La senne demersale est interdite dans la bande côtière française

Dans A LA UNE, Biodiversité par le 21 juillet 2022Pas de commentaire
senne demersale

Le Parlement européen vient de voter l’interdiction de la “senne démersale” dans la bande côtière française. C’est une grande victoire pour la biodiversité marine et les pêcheurs côtiers qui luttent depuis de nombreuses années contre ce type d’engin de pêche. La senne démersale est un grand filet qui est traîné au fond de la mer, capturant sans distinction tout ce qui se trouve sur son passage. Ce type d’engin de pêche a causé d’immenses dommages aux écosystèmes marins et a entraîné le déclin de nombreuses populations de poissons. Il faut encore une fois saluer l’énorme travail réalisé par @Bloom_FR qui n’en est pas à sa première victoire !

Qu’est ce que la senne demersale ?

La senne démersale est un type de filet de pêche qui est placé sur ou près du fond d’un plan d’eau. Elle est généralement utilisée pour attraper les poissons qui nagent près du fond, comme la morue, le flétan et le flet. Les sennes démersales peuvent être fixes ou mobiles, et elles peuvent être utilisées à partir du rivage, d’un bateau ou d’une plate-forme flottante. Le filet est généralement de forme rectangulaire et peut varier en taille de quelques pieds à plusieurs milles de long.

Il se compose d’une ligne de tête (le bord supérieur du filet), d’une ligne de pied (le bord inférieur) et de lignes de barre (les bords latéraux). Le filet est généralement suspendu entre deux bateaux ou flotteurs, et il est descendu dans l’eau avec la ralingue en premier. Une fois le filet en place, il est resserré en tirant sur les lignes de barre. Cela crée une poche d’eau en forme de croissant dans laquelle les poissons sont attirés. La poche est ensuite fermée en tirant sur la ligne de fond. Les poissons sont ensuite retirés du filet et ramenés sur le rivage.

Pourquoi faut-il interdire la surpêche ?

interdire la surpêche senne demersale
La surpêche menace la survie des populations locales de poissons

La surpêche est un problème majeur dans de nombreuses régions du monde. Non seulement elle menace la survie des populations locales de poissons, mais elle a également de graves répercussions sur l’environnement et l’économie. La demande mondiale de produits de la mer ne cessant d’augmenter, de plus en plus de poissons sont prélevés chaque année dans l’océan.

Cette pratique non durable met non seulement les espèces en danger d’extinction, mais elle endommage également les écosystèmes marins vitaux. En outre, la surpêche a un impact négatif sur les moyens de subsistance des communautés côtières qui dépendent de la pêche pour leurs revenus. Il est donc essentiel que nous prenions des mesures pour empêcher la poursuite de la surpêche et protéger nos océans pour les générations futures.

Quels sont les autres pêches destructrices ?

Malheureusement, il existe de nombreux autres types d’engins de pêche qui sont tout aussi destructeurs que la senne démersale. Il s’agit des chaluts de fond, des filets maillants et des palangres. Les chaluts de fond sont de grands filets qui sont traînés sur le fond marin, capturant tout sur leur passage. Les filets maillants sont des filets verticaux qui pendent dans l’eau et sont utilisées pour attraper les poissons qui y nagent.

Les palangres sont des lignes qui peuvent mesurer plusieurs kilomètres de long et sur lesquelles sont fixés des hameçons appâtés à intervalles réguliers. Elles sont utilisées pour attraper des poissons tels que le thon, l’espadon et les requins. Tous ces types d’engins de pêche ont un impact négatif important sur les écosystèmes marins et devraient être interdits.

Qui est bloom association ?

L’association Bloom est une organisation française à but non lucratif qui œuvre pour la protection de l’environnement marin. Bloom a réussi à obtenir plusieurs victoires importantes en matière de conservation, notamment l’interdiction de la senne démersale dans les eaux territoriales françaises.
Grâce aux efforts de Bloom et des pêcheurs côtiers du Nord de la France, cette méthode est désormais interdite dans les eaux françaises.

ajoutez cet article a votre liste de favoris
A propos de cet auteur...
Rédacteur Web et passionné de l'univers du Digital, j'ai ces dernières années décidé de participer activement à la démocratisation de la philosophie du Développement Durable en France. Engagé dans plusieurs ONG (reforestation, humanitaire) j'offre du temps et je prête ma modeste plume pour rédiger des articles d'actualité sur l'écologie, l'environnement et les green technologies. Être un des auteurs de la rédaction du blog ActeurDurable.org est pour moi une fierté. Je profite de ces quelques lignes pour remercier chaleureusement tous les spécialistes que je sollicite très régulièrement dans le cadre de mes recherches et lors de la préparation des dossiers thématiques !
Pas de commentaire
Répondre