les trajets domicile-travail.
  3. Développement du covoiturage : voies et places de stationnement réservées, service public de covoiturage (on attend les détails !?) et calcul du partage des frais entre conducteur et passagers : sur ce troisième point, concrètement nous n’avons aucune info à ce jour, mais nous tiendrons cet article à jour en fonction des prochaines publications officielles.

Aides fiscales pour le chauffage et la consommation en NRJ des ménages

Mesures complémentaires aux mesures de maîtrise de l’énergie pour réduire la consommation des énergies suivantes :

Le charbon

Pour les particuliers, l’ambition est de sortir du chauffage charbon d’ici 2028, concrètement :

  1. Maintien des aides CITE incitatives pour l’installation de de chauffage renouvelable (type pompes à chaleur, chaudières biomasse, systèmes solaires combinés ou à raccordement avec un réseau de chaleur renouvelable)
  2. Élargir le « coup de pouce » CEE existant pour le fioul à la substitution du charbon vers des poêles à bois performants en termes de rendement et de qualité de l’air.

Chauffage au fioul

  1. Poursuivre et renforcer le coup de pouce CEE pour l’arrêt des chaudières fioul au profit des pompes à chaleur, des chaudières biomasse, des systèmes solaires combinés, des chaudières à gaz à très haute performance énergétique dans les zones de desserte en gaz naturel ou un raccordement à un réseau de chaleur renouvelable
  2. Elargir le CITE à la dépose des cuves à fioul dès 2019 pour les ménages modestes.

Chaleur d’origine renouvelable (PAC Géo et Aéothermiques)

  1. Intégrer dans le CITE en 2019 les coûts de pose pour l’installation de chaleur renouvelable pour les ménages modestes, puis faire évoluer ce crédit d’impôt en 2020 pour lui donner un montant forfaitaire, différencié selon les technologies et tenant notamment compte de la production de chaleur renouvelable assurée par chaque type d’équipement
  2. Maintenir la TVA à 5,5% pour les équipements de chaleur renouvelable éligibles au CITE, et les travaux liés (exemple : conduit d’évacuation des fumées, silo à granulés)
  3. A compter de mi-2019, permettre à l’éco-prêt à taux zéro de s’appliquer au forfait pour tous travaux éligibles au CITE (exemple : jusqu’à 18 000 euros de prêt pour l’installation d’une pompe à chaleur géothermique). Jusqu’alors, il fallait réaliser au moins deux types de travaux (exemple : pompe à chaleur + isolation des murs) pour bénéficier de ces prêts avantageux
  4. Les pompes à chaleur bénéficient du crédit d’impôt transition énergétique dont le taux est de 30 % depuis 2015 . Vous pouvez tester votre éligibilité en bas de cet article « rubrique nos conseils ».

Le solaire thermique

Dans ce secteur c’est la déconfiture, rien n’est prévu ou presque… un kit de communication pour les conseillers sur l’intérêt du solaire thermique dans l’individuel, pour qu’ils soient mieux armés pour promouvoir cette solution. Ca fait léger comme mesure ! Pourtant les enjeux et les espoirs sont grands vis à vis de cette technologie

Électricité et gaz

Aucune aide fiscale, un gel des tarifs sur 6 mois pour les particuliers est prévu par décret ministériel ; la situation sera réévaluée après la période de débat public. Le PPE prévoit de réduire la part du nucléaire et des énergies fossiles ; le gaz et l’électricité nucléaire ne bénéficieront donc plus d’aucune aide dans les années à venir. C’est une bonne chose, car les fonds publics doivent être à 100% investis dans les énergies durables, renouvelables et à très faible émission de CO2.

Éolien terrestre

Aucune aide pour les particuliers, l’Etat français n’a pas su soutenir la filière, préférant donner l’argent public aux grosses entreprises… Ce qui est bien dommage car de vrais solutions pour le particulier existaient !

Le photovoltaïque

L’Etat souhaite que la production d’électricité photovoltaïque soit multipliée par 3 d’ici 10 ans. Des objectifs assez faibles comparé au potentiel énorme du photovoltaïque ! Mais surtout l’Etat, après avoir abandonné la filière il y a 10 ans, n’investira pas un copec ! Comment va t-on pouvoir atteindre ces objectifs ? A coup de subventions ? Pour les gros, ceux qui possèdent des parkings et des toits terrasses ? L’Etat français manque gravement de cohésion dans cette filière. Pourtant c’est très simple, il faut aider les ménages à s’équiper de produits fiables et aux normes. Malheureusement la filière industrielle en France étant quasi morte, les panneaux sont principalement produits en Chine voir en Allemagne !

