Le label Forêt d’Exception prend de l’ampleur en France

Dans A LA UNE, Bois, Végétaux par le 2 janvier 2020Pas de commentaire

Le label Forêt d’Exception® décerné par l’ONF distingue l’excellence dans la gestion de certaines forêts françaises. Reconnues pour leur patrimoine unique en terme d’histoire, de paysages, de biodiversité ou de bois de grande valeur, treize forêts ont été labellisées : Fontainebleau, Verdun, la Grande Chartreuse, Rouen, Montagne de Reims, Bercé, Bassin d’Arcachon, Val Suzon, Tronçais, Sainte-Baume, Boscodon, Aigoual et Volcans de Martinique. Depuis décembre 2019 la forêt indivise de Haguenau en Alsace rejoint le club des grands !

Une forêt entre production, biodiversité et loisirs

la carte des forêts d'exception françaises

Sur la base d’un dossier de candidature, le label est attribué pour une période renouvelable de cinq ans, par un comité national d’orientation composé d’experts qualifiés en aménagement des territoires, en environnement, culture et tourisme et de représentants des ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique et solidaire.

Avec ses 13 400 hectares, la forêt indivise de Haguenau est la plus grande forêt de plaine d’Alsace. Pourvoyeuse de bois de grande qualité, elle s’inscrit au cœur de l’économie locale. D’une très grande richesse faunistique et floristique, elle offre en même temps un écrin de verdure aux habitants de l’agglomération haguenovienne et des villages voisins. Cet espace naturel de 20 hectares, constitue également un haut lieu de mémoire et d’histoire, étroitement lié à la vie locale. Du fait de ces caractéristiques, la forêt indivise de Haguenau se place au cœur des enjeux environnementaux, économique et sociétaux de l’Alsace du Nord.

La charte nationale Forêt d’Exception, c’est quoi ?

L’Office national des forêts crée un label, identifié par la marque déposée Forêt d’Exception®, destiné à faire connaître et à valoriser le patrimoine forestier dans une démarche d’exemplarité en matière de développement durable. Ce label consacre les valeurs patrimoniales du site, la qualité du projet et sa réalisation. La qualification « Forêt d’Exception » repose sur des valeurs affirmées et partagées du patrimoine forestier : biodiversité, paysages, éléments culturels et sylvicoles, patrimoine social. La désignation des sites concernés vise la constitution d’un réseau représentatif de la richesse et de la diversité du patrimoine forestier domanial français. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette charte, rendez-vous sur le site de l’ONF ici >>

Zéro phyto en forêt publique !

Fin 2019, l’ONF avait déjà fait connaitre sa décision (attendue) sur l’abandon total de toute prescription et usage d’herbicides, insecticides et fongicides pour la gestion de l’ensemble des forêts publiques (forêts domaniales de l’Etat et forêts communales). Une mesure largement saluée par la profession. Entérinée par une note de service diffusée par la direction à l’ensemble du personnel, cette décision « Zéro traitement phytopharmaceutique » est entrée en vigueur le 14 octobre 2019.

ONF-Agir pour la forêt

L’Office national des forêts (ONF) lance ce 12 novembre son fonds de dotation « ONF-Agir pour la forêt ». Ce Fonds, qui s’adresse aux entreprises et aux particuliers, a pour vocation de financer des projets d’intérêt général dans les forêts publiques françaises. Protection et mise en valeur de la forêt publique, préservation de la biodiversité, adaptation des forêts au changement climatique, autant de thématiques essentielles sur lesquelles l’ONF veut mobiliser largement.

Consultez également la liste des labels écologiques officiels privés et publics ou des labels de qualité pour les énergies renouvelables (logement et construction…)

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Alimentation durable, les fruits et légumes d’hiver

Dans A LA UNE, Alimentation, Jardinage par le 2 janvier 2020Pas de commentaire

Un fruit importé hors saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en saison.
Par exemple, lorsque vous achetez 1kg de fraises en hiver, il faut l’équivalent de 5 l de pétrole pour le retrouver dans nos assiettes !

Faire pousser fruits et légumes en dehors de la saison de production naturelle, nécessite l’utilisation d’installations spécifiques, d’engrais, de pesticides … contribuant eux aussi au réchauffement climatique.

En hiver, veillez à consommer fruits et légumes qui sont récoltés en hiver, afin de ne pas plus bouleverser le climat !

Les fruits et légumes d'hiver - Janvier

Les fruits et légumes d’hiver – Janvier

Les fruits et légumes d'hiver - Février

Les fruits et légumes d’hiver – Février


Les fruits et légumes d'hiver - Mars

Les fruits et légumes d’hiver – Mars

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Bilan du sommet climat de Madrid à la COP25 et des éditions précédentes

Dans A LA UNE, Environnement par le 20 décembre 2019Pas de commentaire
cop25

Echec programmé de la COP25 de Madrid, les Etats Unis et la Brésil ne voulaient pas d’un accord

Initialement prévue au Brésil, puis annulée par le Chili et finalement hébergée en urgence par Madrid, cette COP25 ne fera pas date. Mais on le sait maintenant, certaines éditions ne servent à rien ou presque. La dernière COP importante était celle de Paris en 2015, dont la genèse remonte aux accords du protocole de Kyoto (signé en 1997) visant à réduire les émissions de 6 gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone. Autant dire seulement 2 ou 3 éditions ont compté à ce jour, les autres ne sont là que pour faire bonne figure. Pourquoi cette 25ème édition n’avait-elle aucune chance d’aboutir ? Notre planète est-elle encore plus en danger avec des conférences inutiles qui s’enchainent ? Découvrez dans cet article, l’envers des cartes et un bilan des dernières Conférences des Parties qui ont compté depuis sa création.

