(Dossier) Bien choisir sa crème solaire pour l’été !

Dans A LA UNE, Consommation, Dossiers, Pollution par le 19 juillet 2021Pas de commentaire
attention coup de soleil

Vous programmez des vacances en bord de mer, un séjour à la montagne, ou tout simplement à l’arrivée des beaux jours. Comme tous les an vous vous posez la question d’acheter une crème solaire efficace ? Pour vous protéger des rayons du soleil, bien choisir sa protection solaire est indispensable. Comment s’y retrouver parmi tous les produits en rayon ? Quel indice ou quel filtre devez-vous privilégier ? On vous répond dans ce dossier spécial été pour consommer avec raison !

Pourquoi se protéger des rayons du soleil ?

Selon le Centre international de recherche sur le cancer, plus de 80 % des cancers de la peau sont liés à une exposition excessive au soleil. Aussi, afin de préserver votre santé, il est indispensable de se protéger lors d’une exposition au soleil.

Et comme le rappelle Santé publique France, on ne s’expose pas au soleil que sur son lieu de vacances : en ville comme à la plage, la protection est de mise.

Si la meilleure protection consiste à porter des vêtements couvrants voir anti-UV (T-shirt, chapeau…) et à rester à l’ombre, on ne peut ni vivre cloîtré pendant tout l’été ni se couvrir des pieds à la tête. L’utilisation d’une crème solaire efficace est donc souvent indispensable.

Quelle protection solaire choisir ?

Une crème solaire (pouvant aussi se présenter sous forme d’huile ou de gel par exemple) est un produit cosmétique. Pourvue d’un indice de protection suffisant, elle protège votre peau des effets néfastes du soleil, provoqués par ses rayonnements ultraviolets (UVA & UVB).

crème solaire enfant
La crème solaire est fortement recommandée pour les enfants

Le bronzage est une réaction de défense de la peau, qui oppose un filtre à la pénétration du rayonnement solaire. Toutefois, n’oubliez pas qu’aucune crème ne filtre 100 % des rayons ultraviolets (UV) du soleil. Les « coups de soleil » sont principalement causés par les rayons UVB. Les rayons UVA sont, quant à eux, responsables du vieillissement prématuré de la peau.

L’utilisation d’une crème solaire doit donc s’accompagner d’autres gestes de prévention, répertoriés par Santé publique France

  • Évitez de vous exposer au soleil entre 12h et 16h.
  • Recherchez l’ombre.
  • Sortez couvert : vêtements, chapeaux, lunettes.

Consultez en fin d’article, nos autres conseils pour bien vous protéger surtout les enfants !

Les critères pour bien choisir son soin solaire ?

Sélectionner un indice adapté

Afin de classer le niveau de protection d’une crème solaire, soyez attentif au facteur de protection (FPS), aussi appelé indice de protection (IP), indiqué sur l’étiquette du produit.

Exprimé en chiffre, il évalue la capacité du produit à retarder l’agression des UVB sur votre peau.
Plus l’indice de protection est élevé, plus la protection apportée par la crème solaire est importante.

Dans sa recommandation relative aux produits de protection solaire et aux allégations des fabricants quant à leur efficacité, la Commission européenne classe le niveau de protection des indices, de « faible » à « très haute ».

Indice de protection indiqué sur l’étiquette
Faible protection 6 à 10
Protection moyenne 15 à 25
Haute protection 30 à 50
Très haute protection 50 +

Des allégations comme « écran total » ou « protection totale » ne devraient plus être utilisées. Bien que fréquentes, elles sont fausses car aucun produit solaire n’offre une protection totale contre les rayonnements ultraviolets.

Filtre organique ou minéral : quelle différence ?

Un ou plusieurs filtres solaires sont présents dans votre crème solaire. Il existe 2 catégories de filtres, qui peuvent être combinés ou utilisés seuls :

  1. Les filtres organiques, aussi dits filtres chimiques :
    ils agissent en absorbant les rayonnements UV.
  2. Les filtres minéraux :
    ils fonctionnent en réfléchissant les rayonnements UV.

Que choisir précise que les filtres minéraux sont « recommandés en cas d’allergie solaire pour les peaux sensibles et chez l’enfant ». En cas de doute, interrogez un professionnel de santé.

https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-creme-solaire-n4471/

Les filtres organiques ou minéraux peuvent être présents sous forme nanométrique. La mention [nano] doit alors être accolée au nom de la substance dans la liste des ingrédients obligatoire sur l’emballage.
Les crèmes solaires sont un des rares produits où l’on peut retrouver la mention [nano] à la suite d’un ingrédient sur la liste de composition.