Les coûts actuels de production pour les différentes énergies (renouvelables ou pas) en 2018

En complément de cet article qui, je le rappelle résume un document de plus de 300 pages, nous avons pensé que ces chiffres récents pourraient vous intéresser…  Nous avons classé les énergies par cout de production. Ces chiffres sont extraits du PPE mais proviennent de différentes sources publiques (Adem, cours des comptes, ministères).

  1. Hydroélectrique (barrage) : de 40 à 120 €/MWh (selon la taille/puissance du barrage)
  2. Photovoltaïque : de 55 €/MWh (panneau au sol) à 85 €/MWh (panneau sur toiture)
  3. Centrale thermique à Cycles Combiné Gaz : 60€/MWh
  4. Éolien (terrestre) : 60 €/MWh
  5. Nucléaire : 65 €/MWh (chiffre de la cours des comptes en 2012 intégrant les coûts de démantèlement)
  6. Biomasse solide (Bois) : de 50 €/MWh (buches) à 90 €/MWh (granules)
  7. PAC Géothermiques et Géothermie profonde : 80€/MWh
  8. Hydrolien (éolien en mer): de 80 €/MWh à 100 €/MWh (en intégrant les couts de raccordement)
  9. PAC Aérothermiques : 120€/MW
  10. Bio gaz (bio déchet) : 150 €/MWh (*)
  11. Solaire thermique (eau chaude solaire et/ou combiné avec chauffage individuel) : 300 €/MWh (système combiné) (1)

(*) nouvelle technologie donc pas encore très rentable mais à fort potentiel

Les mix énergétiques cibles
Consommation finale d’énergie par secteur et par vecteur en 2016 (TWh)

Consommation finale d’énergie par secteur et par vecteur en 2016 (TWh)

La réduction des consommations d’énergie est le premier pilier de la transition énergétique. C’est pourquoi les mesures à prendre doivent être à la hauteur de l’enjeu pour entraîner les changements de comportements et de décisions. Avec un objectif de réduction globale (toutes énergies confondues) de 14% d’ici à 2028, baissez les consommation est donc un enjeu de taille.

Le mix énergétique
L’ensemble des mesures de la PPE devraient modifier le mix énergétique français. Les tableaux ci-dessous présentent les mix qui devraient en résulter aux horizons 2023 et 2028 en énergie finale et
répartis par secteurs selon les besoins.

Energie finale consommée en 2023 et 2028 par source (TWh)

Energie finale consommée en 2023 et 2028 par source (TWh)

Le mix électricité
Le tableau ci-dessous présente les moyens de production d’électricité aux horizons de la PPE quand les mesures prévues dans la présente PPE seront adoptées.

Mix électrique que la PPE permettra d’atteindre en 2023 et 2028 (TWh)

Mix électrique que la PPE permettra d’atteindre en 2023 et 2028 (TWh)

 Voici les documents qui nous ont permis d’écrire ce dossier et quelques liens utiles…

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Chauffage individuel : comment choisir entre bois, gaz et électrique

Dans Chauffage par le 15 novembre 20181 Commentaire

Les enjeux liés aux énergies chauffantes sont fondamentaux et nécessitent de s’y attarder pleinement. Devant des ressources qui se raréfient, trouver des solutions alternatives pérennes et non polluantes est l’enjeu des décennies futures. Même si notre monde tend à une véritable prise de conscience, la transition reste encore un long chemin de croix à parcourir.

quel-systeme-de-chauffage-choisir-lors-d-une-renovation

Les différents types de chauffages sur le marché

Vous avez un projet immobilier ? Qu’il s’agisse de la rénovation d’un bien ancien ou d’une construction neuve, le chauffage représente un coût important, tant sur le plan financier que sur le plan écologique. Mais quel est le chauffage le plus économique en rénovation et qui reste aussi respectueux de l’environnement ? Voici une liste des principales solutions existantes.

Le chauffage au gaz

chauffage-gaz

Le chauffage au gaz est le système de chauffe le plus utilisé par les Français. Cela s’explique notamment par ses divers avantages : un confort de chauffage inégalable grâce une répartition diffuse dans le logement, ce que ne permet pas le système électrique. Lorsque vous optez pour le gaz naturel de ville, un simple raccordement suffit pour être ravitaillé en énergie, vous permettant ainsi d’économiser de l’espace. Les chaudières gaz à condensation assurent un excellent rendement énergétique permettant de réaliser des économies substantielles.