Les États-Unis et le Brésil montrés du doigt à Madrid

Nous aurions aimé, à l’occasion de cette conférence sur le climat (qui en principe est censée améliorer la situation), vous parlez de bonnes initiatives, d’avancées sur les rejets de CO2… Malheureusement on ne va vous parler que de politique ! Oui je sais c’est chiant, pardon de le dire comme cela, mais en fait il ne s’agit que de ça… la politique et les lobbies qui la contrôle. Cet automne à Madrid, nous avons vu que les citoyens sont prêts aux changements, mais les dinosaures de la politique tels que Trump et Bolsonaro ne l’entendaient pas de cette oreille.

Les conférences sur le climat, ont ce très grand avantage, de mettre tous les pays autour d’une même table pour parler des sujets de fond qui pourraient faire avancer la cause climat. Le problème est que parmi ces gens, nous avons Donald Trump et Jair Bolsonaro, et que la planète « c’est le cadet de leurs soucis ! »
Englué dans une affaire de conflit d’intérêt avec la Russie et pour seules motivations politiques, les prochaines élections américaines, Monsieur Trump et ses émissaires ont à peine lu les propositions. Quant à Jair Bolsonaro, l’actuel président du Brésil, celui que l’on nomme « Capitaine Tronçonneuse » a décidé de faire de l’Amazonie une source d’enrichissement sans limite ! Entre juillet 2018 et juillet 2019, presque l’équivalent de la taille du Luxembourg, est partie en fumée, soit 4 fois plus que l’année précédente. Montré du doigt sur la scène internationale pour ces incendies gigantesques, Bolsonaro dans une colère noire a été le premier a refusé d’accueillir la COP25.
Dans un tel contexte politique aucun accord n’était possible. Les intérêts économiques priment sur l’air que nous respirons.


Petit retour en arrière sur les COP qui ont compté, soit en termes de décisions politiques, d’engagement, soit en termes de prise de conscience.

Conférence de Copenhague 2009 – COP15

COP15

Conférence de Copenhague 2009 – COP15

Voici ce que nous écrivions à l’époque :

« Si un accord ambitieux et fort est signé à Copenhague puis ratifié par tous les États, nous serons dans les délais pour contenir l’augmentation des températures en deçà de 2°C et éviter l’emballement climatique… Sinon, il deviendra quasiment impossible de maîtriser les impacts irréversibles d’un grave bouleversement du climat ».

La COP15 a permis de fixer un cap en matière de réchauffement climatique. On estimait à l’époque que deux degrés représentait un seuil critique.

Aujourd’hui les prévisions affinées tablent plutôt sur une augmentation de 4°C ! Alors l’échec de la COP25 a-t-elle une influence sur le climat ? La réponse est oui mais pas tant que cela. Adopter des résolutions devant des caméras et au final ne pas les tenir est bien plus grave en termes de message envoyé aux autres pays.

Conférence de Durban 2011 – COP17

COP17

Conférence de Durban 2011 – COP17

Le bilan de la COP17 fût mitigé, malgré la réunion de 195 pays en Afrique du Sud, une première pour une conférence climat. Elle n’a pas permis d’aboutir à une promesse immédiate de réduction des gaz à effet de serre ; les États-Unis ayant refusé de s’engager à réduire ses émissions, tant que les autres gros pollueurs n’accepteraient pas d’en faire de même.

Dans le viseur américain : la Chine et l’Inde, qui de leurs côtés ont lancé des programmes écologiques ambitieux, mais ouvertement opposés à tout accord tant que les pays industrialisés (États-Unis) ne respecteraient pas leurs obligations. Au final quelques décisions ont été prises pour renforcer le régime multilatéral de lutte contre le réchauffement climatique et ainsi éviter que chacun se renvoie la balle.

Conférence de Paris – Cop21

Cop21

Conférence de Paris – Cop21

Lors de la COP21 qui s’est déroulé en France, beaucoup de projets et d’initiatives se sont développés en marge de la conférence. La France, voulant peser à l’échelle international sur les actions de changement en faveur de la lutte contre le changement climatique, a fait des propositions concrètes qui pour la plupart, ont été adoptées à l’arraché et signées du bout des doigts.

Ou en sommes-nous depuis ? A en juger par le compte Twitter de la Cop21, c’est électroencéphalogramme  plat depuis 12 décembre 2017 ! La France, au même titre que les autres grands pays pollueurs, annonce des choses mais ne fait rien ou presque. Nous avons désormais un magnifique slogan : « Make our planet great again » et en parallèle nos élus repoussent à 2040 l’interdiction des plastiques à usage unique, nous réengagent (contre notre grès) dans une agriculture au glyphosate, et refuse de faire les investissements dans les énergies renouvelables… Une situation cauchemardesque pour les citoyens qui élisent des politiques qui ne font pas ce qu’ils annoncent en campagne électorale.

Ces conférences peuvent se succéder, elles ne sauveront pas notre planète tant que les pays n’appliqueront pas ce qu’ils signent. Le changement viendra lorsque les politiques seront le peuple…

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Alimentation durable, les fruits et légumes d’automne

Dans Alimentation, Jardinage par le 2 octobre 20194 Commentaires

Les fruits et légumes hors saison nous coupent du rythme de la nature. A force de voir des fraises en hiver et des kiwis en été sur nos étals, on se sait plus à quelle saison appartient tel fruit.