Elle signifie que l’ingrédient en question a été utilisé sous forme nanométrique, donc à une taille infiniment petite (un nanomètre égale un millionième de millimètre). Cette précision n’a rien d’anodin, car les nanomatériaux présentent des propriétés spécifiques : un composé peut voir son comportement habituel complètement modifié lorsqu’il passe à la taille nanométrique. Cette particularité complique considérablement l’évaluation de la sécurité des nanomatériaux, dont de nombreux aspects échappent encore aux scientifiques.

Même si les experts concluent à la sécurité du dioxyde de titane pour la peau, ils mettent en garde contre sa toxicité par inhalation et recommandent de ne pas l’utiliser dans les formules en poudre ou en spray. Ces différents filtres, chimiques ou minéraux, nano ou non, peuvent être combinés entre eux par les fabricants pour une optimisation de l’efficacité.

Se protéger contre les UVA et les UVB

Néfastes lors d’une exposition au soleil, ces 2 catégories de rayonnement ultraviolet produisent des réactions distinctes sur votre peau :

  • Les rayonnements ultraviolets B (UVB), à l’origine des coups de soleil, sont le principal élément déclencheur des cancers de la peau. Le niveau des indices de protection des crèmes solaires (cf. ci-dessus) est calculé selon la faculté du produit à vous protéger des UVB.
  • Les rayonnements ultraviolets A (UVA) conduisent a un vieillissement cutané prématuré. Que choisir alerte sur leur caractère redoutable : ils « ne laissent pas de traces visibles » immédiatement après l’exposition, mais sont pourtant « impliqués dans la genèse des cancers cutanés ».
    Retenez que si une crème solaire avec un indice élevé vous protège des UVB, soyez vigilant à choisir un produit qui vous protège aussi des UVA.

Pour ce faire, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) recommande de choisir une protection solaire porteuse du logo UVA

logo UVA
logo UVA

Que valent les crèmes solaires Bio ?

soin solaire anti-UVA et UVB
Des crèmes anti-UVA et UVB

L’intérêt des cahiers des charges bio est qu’ils excluent plusieurs composés indésirables ; en revanche, les cosmétiques biologiques ne sont pas, par principe, exempts d’allergènes. Au sein de la gamme « spécial enfants », les différences ne sautent pas aux yeux, du point de vue de la composition, entre les crèmes bio et les conventionnelles. Côté efficacité, les premières ont tendance à se distinguer par une protection anti-UVA insuffisante.

On a longtemps cru que les produits bio prenaient l’avantage concernant la préservation de l’environnement marin. En effet, les filtres chimiques, relargués dans la mer lorsque nous nous baignons, sont très toxiques pour les algues dont dépend la survie des coraux. Tourisme de masse et utilisation généralisée des crèmes solaires engendrent un phénomène de blanchiment des coraux, synonyme de mort. L’idée que les filtres physiques utilisés dans les produits bio (dioxyde de titane et oxyde de zinc) ne provoquaient pas ce phénomène a longtemps prévalu. Malheureusement, certaines études montrent qu’ils en sont bel et bien capables.

10 conseils pour bien se protéger du soleil

Voici nos conseils pour bien choisir votre protection solaire et vous protéger efficacement des UVA et B cet été, que vous soyez près de la mer ou en montagne.

  • la meilleure protection est vestimentaire pour tous (et spécialement les enfants) : chapeau, lunettes de soleil, t-shirt ;
  • les bébés et les jeunes enfants ne doivent pas être exposés au soleil directement ;
  • les coups de soleil sont dangereux, surtout chez l’enfant ;
  • évitez l’exposition directe entre 12h et 16h ;
  • l’exposition solaire doit être progressive ;
  • le sable, la neige, l’eau peuvent réfléchir plus de la moitié des rayons du soleil sur votre peau ;
  • votre protecteur solaire, anti UVB et anti UVA, doit être renouvelé toutes les deux heures et après chaque bain, quel que soit son indice de protection ;
  • utilisez le protecteur solaire adapté à votre type de peau ;
  • le protecteur solaire n’est pas destiné à augmenter votre temps d’exposition ;
  • en altitude et sous les tropiques, il faut augmenter l’indice de protection solaire du produit utilisé habituellement.
Sans la protection de vêtements couvrants et/ou d’une crème solaire efficace, l’exposition prolongée au soleil peut s’avérer risquée. Alors si vous voulez bien profiter du soleil cet été, appliquez les conseils fiables de cet article.
ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Passionnée des arts graphiques, de la mode et des dernières tendances, j'ai longtemps travaillé pour des groupes de presse dans la Santé. Mes longues années passées au sein d'un hebdomadaire ou d'une régie pub, m'ont donné l'envie de poursuivre l'écriture à titre personnel pour le blog ActeurDurable.org qui fait un excellent travail de sensibilisation pour un monde plus éco responsable !

Pas de commentaire

Répondre