Quant aux inconvénients, ils sont au nombre de deux. D’une part, les prix sont volatils : les réserves naturelles de gaz n’étant pas infinies, les ménages ne sont pas à l’abri d’une hausse conséquente. D’autre part, l’impact sur l’environnement est important, car le gaz est une énergie polluante.

Le chauffage électrique

chauffage électrique

chauffage électrique

Depuis l’avènement de l’énergie nucléaire en France, le chauffage électrique séduit de plus en plus de Français. L’avantage ? Son coût relativement faible par rapport aux autres solutions. Concernant les radiateurs électriques, ils se branchent sur secteur, nul besoin de les relier à un système de chauffage central. Comme pour le gaz, le besoin de stockage est inexistant et son coût de maintenance extrêmement faible.

Mais même si l’investissement matériel est faible, l’électricité est quant à elle l’énergie la plus chère du marché. Les taxes ne cessent de croître et les tarifs régulés sont de plus en plus élevés. De plus, les conforts de chauffe sont inégaux entre des convecteurs, des radiateurs à inertie… Quant à son impact sur l’environnement, on connaît les risques liés à la radioactivité, des déchets nucléaires et des eaux de traitement.

Le chauffage au bois

poêle à granules pour le chauffage au bois

poêle à granules pour le chauffage au bois

Le chauffage au bois est sans aucun doute le système de chauffage le plus compétitif du marché, sous forme de bûches d’abord puis de granulés de bois. Concernant l’impact écologique des bûches, il est dit qu’elles possèdent un bilan carbone neutre. Les granulés sont quant à eux plus contrastés sur cette affirmation à cause de leur transformation.

Néanmoins, contrairement au gaz et à l’électricité, le bois nécessite un endroit pour le stockage. De plus, il est plus contraignant en termes de matériel avec l’installation obligatoire d’un conduit de fumée.

Comment faire le bon choix ?

Des sociétés spécialisées œuvrent pour l’accompagnement des clients dans leur besoin en travaux. illiCO travaux est la pionnière dans ce domaine et sélectionne les meilleurs artisans à l’aide d’un dossier constitué de diverses pièces : assurance, immatriculation, analyse financière, etc. Les clients sont alors certains de traiter avec des professionnels déclarés ayant des références clients solides.

Plus encore, illiCO travaux sécurise votre acompte en le plaçant sur un compte séquestre jusqu’au démarrage du chantier. Il vous accompagne pour tous les besoins d’ordre administratif, dans la recherche de financements ou de subventions, dans l’état d’avancement du chantier… C’est l‘assistance à la maîtrise d’ouvrage.

C’est donc une prise en charge globale que propose illiCO travaux, de la recherche de professionnels jusqu’à la réception des ouvrages. C’est pourquoi des milliers de clients favorisent ce type de service qui les soulage de nombreuses contraintes.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Plan climat, qu’est-ce que le paquet solidaire ?

Dans A LA UNE, Chauffage, Climat & Météto, Energies, Equipement par le 3 janvier 2018Commentaires fermés

le plan climat - 4 mesures en 2018<

Entrée en vigueur de 4 mesures concrètes depuis le 1er janvier 2018 avec le Plan Climat. La France s’est engagée à rendre la mobilité propre accessible à tous et à éradiquer la précarité énergétique. Pour y parvenir, Nicolas Hulot présente le paquet « solidarité climatique ». Prime à la conversion de véhicules, chèque énergie, crédit d’impôt pour la transition énergétique et changement des chaudières au fioul : ces quatre mesures concrètes visent à améliorer le quotidien des Français. Explications...

Energie : le chèque énergie

chèque énergie

4 millions de ménages peuvent bénéficier du chèque énergie généralisé en 2018. D’un montant d’environ 150€ par an, il permet aux familles en situation de précarité de payer leurs factures d’énergie. Ce chèque énergie a été conçu comme  un outil de lutte contre la précarité énergétique qui aide les Français aux revenus très modestes à payer leurs factures d’énergie, quel que soit leur moyen de chauffage.