Cette consommation contre nature, nous coupe aussi du plaisir de la redécouverte lorsque les premiers fruits et légumes de saison arrivent. En consommant tout au long de l’année les mêmes variétés, le plaisir n’est plus le même lorsque la saison naturelle est arrivée.
Ré-apprenez à consommer selon les cycles de la nature et variez vos repas en fonction des saisons. Vous retrouverez les plaisirs liés à chacune des périodes de l’année en consommant durablement !

 

Fruits et legumes d'automne - Octobre

Fruits et légumes d’automne – Octobre


Les fruits et légumes d’automne - Novembre

Les fruits et légumes d’automne – Novembre

Les fruits et légumes d’automne - Décembre

Les fruits et légumes d’automne – Décembre

Il existe désormais une petite appli pas mal faite du tout que vous pouvez charger sur votre smartphone et qui vous permet d’avoir avec vous en permanence cette fameuse liste de fruits et légumes de saison. C’est plus simple pour faire les courses ! Actuellement elle dispo sur Apple mais devrait, on l’espère sortir pour Android…

Voici en cadeau un petit livret de 10 recettes spéciale automne édité par l’Ademe à télécharger ici gratuitement >>

Salade fraîche de pois chiches, Velouté de lentilles corail, Gale es de céréales aux légumes, Salade de carottes au cumin, Pâté bourbonnais, Mousse au chocolat au jus de pois chiches, etc. des recettes originales qui respectent une alimentation durable !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Budget 2020 : la transition écologique ce sera pour plus tard !

Dans Environnement, Finances & Economie par le 30 septembre 2019Commentaires fermés sur Budget 2020 : la transition écologique ce sera pour plus tard !

Jeudi 26 septembre le Gouvernement présentait son projet de loi de finances pour 2020. Le fameux « acte II » du mandat, annoncé comme celui du virage écologique, aurait dû présenter un budget compatible avec les accords de Paris sur le climat. Malheureusement il n’en est rien ! Encore un effet d’annonce du gouvernement ? Cà y ressemble… Explications dans cet article.

projet-loi-finances-2020

Un projet de loi de finances 2020 bien cynique

Monsieur Darmanin annonçait mercredi sur France Inter son refus de faire évoluer la taxe carbone. Dans ces conditions, comment dégager des marges budgétaires pour accompagner les français et les entreprises vers des comportements plus écologiques ?
Le budget 2020 cache en fait 4900 suppressions de postes en 3 ans dans les territoires. Comment le nouvel Office Français pour la Biodiversité nouvellement créé pourra-t-il remplir son rôle crucial pour la protection de la biodiversité avec moins d’effectifs ? Comment éviter de nouveaux accidents industriels comme AZF sans personnel pour inspecter les installations industrielles ? L’accident survenu vendredi dernier dans une usine à haut risque à Rouen nous montre notre vulnérabilité et le besoin de personnel pour contrôler le respect des règles et assurer notre sécurité.

Un budget qui cache des suppressions massive de poste dans les territoires

Bercy affirme cyniquement : « Quant à l’écologie, ce n’est pas un service public mais une politique publique. Ce qui compte ce n’est pas tant le niveau d’emploi que le budget ». A quoi répond Michel Dubromel, président de France Nature Environnement : « Quand on a des baisses d’effectifs à l’ADEME, dans les Agences de l’Eau, les Parcs nationaux, tous les établissements publics et les services déconcentrés, on a en réalité de moins en moins de moyens pour conduire des politiques publiques efficaces, pour accompagner les acteurs économiques ou les filières dans la transition, pour assurer la prise en compte des enjeux environnementaux dans les projets ou pour faire respecter la réglementation ! »

 

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les pailles en papier McDonald’s ne sont pas recyclables

Dans Alimentation, Communication, Consommation, Emballages, Entreprise, Environnement, Greenwashing, Recyclage par le 13 août 2019Commentaires fermés sur Les pailles en papier McDonald’s ne sont pas recyclables

Il y a quelques mois, McDonald’s s’était engagé à remplacer ses pailles en plastique par du papier. Nous avions tout de suite pensé à un bon gros coup de Greenwashing et nous ne nous étions pas trompés, car nous venons d’apprendre que finalement les pailles en papier Mac Donalds ne sont pas recyclables…

McDonald's greenwhashing

McDonald’s rejoint la club des greenwhasher !

McDonald’s rejoint la club des greenwhasher !

C’est une note interne à l’entreprise qui a mis le feu aux poudres ; elle révèle que les pailles en papier de la chaîne de fast-food ne peuvent en fait être recyclées ! Selon le journal The Sun, qui a eu accès à une note interne de l’entreprise, ces pailles en papier sont en fait jetées puis brûlées, car trop épaisses pour être traitées et réutilisées. Cette note précise :

Les pailles en papier ne sont pas recyclables et doivent être éliminées avec tous les autres déchets jusqu’à nouvel ordre.

De son côté, McDonald’s se défend :

Les matériaux sont recyclables, mais leur épaisseur rend difficile leur traitement par nos sous-traitants qui s’occupent de la collecte et du traitement de nos déchets. Jeter les pailles en papier avec les déchets ordinaires est donc temporaire.

L’association environnementale Les Amis de la Terre a suggéré à McDonald’s de cesser tout simplement de mettre des pailles à disposition. Les lèvres sont une alternative zéro déchet depuis des millions d’années, a rappelé un membre de l’ONG. Nous ne le répéterons jamais assez, pour lutter contre la pollution plastique, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

MacDo pire que les autres ?