Le crédit d’impôt énergie (CITE)

le crédit d'impôt CITE

Le dispositif d’aide à la rénovation destiné aux ménages et aux entreprises est prolongé en 2018 mais sera transformé en prime en 2019. Le taux d’aide de 30% du montant des travaux reste la règle générale. Ce crédit d’impôt pour la transition énergétique permet de financer des travaux d’isolation des logements et d’amélioration du chauffage des logements, et donc de faire des économies d’énergies permettant de réduire la facture de chauffage, tout en luttant contre le changement climatique. En savoir plus ici >>

Transport : prime à la conversion

Prime à la conversion

En 2018 les français qui remplacent un vieux véhicule polluant par une neuve ou d’occasion récente peu polluante reçoivent une aide. Son montant peut aller jusqu’à 2500€, bonus écologique inclus. La prime à la conversion des véhicules vise à accélérer la sortie du parc des véhicules essence et diesel les plus polluants. Quels sont les vieux véhicules concernés ? Quelle prime pour quel véhicule acheté ? Plus d’info ici >>

Les certificats d’économie d’énergie

Les certificats d’économie d’énergie

En 2018, les ménages modestes et très modestes qui se débarrassent d’une vieille chaudière au fioul pour plus performante peuvent recevoir une aide pouvant aller jusqu’à 3000€. En complément du crédit d’impôt transition énergétique, l’aide au remplacement sera attribuée aux ménages qui investissent dans les énergies renouvelables : pompe à chaleur, chaudière bois ou granules.

 

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le plafond rayonnant : pour ceux qui ont froid aux pieds

Dans Chauffage, Habitat, Maison par le 18 octobre 2017Commentaires fermés

La Terre abrite la vie depuis le début de son existence grâce à l’action qu’exerce le soleil sur sa surface. Bien que situé à 150 millions de kilomètres, les rayons du soleil atteignent la surface terrestre en seulement 8 minutes.

Le plafond rayonnant reproduit ce que la nature nous offre de meilleur

Situé au dessus de vos têtes et profitant d’un espace disponible et principalement inexploité, le plafond rayonnant diffuse une température douce et homogène sur 100% de l’habitation, sous toute hauteur sous plafond. Chauffer une grande surface à une température minimale, tel est le secret de la solution.

Certains diront que cela ne peut pas fonctionner vu que la chaleur monte !.  C’est partiellement Faux. L’air chaud monte par convection. Or, le plafond rayonnant travaille sur la partie rayonnante de la diffusion de chaleur, tout comme le soleil dans l’espace (absence d’air véhiculant l’effet de convection)


Qu’est que le rayonnement ?

Le rayonnement agît sur votre peau lorsque le ciel est dégagé et que les rayons du soleil vous chauffent. Lorsqu’un nuage masque le soleil, on se ressent plus cette chaleur qui chauffe directement la peau. C’est çà, le rayonnement : un confort thermique direct, quasi instantané. Le rayonnement réchauffe les corps comme par exemple, la carrosserie de votre voiture qui est à 70° en été, alors que l’air est à 30°…

ceilingo-solutionsLe plafond rayonnant vous chauffe donc de façon directe, à la grande différence du radiateur classique, qui chauffe l’air, pour ensuite vous chauffer. Beaucoup plus réactif, il est également plus économique, puisque profitable tout de suite et ce à très basse température.

Au delà du confort thermique, le plafond rayonnant, c’est aussi le choix de profiter de tout l’espace disponible de son habitation, en supprimant les radiateurs muraux, inesthétiques. C’est aussi une solution ne nécessitant aucun entretien, ne brassant aucune poussière allergène ni aucun mouvement d’air, ne créant aucun bruit.

C’est en ce sens que le plafond rayonnant se positionne aujourd’hui comme un des meilleurs systèmes de confort thermique de l’habitat.

Merci à :
Par Lucien Herrera, responsable chez Ceilingo
http://www.ceilingo-solutions.com/

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Baissez durablement votre facture d’électricité et de gaz

Dans A LA UNE, Chauffage, Consommation, Dépenses, Eclairage, Energies, Energies, Maison par le 7 septembre 20171 Commentaire

AVEC L’UFC-QUE CHOISIR, FAITES DURABLEMENT BAISSER VOTRE FACTURE D’ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ !

ogimage-facebook

10 ans après l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence, et alors que les conditions d’une véritable concurrence profitable aux consommateurs sont réunies sur les marché du gaz et de l’électricité, un trop grand nombre de consommateurs ignore la possibilité, les modalités mais aussi l’intérêt du changement de fournisseur d’énergie… L’UFC-Que Choisir entend donc, comme elle l’a fait avec succès l’an dernier, éveiller les consciences sur l’intérêt et la simplicité du changement de fournisseur d’énergie, les rassembler pour faire émerger des offres (gaz et électricité) les plus attractives possibles financièrement et assises sur des conditions juridiques sécurisées.
N’hésitez plus. Ensemble, faisons baisser la facture énergie !

Nouveautés 2017

Cette année, pour répondre à la demande des consommateurs, la campagne comprend plusieurs nouveautés : les offres gaz et électricité « classiques », sont dorénavant À PRIX FIXES 2 ANS pour une plus grande prévisibilité des tarifs et durabilité des économies potentielles. Pour l’électricité est proposé un lot « soutien aux petits producteurs de renouvelable » À PRIX FIXE 1 AN (électricité provenant majoritairement de petits sites de production renouvelable situés en France), pour lequel le nombre de souscripteurs est plafonné à 25 000.

Si tous les inscrits pourront demander à avoir une proposition d’offre personnalisée « soutien aux petits producteurs de renouvelable », seules les 25 000 premières personnes qui exprimeront le souhait d’y souscrire pourront en bénéficier.

Attention le nombre de place est limité alors ne perdez pas de temps et  Inscrivez-vous  ici >>

choisirensemble-457x221

Quelles garanties ?

  • Du gaz et/ou de l´électricité moins chers
  • Un contrat sûr
  • L’ UFC-Que Choisir à vos côtés

Pourquoi inviter les consommateurs à quitter les tarifs réglementés de gaz et d’électricité ?

Aujourd’hui, les fournisseurs alternatifs peuvent durablement proposer des offres tarifaires compétitives par rapport aux tarifs réglementés proposés par les opérateurs historiques [EDF pour l’électricité, ENGIE (ex GDF Suez) pour le gaz]. De même, les tarifs réglementés permettent de moins en moins d’avoir une vue claire de l’évolution tarifaire: celui du gaz change tous les mois, le tarif réglementé d’électricité change, lui, chaque été alors que l’on trouve des offres à prix fixes sur le marché libre. Enfin, au dire même des experts du secteur, les tarifs réglementés risquent de fortement augmenter dans les mois et années à venir. Alors que la sécurité de l’approvisionnement est garantie par les distributeurs nationaux et pas les fournisseurs historiques, et que l’on peut toujours revenir au tarif réglementé après les avoir quitté, l’UFC-Que Choisir appelle donc les consommateurs, dans leur intérêt, à faire jouer la concurrence.

Comparateur Gaz & Électricité gratuit

Grâce au calculateur de consommation de gaz et d’électricité, vous pouvez réduire votre facture annuelle d’énergie. Une fois cochées les cases qui permettent de déterminer votre consommation, le montant annuel de votre dépense s’affiche. Vous pouvez le comparer à toutes les offres commerciales disponibles, le montant d’économies réalisé ou son surcoût sont précisés pour chacune. En cliquant sur le nom du fournisseur, vous avez accès à l’évaluation de son contrat et à notre avis sur ses offres.

simulateur-energie-quechoisir

ajoutez cet article a votre liste de favoris

40 gestes simples pour réduire votre facture d’eau et d’électricité

Dans Chauffage, Consommation, Eaux >, Eclairage, Equipement, Habitat, L'eau par le 8 janvier 2016Commentaires fermés

Un ménage français consacre, en moyenne et par an, 6,2 % de ses ressources pour se chauffer, se déplacer, s’éclairer, faire fonctionner ses appareils électroménagers et électroniques, etc. Cela vous semble peu ? Pourtant, cela correspond en moyenne à 3207€ de dépenses par foyer et par an*! (* Bilan énergétique de la France publié par le Commissariat général au développement durable, 2013).  La solution la plus efficace pour réduire ses dépenses de chauffage est d’isoler son logement. Cependant, si des travaux de rénovation ne sont pas envisageables pour le moment, quelques gestes simples peuvent vous permettre d’alléger vos factures.

RÉDUIRE SES FACTURES, C’EST POSSIBLE !

Limiter ses consommations d’énergie ne nécessite pas forcément de tout révolutionner. Le budget d’une famille ne permet pas toujours de rénover le logement pour en améliorer les performances énergétiques. Pour autant, quelques bons réflexes suffisent pour faire baisser la facture d’énergie, en toute simplicité et à moindre coût !

screenshot-www.ademe.fr 2016-01-08 16-06-13 conseils 1

screenshot-www.ademe.fr 2016-01-08 16-06-31 conseil 2


screenshot-www.ademe.fr 2016-01-08 16-07-00 Conseil 3

Vous pouvez télécharger gratuitement le guide complet de l’ADEM et donc de bénéficier de conseils supplémentaires bien utiles ! Ce guide donne des conseils à ceux qui sont soucieux, au jour le jour, de la qualité des conditions de vie dans leur logement et de leur incidence sur l’environnement, à ceux qui envisagent la rénovation de leur maison, ou encore à ceux qui souhaite faire bâtir leur logement. Il conseille plusieurs pistes pour qu’une maison soit saine, agréable à vivre, confortable et économe : des gestes simples qui ne remettent en cause que quelques habitudes, des investissements malins à faire de temps à autres, ou encore des grosses dépenses à planifier de longue date. Ainsi, on peut améliorer sa qualité de vie en préservant la qualité de son environnement.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Choisir un appareil de chauffage écologique et économique !