Clairement McDonalds n’est pas le premier à utiliser le marketing vert pour se faire de la bonne pub. On ne peut donc pas les blâmer plus que cela, par contre on peut boycotter leurs restaurants. C’est encore un des seuls derniers petit pouvoir que nous avons. Par contre ce qui est vraiment dommageable, c’est qu’ils aient essayé de nous cacher la vérité !  Pour lutter contre la pollution des gros industriels qui dévorent notre planète sans aucun scrupule, essayons d’appliquer au quotidien la règle des 5R

  1. Refuser
  2. Réduire
  3. Réutiliser
  4. Réparer
  5. Recycler

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Observation des cétacés : une pratique peu éthique !

Dans A LA UNE, Animaux, Environnement, Sports & loisirs par le 8 août 2019Commentaires fermés sur Observation des cétacés : une pratique peu éthique !

Les vacances d’été battent le plein, les sorties pour observer les dauphins, baleines et autres cétacés ont le vent en poupe. Un attrait pour les mammifères marins qui pousse certains opérateurs peu scrupuleux à aller toujours plus loin, jusqu’à proposer à leurs clients de nager avec ces animaux. Si l’activité fait rêver sur le papier, elle s’avère en réalité dangereuse à la fois pour les clients et pour les cétacés. Afin de limiter votre impact sur ces animaux marins, découvrez dans cet article le nouveau classement des opérateurs de sorties labellisés pour un tourisme plus Écodurable…

whale-watching-petition

Nage commerciale avec cétacés = source de stress et pire encore !

Le fait d’être confronté à la présence de l’homme crée, irrévocablement, une modification du comportement chez les mammifères marins, et en particulier les cétacés. Dauphins, baleines et autres cétacés se trouvent alors perturbés, stressés. Tentant d’échapper à leurs poursuivants installés dans leurs avions ou les traquant dans l’eau, les animaux s’épuisent. Ils sont également interrompus dans leurs activités, cessant par exemple leur quête de nourriture ce qui perturbe leur équilibre alimentaire.

Fausse couche, séparation de la mère et du petit… des effets délétères sur la reproduction

dauphin-et-sa-maman

une maman dauphin et son bébé en mode rapproché

Pour les cétacés en période de mise-bas ou d’élevage de nourrissons, le stress est également particulièrement déroutant : les mères dépensent alors une énergie folle, ce qui affecte la survivabilité du nouveau-né. Par ailleurs, alors que les cétacés vivent généralement en communauté, jouant et chassant ensemble, le flot de touristes tentant de les approcher, de les toucher, les perturbe et peut les disperser. Une séparation du groupe mais également, parfois, des mères et leurs petits. Pour les nouveaux-né, cet important stress précoce peut menacer leurs vies. On sait que certains cétacés sont victimes d’une véritable boucherie, alors si vous tenez tant à les approcher de prêt, consultez la liste ci après des opérateurs labellisé pour le whale watching…

Quels opérateurs pour la nage commerciale (whale watching) ?

Afin de permettre aux amateurs de mammifères marins de faire les bons choix, France Nature Environnement a référencé et classé les opérateurs de sortie cétacés en Méditerranée à partir de 3 critères :

  1. Pratique de la nage avec les dauphins ou autres cétacés
  2. Assistance aérienne pour repérer les dauphins ou autres cétacés
  3. Obtention de la distinction High Quality Whale Watching reconnue par l’Etat qui implique une approche des dauphins et des baleines respectueuse du Code de bonne conduite pour l’observation des cétacés de Méditerranée édicté par les accords Pelagos et ACCOBAMS.
whale watchin - labels

Parce que la nage commerciale avec les dauphins sauvages, les baleines et autres cétacés menace ces espèces et perturbe leur équilibre naturel,

La fédération rappelle néanmoins que seuls des contrôles réguliers permettront de juger de la bonne application du code de bonne conduite. Elle incite les citoyens à se saisir de cette problématique et à poser des questions sur les pratiques des opérateurs avant d’embarquer.

Le label High Quality Whale Watching ?

Le whale-watching (de l’anglais « whale »=baleine et « to watch »=observer) est une activité touristique commerciale au travers de laquelle des personnes vont observer des baleines et des dauphins dans leur milieu naturel depuis la terre ou à bord d’un bateau. Il constitue une discipline riche et complexe aux enjeux multiples… La distinction High Quality Whale-Watching a été créée pour l’activité de whale-watching ; portée par l’accord intergouvernemental ACCOBAMS et développé avec le Sanctuaire Pelagos et mise en oeuvre en Méditerranée et expérimentée à Mayotte.

Voici quelques conseils rédigés par ces associations de protection des cétacés. Si vous sortez en mer, vérifiez bien que ces recommandations soient bien appliquées. Exigez que ce soit effectif lors de votre observation et au besoin signaler les abus en filmant les manquements que vous pourrez constater sur le vif de l’action.

conseil observation cétacé

conseils pour une bonne observation des cétacés

Vidéo de présentation de l’association

Attribuée en France méditerranéenne par l’association Souffleurs d’Ecume et à Mayotte par le Parc naturel marin, 17 opérateurs sur toute la côte méditerranéenne française et monégasque, 3 opérateurs à Mayotte ont obtenu le label officiel !