Dans Bois, Chauffage, Communication, Energies par le 29 janvier 20141 Commentaire

C’est l’hiver et vous adorez plus que tout rester sous votre couette. Non pas par fainéantise, mais parce que la température intérieure de votre maison ne dépasse pas les 18 degrés ! Mauvaise isolation, chauffage au fioul, simple vitrage… votre logement cumule les mauvais points. Heureusement nous allons vous faire découvrir la technologie du poêle à granule, un système de chauffage hyper calorifique qui permet de se chauffer de façon écologique et économique !!

Les aides fiscales pour la rénovation énergétique en 2014

Sachez tout d’abord que si vous voulez engager des travaux de rénovation énergétique dans votre logement,  le Président François Hollande et le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault ont annoncé deux points clés pour financer les travaux de rénovation énergétique  en 2014 :

  • une baisse de la TVA de 10% à 5% et
  • des aides supplémentaires aux ménages pour 2014

Examinez bien votre situation, il y a forcément une aide fiscale qui correspond à vos besoins d’éco-rénovation !

Les granulés et les poêles à granules

Le granulé ou pellet se compose essentiellement de bois (sciure et copeaux de bois). Sous réserve que les prélèvements forestiers restent inférieurs à l’accroissement de la forêt, le bois est considéré comme une énergie renouvelable, largement sous exploitée, selon l’Office Nationale des Forêts.  La production des granulés pourrait participer à la valorisation des forêts françaises.

3 fois plus volumineux mais presque 2 fois moins cher que le fioul, les granulés sont particulièrement adaptés aux maisons individuelles. Le prix moyen est de 250 à 350€/tonne, ramenant donc ces granulés à un coût proche de celui des bûches classiques. Ceux qui bénéficient de la norme NF sont à  privilégier en priorité.

Quel bilan carbone pour les poêles et les chaudières à bois ?

Je vous invite à découvrir les résultats de notre étude du bilan carbone des différentes sources d’énergie, les prix revient par KW/h et les grammages de CO2 rejetés. Nous allons essayer d’actualiser les données en CO2 avec Supra, en espérant que ce dernier jouera un plus la transparence que ne l’avait fait à l’époque Wanders. Donc même si nous ne pouvons pas répondre sur l’aspect émission de CO2, on peut dire que se chauffer au bois est économiquement très intéressant par rapport à d’autres modes de chauffage.

Comment choisir une chaudière adaptée à mon logement ?

Difficile quand on est novice de choisir la bonne technologie, le bon produit et faire en sorte que cela convienne à mon logement. Alors que faire ?  Choisir seul ou faire confiance à un vendeur ?
La société Alsacienne SUPRA (fabriquant de Poêles à granulés, cheminées et inserts) à trouvé la solution.

Elle met gratuitement à disposition des particuliers, l’outil ‘bien choisir son poêle’. Ce simulateur en ligne que nous avons testé, vous pose un ensemble de questions sur votre logement (taille, date de construction, superficie, rénovation, etc.) et vous calcule au final la puissance énergétique que votre appareil doit fournir. Ensuite, il vous propose une sélection personnalisé des produits correspondants à votre besoin.

Sélectionnez votre type de logement

Sélectionnez votre type de logement

Une sélection de produits adaptés à votre situation vous est proposée

Une sélection de produits adaptés à votre situation vous est proposée


10217_logo
SUPRA
est une société française qui regroupe plus de 200 collaborateurs sur son site de production de 31 000 m², situé à Obernai. Son usine est dotée d’un outillage perfectionné, qui combiné à une structure industrielle et des collaborateurs qualifiés permet la production d’une large gamme de produits.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Peut-on obtenir un bon confort thermique avec un chauffage électrique ?

Dans Chauffage, Entreprise, Habitat, Maison par le 23 avril 2013Commentaires fermés

C’est en tout cas ce qu’annonce sur son site internet la société européenne Rothelec, créatrice de solutions de chauffage électrique depuis 35 ans. Je cite : « Le chauffage éco-électrique® Rothelec répond à tous les enjeux économiques et écologiques auxquels nous sommes confrontés en ce début du XXIe siècle ».
Elle a bâti son argumentation sur différents points (plus ou moins discutables) et propose différentes solutions de chauffage électrique dont les avantages mis en avant sont les suivants :

  • sans travaux,
  • sans local dédié,
  • sans entretien,
  • sans émission de gaz à effet de serre
    (ce point est discutable car l’électricité produite en France provient de différentes sources, chacune émettant des quantités de gaz à effet de serre variable de l’une à l’autre),
  • sans odeur, sans dégagement de fumée,
  • entièrement modulable,
  • une énergie dont le prix est régulé
    (régulé par l’Etat certes, mais cela ne veut pas dire grand-chose ! Il faudrait dire « dont le prix est encore abordable par rapport à nos voisins européens mais en hausse depuis 18 mois »),
  • une consommation maîtrisée,
  • le confort du chauffage central (à condition de prendre les options).

Voici les différentes solutions proposées :

Le Radiateur Tri-Chaleur®

La Tri-chaleur® est un concept de chauffe développé par Rothelec bénéficiant de plus de 35 ans d’optimisation dans le domaine du chauffage électrique.
Son principe est de combiner trois fonctions fondamentales et complémentaires du chauffage électrique : l’accumulation, le rayonnement et la convection pour une installation de chauffage efficace et des radiateur éco-electrique.

Le Chauffage central électrique

La régulation Rothelec permet de maintenir la température de votre habitation à une valeur constante sans chutes ni à-coups et de bénéficier ainsi d’une réelle économie de chauffage.
Ce système de contrôle haute performance est une exclusivité Rothelec et peut, sous certaines conditions, vous ouvrir le droit à un crédit d’impôt dans le cadre de la promotion des économies d’énergie pour une installation chauffage.

La solution de la Thermo faïence®

Les cœurs de chauffe en Thermo Faïence® des radiateurs éco-électriques Rothelec permettent d’obtenir la douce chaleur des poêles d’autrefois, ceux qui diffusaient un confort incroyable dans toute la pièce.
Ce confort d’antan a inspiré les concepteurs de Rothelec qui ont fidèlement reproduit – et amélioré – ce chauffage tout en douceur : plus d’à-coups thermique, jamais de pieds froids, pas de chaleur qui s’accumule inutilement au plafond.
Nouveau ! L’Accu-diffuseur en Thermo faïence® garantit une dispersion surfacique des températures optimale. Ses connectiques, double isolation et résistantes aux très hautes températures, vous garantissent un bien-être et une sécurité d’utilisation inégalées.

Le Chauffage dit « intelligent »

UNE PIÈCE, UN THERMOSTAT SANS FIL, C’EST SIMPLE …
« Une pièce, un thermostat sans fil » est la solution développée par Rothelec. Sa simplicité, sa facilité d’utilisation et sa précision vous offre des économies garanties… Dans chaque pièce, le thermostat dédié mesure en permanence la température ressentie et répond à vos attentes en réajustant comme il se doit la température ambiante automatiquement. Température de confort, température éco, programmation avec plages horaires, tout ce paramétrage initial est réalisé par votre technicien Rothelec lors de l’installation.

Si vous avez des commentaires, des retours d’expérience sur le savoir-faire de Rothelec, n’hésitez pas à poster vos réactions sur ce blog ou sur nos réseaux sociaux.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

la chaudière à condensation au gaz de propane

Dans Chauffage par le 31 décembre 20121 Commentaire

En matière de chauffage, si vous ne pouvez pas accéder aux énergies vertes : pompes à chaleur (PAC) et autres solutions solaires, etc. il existe une alternative assez économique dans le domaine des énergies fossiles : la chaudière à condensation au gaz de propane. Le seul avantage du chauffage au gaz est de distiller une chaleur homogène pour le chauffage de toutes les pièces de votre habitation.


Fonctionnement de la chaudière au propane
Le propane est un dérivé de produit pétrolier et est utilisé comme source d’énergie chimique par combustion dans les moteurs de voiture au GPL, barbecues et autres chaudières à condensation.
La combustion du propane est plus propre que celle de l’essence (grâce à son rapport H/C avantageux), mais plus polluante que celle du méthane ou de l’hydrogène. La présence de liaisons C-C crée des résidus organiques en plus de l’eau et du dioxyde de carbone. Cependant, les nouvelles chaudières permettent de réaliser 40% d’économie d’énergie.

Installation des citernes de gaz propane
Deux solutions de stockage du propane sont proposées : la citerne enterrée ou la citerne apparente en fonction des contrainte de votre terrain ou habitation, à adapter donc.