Vous voulez faire plus ? Allez plus loin dans votre démarche éco-responsable en vous rendant à cette adresse pour signer la pétition…

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les labels écologiques officiels

Dans Alimentation, Environnement, Règlementation par le 11 juillet 20195 Commentaires

Voici le classement officiel mis à jour régulièrement des labels écologiques officiels pour les différents pays occidentaux. Cette liste est sujet à des modifications constantes car certains labels comme le MSC sont sérieusement décriés ces derniers mois. Mettez cette page en favoris et revenez la consulter régulièrement. Les labels qui devraient bientôt rentrer dans la liste : FSC PEFC (pour les forêts responsables). Ceux qui vont en sortir le MSC…

NOM DU LABEL DOMAINE TYPE DESCRIPTION Organisme Certificateur

Label Nf Environnement

Label Nf Environnement

Produits industriels, de consommation et services Ecolabel officiel Crée sous l’impulsion des pouvoirs publics, NF-Environnement est la marque de reconnaissance officielle de la qualité écologique des produits. Elle garantit que les produits qui la portent réduisent leurs impacts environnementaux tout au long de leur cycle de vie, tout en conservant leur qualité d’usage. AFAQ AFNOR

Ecolabel Européen

Ecolabel Européen

Tous sauf alimentaire et pharmaceutique Ecolabel officiel Équivalent au niveau européen de l’écolabel national NF-Environnement, l’écolabel européen distingue les produits de moindres impacts sur l’environnement tout au long de leur cycle de vie. Il peut être attribué dans chaque pays de l’Union Européenne. Comité de l’Union européenne
Pour le label écologique

Label AB (Agriculture Biologique)

Label AB (Agriculture Biologique)

Alimentation Label officiel
Français
Ce label est promu par l’Agence française pour le développement et la promotion biologique, dite aussi Agence Bio.
D’après l’Agence Bio, ce label garantit :
– Que l’aliment est composé d’au moins 95 % d’ingrédients issus du mode de production biologique, mettant en œuvre des pratiques agronomiques et d’élevage respectueuses des équilibres naturels, de l’environnement et du bien-être animal.
– Le respect de la réglementation en vigueur en France.
– Que la certification est placée sous le contrôle d’un organisme agréé par les pouvoirs publics français, répondant à des critères d’indépendance, d’impartialité, de compétence et d’efficacité tels que définis par la norme européenne EN 45011
Aclave, Agrocert, Ecocert SA,
Qualité france SA, SGS ICS, ou Ulase

élevage durable ASC

Label ASC (aquaculture durable & certifiée)

Alimentation Label privé international L’Aquaculture Stewardship Council (ASC) établit une norme de production alimentaire responsable sans précédent en matière d’élevage de poissons. La norme Saumon ASC est la norme la plus élevée pour le saumon d’élevage responsable et demande un niveau de transparence sans précédent. La certification s’effectue par un organisme indépendant. ASC membre de l’International Social and Environmental Accreditation and Labelling (ISEAL)

pêcherie durable MSC

Label MSC (pêcherie durable & certifiée)

Alimentation Label privé international Le label MSC (Marine Stewardship Council) est de plus en plus controversé et reste provisoirement dans notre classement. Récemment, un rapport du WWF ayant fuité remet sérieusement en question le label de « pêche durable » MSC, créé par le WWF lui-même et Unilever en 1997. Le WWF accuse le MSC de nombreuses irrégularités dans l’évaluation de pêcheries de thon dans l’Océan Indien MSC

Label AVN

Label AVN (Vin naturel)

Vin Label privé
Français

Le cahier des charges est l’émanation de ce qui anime l’Association depuis toujours, le respect de son objet social, c’est-à-dire la défense et la promotion des Vins Naturels.Après de longues années de labeur émaillées de divergences, nous avons tenu à rétablir la définition du Vin Naturel. Le Vin Naturel, c’est donc : Un vin dont les raisins sont issus de l’agriculture biologique ou biodynamique,
Un vin qui est vinifié et mis en bouteille sans aucun intrant, ni additif.
AVN

Label Européen Agriculture Biologique

Label Européen Agriculture Biologique

Alimentation Label officiel Européen Vise à consolider la confiance des consommateurs quant à la provenance et le contrôle des boissons qu’ils consomment, et la présence du logo assure le respect du règlement sur l’agriculture biologique de l’Union européenne.
Actuellement, les exploitants de l’agriculture biologique ont le choix de mettre le logo de l’Union européenne sur leurs produits alimentaires. À partir du 1er juillet 2010, ce sera obligatoire (changement du logo)
Commission Européenne

Label Agriculture Biologique Allemand

Label Agriculture Biologique Allemand

Alimentation Label officiel
Allemand
Objectifs :
– Pas d’ionisation ou de traitements radioactifs
– Pas d’OGM
– Pas d’intrants chimiques de synthèse
– Pas d’engrais minéraux
– Graines non hybrides
– Respect de la dignité animale
– Pas d’antibiotiques ou d’hormones de croissance.
Stiftung Warentest

Label Blauer Engel Allemand

Label Blauer Engel Allemand

Alimentation Label officiel Allemand L’Ange Bleu est membre du Global Ecolabelling Network.
Il reprend le sigle du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE )
Il n’est décerné qu’à des produits conformes à un cahier des charges réputé particulièrement strict :
– Contiennent au moins 95% d’ingrédients produits selon le mode biologique
– Satisfont aux règles du régime d’inspection officiel
– Proviennent directement du producteur ou du préparateur dans un emballage scellé
– Portent le nom du producteur, du préparateur ou du vendeur et le nom ou le numéro de code de l’organisme d’inspection.
Jury Umweltzeichen, composé de 13 membres (associations de défense de l’environnement, de défense des consommateurs, Syndicats, etc) RAL

Label The Swan

Label Nordique The Swan

Tous Label officiel Nordique (Danemark, Suède, Finlande, Islande & Norvège) Délivré pour une durée de 3 ans, il encourage une Conception durable des produits. ‘The Swan’ est membre du Global Ecolabelling Network. Les critères étant en constante évolution, les entreprises sont tenues de communiquer au Nordic Swan les résultats de tous les tests effectués par les laboratoires indépendants, pour prouver que les produits entrent bien dans les critères requis. Conseil Nordique des Ministres

Label Eko Hollandais

Label Eko Hollandais

Alimentation Label officiel Hollandais Un aliment labellisé EKO est produit selon des méthodes respectueuses de l’environnement, détaillées par la réglementation. – Les OGM sont proscrits. – Végétaux : pas de recours aux pesticides et engrais chimiques, rotation des cultures… – Animaux : élevage extensif, aliments biologiques essentiellement (90%), traitements antibiotiques limités, surface au sol définie… – Produits transformés : 95 % des ingrédients au minimum doivent être issus de l’agriculture biologique. Skal, organisme de certification des produits biologiques aux Pays-Bas, et par les Autorités publiques

Label Américain USDA

Label Américain USDA

Alimentation Label officiel USA Dès lors que le produit contient des ingrédients issus de l’agriculture biologique, il est elligible pour appartenir à l’une de ces catégories : – 100% organic : 100% des ingrédients doivent être bio, à l’exception de l’eau et du sel – 95% organic : 95% des ingrédients doivent être bio, les autres devant soit faire partie de la liste des ingrédients autorisés par la National List (liste positive) ou ne être indisponibles en bio – Made with organic ingredients : le produit doit contenir au moins 70% d’ingrédients bio – Ceux qui contiennent moins de 70% d’ingrédients bio ne peuvent pas utiliser le terme « organic » sur le packaging du produit mais peuvent indiquer dans la liste des ingrédients ceux qui sont issus de l’agriculture biologique. Dans les deux derniers cas, les fabricants ne sont pas autorisés à mettre le label « USDA Organic » sur l’emballage. Ministère de l’Agriculture des Etats-Unis (US Departement of Agriculture).

Label canadien Environmental Choice

Label canadien Environmental Choice

Tous types sauf alimentation et textiles Label officiel Canadien et international Anciennement Environmental Choice, maintenant ÉcoLogo, cel label assure aux clients que tous produits et services portant le logo, respectent les normes strictes des dirigeants environnementaux.En certifiant les dirigeants environnementaux dans plus de 120 catégories de produits et services, Éco-Logo procure aux clients la certitude d’acheter les produits les plus durables au mondeLes critères sont élaborés en collaboration avec l’industrie, des groupes environnementaux et de consommateurs et les gouvernements.. Lui-même

Label Japonais Ecomark

Label Japonais Ecomark

Tous types sauf alimentation Label officiel japonais Le texte au dessus du logo signifie « respectueux de la Terre » en Japonais.Les critères de certification pour chaque catégorie de produits prend en compte l’analyse complète de son cycle de vie (extraction, manufacture, distribution, utilisation, etc.) Un comité composé d’universitaires, de personnes du gouvernement, d’associations de consommateurs et d’experts industriels établissent les critères et effectuent les certifications.
Consultez également la liste des labels de qualité pour les énergies renouvelables (logement et construction…)

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les ressources marines de l’Europe sont épuisées pour 2019 !

Dans Alimentation, Environnement par le 11 juillet 2019Commentaires fermés sur Les ressources marines de l’Europe sont épuisées pour 2019 !

L’Union européenne a atteint le 4 juillet son « jour de dépendance du poisson ». Cela signifie que le continent a théoriquement consommé toutes ses ressources en poisson pour l’année 2019 et dépend des importations pour répondre à la demande, rapporte le WWF sur la base d’un rapport de l’organisation New Economics Foundation. Un citoyen européen mange en moyenne 22,7 kilos de poisson chaque année, explique l’ONG WWF. C’est beaucoup plus que ce qui est pêché chaque année dans les eaux territoriales des pays européens et que ce qui est produit par l’aquaculture. Près de la moitié du poisson consommé en Europe est ainsi importé d’un Etat tiers.

guide-wwf

Entre les pays de l’Union européenne, le « jour de dépendance du poisson » varie cependant fortement. Les pays les plus éloignés de la mer sont ceux qui recourent le plus aux importations. La Belgique, qui ne possède qu’une petite flotte de bateaux de pêche, n’est autosuffisante qu’à 14%. Son jour de dépendance tombe donc déjà le 22 février. En revanche, l’Estonie, l’Irlande, la Croatie et les Pays-Bas sont autosuffisants.

Un avenir sans poissons dans les océans ni dans nos assiettes ?

Au niveau mondial, nous mangeons en moyenne 19 kg de poisson par an. C’est environ deux fois plus qu’il y a 50 ans. Et nous sommes également deux fois plus nombreux. La demande mondiale de poisson continue d’augmenter et pour la satisfaire, nous pêchons plus de poissons que les océans ne peuvent en produire.

L’organisation WWF demande de lutter davantage contre la surpêche pour restaurer les stocks de poisson, ce qui permettrait d’augmenter l’autosuffisance de l’Union européenne. Elle rappelle aussi aux consommateurs de toujours privilégier le poisson issu d’une pêche durable. Nous vous invitons à consulter le site spécifique consacré aux océans et aux produits de la mer

Combattre la surpêche, on a besoin de votre aide !

Dans une économie globalisée, nos choix de consommation peuvent avoir des conséquences à l’échelle de la planète. Opter pour telle ou telle espèce de poisson peut avoir un impact considérable sur des stocks de poisson et des personnes pourtant éloignés de nous. La surpêche, nécessaire pour continuer à satisfaire la demande énorme de poisson, de crustacés et de coquillages, est un problème sérieux et les autorités collaborent avec le secteur de la pêche pour tenter de le résoudre. En attendant, vous ne devez pas renoncer complètement à manger du poisson. Mais vous pouvez faire en sorte de n’acheter que du poisson, des crustacés et des coquillages pêchés ou élevés de manière responsable. Les pêcheries durables prennent en compte la santé des stocks et le bien-être des êtres humains qui dépendent de la pêche.