Une prime Totalgaz de 800€
Votre chaudière bas de l’aile, elle consomme trop et son entretien vous coûte trop cher, c’est peut être temps d’en changer, alors la prime pourrait être la bienvenue. Bénéficiez de 800 € de primes pour toute installation d’une chaudière gaz à condensation, voir les modalités de l’offre sur le site de la marque.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt permet de déduire de vos impôts sur le revenu une partie de vos dépenses dans l’installation d’équipements favorisant les économies d’énergie et les énergies renouvelables. C’est le cas de ce type de chaudière, donc renseignez-vous sur le montant auquel vous avez le droit.

Retour d’expérience

Vous êtes déjà équipé ou souhaitez le faire, posez-nous vos questions ou postez nous vos commentaires et autres bons plans… Merci.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Innovation Butagaz, un pas vers la maitrise de votre consommation d’énergie

Dans A LA UNE, Chauffage, Communication, Consommation, Energies, Energies, Entreprise, Environnement, Equipement, Habitat, Maison, Matériaux & Construction par le 6 novembre 2012Commentaires fermés

Dans un contexte politique et environnemental où la réglementation évolue (application de la Réglementation Thermique 2012 au 1er janvier 2013), l’objectif national de demain est clairement affiché : optimiser l’efficacité énergétique de l’habitat français. Butagaz innove grâce la Butabox qui s’intègre dans un programme plus large d’écoConfortique®.


L’écoConfortique et la Butabox

butabox

Voici la Butabox, innovation de Butagaz

C’est un concept inédit qui se décline aujourd’hui par une nouvelle offre commerciale Butagaz packagée à l’attention des clients domestiques avec son « éco-plus » : la Butabox, un dispositif de comptage multi-énergies qui, relié à la box ADSL, permet de mesurer et gérer à distance la consommation énergétique de toute la maison.
Butabox est un outil intelligent qui sera distribué auprès du grand public dès 2014. Il permet de connaître la consommation énergétique (gaz et électricité) de tous les équipements de la maison pour appréhender son coût et son impact environnemental.

Sa vocation : favoriser une bonne gestion de l’énergie et simplifier le quotidien des consommateurs tout en les aidant à maîtriser leur budget et défendre leur pouvoir d’achat.

Butabox, comment ça marche ?

appli-smartphones-tablettes
Les dépenses énergétiques de tous les équipements de la maison peuvent être contrôlées et budgétées :

  • la consommation en kWh, kg et % de jauge dans le cas du gaz en citerne,
  • les émissions de C02 en kg et les coûts relatifs en euros.

Butabox permet aussi de contrôler à distance l’ensemble des appareils électriques reliés aux prises intelligentes :

  • mise en route ou arrêt de la télévision, du four, du sèche-linge,
  • gestion des détecteurs de fumées,
  • systèmes de surveillance, pilotes domotiques
controlez à distance vos consommations !

Controlez à distance vos consommations via le web ou votre Smartphone !

Le client peut à tout moment avoir accès à sa consommation grâce à un afficheur local, un accès sécurisé sur une plateforme web et des applications dédiées disponibles sur Smartphones et Tablettes.

Un petit schéma valant mieux qu’un grand discours, vous pouvez visionner la vidéo explicative du dispositif ou rendez-vous sur notre chaine Youtube>>

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Une révolution durable dans les pays arabes ?

Dans A LA UNE, Chauffage, Energies, Fossiles, Greenwashing, Les eaux grises, Tri sélectif par le 23 février 2011Commentaires fermés

petrole-durable
Avec les mouvements de démocratie en Tunisie, Égypte et maintenant en Libye, les prix du pétrole vont encore grimper. L’approvisionnement est perturbée et les stocks baissent, dans ces conditions le prix du baril n’est pas prêt de fléchir surtout que l’esprit de révolte se propage aussi au Bahreïn, autre pays producteur de l’or noir.

Un vent de révolte souffle sur l’Afrique, souhaitons que la France emboite cette dynamique citoyenne pour instaurer plus écocitoyenneté.

Alors en quoi est ce bon pour le développement durable ?

Notre dépendance face aux énergies fossiles devient difficile à soutenir pour le consommateur français. S il regarde la situation sous l’angle financier, son intérêt est de rouler dans des véhicules à énergies alternatives et de chauffer sa maison avec du solaire (en effet les prix du gaz étant indexes sur ceux du pétrole, le gaz de ville va monter lui aussi).

Comment soutenir concrètement l’essor des solutions durables au quotidien ?

En consommant avec raison tout simplement ! Par exemple, il existe des voitures presque propres, des solutions de chauffage et de traitement des eaux très économiques et qui préservent l’environnement. Vous pouvez adopter le tri sélectif, acheter des produits qui produisent le moins d’emballage, sanctionner les marques qui utilisent le green-washing en boycottant leurs produits.


ajoutez cet article a votre liste de favoris