Voici quelques conseils !

  • ACHETEZ DU POISSON, DES CRUSTACÉS ET DES COQUILLAGES PORTANT UN LABEL DE DURABILITÉ

Cherchez le label MSC ou ASC, qui indique que votre poisson provient d’une pêcherie ou d’un élevage durable et certifié.

  • NE MANGEZ PAS DE JEUNES POISSONS

Tant qu’un poisson n’a pas atteint une certaine taille, il n’est pas parvenu à maturité et n’a pas eu la possibilité de se reproduire. Demandez à votre poissonnier de vérifier que vous n’achetez que du poisson adulte. De cette manière, vous faites en sorte que les stocks de poisson aient la possibilité de se rétablir de la pêche.

Découvrez comment vous pouvez faire encore plus la différence >>

 

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le sable dans l’industrie : une ressource en danger ?

Dans Matériaux par le 2 juillet 2019Commentaires fermés sur Le sable dans l’industrie : une ressource en danger ?

Pour le grand public, il symbolise avant tout la plage et les périodes de vacances. Ce matériau granulaire ne repose pas seulement sous nos doigts de pied en éventail durant l’été, en effet il est exploité de manière intensive et son avenir est loin d’être garanti. Découvrons de quelles façons nous tirons profit de ces grains, les effets de la surconsommation du sable dans l’industrie et les moyens d’échapper à la catastrophe.

picture-ressource-industrie-danger

Les sources du sable et les facteurs de son épuisement

L’origine du sable

En grande majorité, le sable est extrait des carrières de sable et de gravier (granulats roulés) et de roches dites massives (roches ornementales et granulats concassés). S’ajoutent à ces granulats ceux qui sortent des berges et anciens lits de rivières, il s’agit en l’occurrence du sable alluvionnaire. Chaque année, au total, on estime que 40 milliards de tonnes de sable sont extraites, ce qui en fait la troisième ressource la plus consommée après l’air et l’eau.

Les usages du sable en industrie

Le sable est essentiellement utilisé dans le domaine de la construction aux 4 coins du monde. Cela étant, d’autres activités font appel aux vertus de ces granulats. Il s’agit notamment de la technique industrielle dite du sablage. Elle n’est pas liée à la construction à proprement parler, mais a un rapport avec le bâtiment puisqu’elle permet entre autres d’entretenir les façades des habitations.

Par ailleurs, le sable rentre dans la composition du verre, des pneus ainsi que des puces électroniques. C’est l’extraction du silicium qui permet de confectionner les microprocesseurs que l’on retrouve dans beaucoup de nos appareils du quotidien. Sans oublier l’utilisation du sable dans le secteur agricole, ce dernier agissant directement sur la fertilité des sols.

sable en danger

Le sable utilisé dans la construction

Dans le domaine de la construction, le sable est principalement utilisé pour l’élaboration de mortiers, de béton et de remblais. Si l’avenir de ce matériau s’assombrit, cela s’explique aussi par le fait que les grains n’ont pas tous les mêmes caractéristiques et que certains ne peuvent pas être exploités par les industries.

C’est du sable normalisé CEN, EN 196-1, défini par rapport au sable de référence CEN dont on tire profit dans la composition du ciment. Un matériau que les utilisateurs de machines d’occasion BTP et plus généralement les professionnels de la construction connaissent par cœur. Le béton, constitué principalement de ciment et de sable, n’aurait pas la même tenue sans ce matériau granulaire, il serait trop perméable et manquerait de densité. Cela étant, comme nous le verrons dans une autre partie, plusieurs alternatives permettent de s’abstenir de ce béton spécifique et de s’affranchir de la consommation de sable.

Les pays consommateurs

L’exceptionnel développement ces dernières décennies de la Chine n’est pas sans conséquence sur le plan environnemental. Ses besoins pharaoniques en ciment en font le plus gros client (et de loin) des fournisseurs de ces sables industriels, il consomme à lui seul 60% de la production mondiale. En Asie, d’autres pays sont aussi responsables de l’épuisement de ce matériau qui demeure bien plus utile que ce que le grand public soupçonne. On songe notamment à Singapour, qui importe illégalement du sable depuis le Cambodge et devrait continuer à présenter des besoins conséquents la prochaine décennie pour étendre son territoire artificiel.

L’exemple de Dubaï est bien plus médiatisé : des reportages ont mis en exergue les aménagements vertigineux du minuscule émirat qui a eu lui aussi eu recours aux importations massives de sable pour bâtir ses îles artificielles. Mais ce territoire du désert ne s’est même pas servi dans les environs, il a dû importer un granulat adapté au BTP, son sable bien trop rond et léger se révélant impropre à la construction. Il est facile de fustiger cet état, or, nous contribuons aussi à l’épuisement du sable de par nos modes de consommation. La France consomme annuellement pas moins de 450 millions de tonnes de granulats, incluant sable et graviers, pour combler tous ses besoins en termes de construction. Cela représente sept tonnes par an pour chaque habitant, soit 20 kilos journaliers !

Les conséquences de la surexploitation

Des effets dévastateurs sur le paysage et l’environnement

Faut-il réellement s’attendre au pire ? Il y a déjà des effets constatés de manière empirique qui font froid dans le dos ! 24 îles ont disparu en Indonésie et plus de 7 plages sur 10 disparaissent de notre planète. Des pays sont même menacés, à l’instar des Maldives qui pourraient n’être qu’un souvenir paradisiaque d’ici 2100. Quid des conséquences sur la faune ? Les navires auxquels font appel les sociétés qui extraient le sable sont responsables de la destruction de l’habitat naturel d’innombrables espèces sous-marines.

La mafia impliquée

Quant aux journalistes et aux militants qui se risquent à dénoncer les pratiques illégales, ils sont susceptibles de connaître un funeste destin à l’image de celui de Jagendra Singh en 2015. Selon sa fille, on l’aurait réduit au silence suite à son enquête sur le Ministre des Affaires Sociales indien. Le journaliste indépendant accusait ce membre du gouvernement d’être lié à l’extraction illégale de sable de rivières ainsi que de corruption de policiers.

Construire de manière durable : les alternatives au sable

Ce tableau alarmiste que nous avons peint vise surtout à alerter l’opinion et à montrer qu’un changement de modèle pourrait permettre d’éviter les effets dévastateurs anticipés par les spécialistes. En premier lieu, il n’est pas forcément nécessaire de faire une croix sur le béton. Favoriser l’utilisation d’un béton différent aiderait sans aucun doute à diminuer la consommation de sable. Nos efforts en la matière n’en sont qu’à leurs balbutiements ; à titre d’exemple seuls 10% des déchets de construction font l’objet d’un recyclage dans l’Hexagone.

Ensuite, il faut savoir que la robustesse du béton peut trouver un concurrent ! Deux Français ont mis au point une argile aussi solide que ce matériau de BTP, une solution largement plus écologique et économique qui pourrait susciter l’attention des professionnels. Peu onéreux, le verre broyé constitue lui aussi une alternative particulièrement intéressante. Un autre matériau bien plus durable a son mot à dire ces prochaines années : le pisé, une technique de construction écologique millénaire. Le principe ? Compacter de la terre crue et battue, qui aura au préalable été légèrement humidifiée, dans un coffrage en bois, donnant lieu à un mélange solide exploitable pour créer des murs sans soutien.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Alimentation durable, les fruits et légumes d’été

Dans Alimentation, Jardinage par le 1 juillet 20193 Commentaires

Les fruits et légumes consommés hors saison proviennent, dans la majorité des cas, d’exploitations agricoles où les conditions de travail des ouvriers sont catastrophiques. Cette main d’œuvre, exploitée, vient en grande partie de pays défavorisés.
Manger des fruits et légumes de saison, permet de réduire l’exploitation humaine nécessaire à ces nouveaux modes de consommation !
Alors maintenant que les beaux jours sont là, pensez à manger des fruits & légumes d’été !

Fruits et legumes d'été - Juillet

Fruits et légumes d’été – Juillet

Fruits et legumes d'été - Aout

Fruits et légumes d’été – Aout


Fruits et legumes d'été - Septembre

Fruits et légumes d’été – Septembre

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Semaine Européenne du Développement Durable 2019

Dans A LA UNE, Environnement par le 29 mai 2019Commentaires fermés sur Semaine Européenne du Développement Durable 2019

La semaine européenne du développement durable (SEDD) est une manifestation d’ampleur européenne organisée, chaque année, du 30 mai au 5 juin. Elle a pour objectif de promouvoir les enjeux d’un développement durable, l’Agenda 2030 et ses 17 objectifs. A la manière de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, de très nombreux événements sont proposés au public pour faire connaître à la fois les initiatives territoriales tournées vers le développement durable et la transition écologique et solidaire et les acteurs impliqués dans l’amélioration de notre cadre de vie, partout en France : conférences, expositions, projections de films, projets d’éducation, visites, ateliers…

DEED 2019 europe et france

Serez-vous spectateur ou acteur ?

En 2018, de nombreux citoyens, répartis dans 34 pays de l’Union européenne et hors union, ont participé avec 6035 initiatives dont 1 566 en France17 objectifs de développement durable ont été fixés par 193 Etats membres des Nations Unies en 2015. Ces objectifs universels intégrés et centrés sur les populations pour une planète solidaire pour tous, doivent être atteints à l’horizon 2030.
La SEDD est un puissant vecteur de diffusion des enjeux de développement durable et de l’Agenda 2030 adopté par l’ONU.

L’appel à projets

Le ministère lance un appel à projets pour encourager l’organisation et valoriser des événements sur la thématique du développement durable.

L’inscription est ouverte à tout type de participants : organismes gouvernementaux, instituts de recherche, établissements scolaires, musées, fondations, associations, entreprises, startups…

Pour participer à la SEDD, c’est très simple, votre projet (conférences, d’expositions, d’organisations de marchés, de projections de films, d’activités associatives, d’initiatives d’entreprises durables, de projets d’éducation, de visites, d’ateliers, de créations artistiques…) doit concerner un ou plusieurs des 17 ODD qui recoupent les enjeux à la fois environnementaux, économiques et sociaux d’un développement durable. Les porteurs de projets sont invités à utiliser le kit de communication mis à disposition pour bénéficier d’une visibilité au niveau national.

Focus sur un projet en Occitanie

screenshot-www.gard.fr-2019.05.29-11-36-53

Implanté dans les Cévennes à La Grand-Combe, l’association du Service d’entraide protestant a créé Éco’loge Toit en 2016 pour lutter contre la précarité énergétique. Un espace ressource ouvert à tous dans lequel elle dispense informations et savoir-faire pour apprendre à maîtriser sa consommation d’énergie. Une démarche qui a valu à l’association de gagner le prix départemental des Initiatives 2018 pour une transition écologique et solidaire.

Vous pouvez aussi découvrir les projets dans votre région grâce à cette carte interactive >>

ajoutez cet article a votre liste de favoris