Comment réduire son impact écologique ?

Dans Chauffage, Maison par le 10 décembre 2020Pas de commentaire

Pour préserver l’environnement, il est essentiel d’adopter un comportement écoresponsable, d’économiser les ressources du milieu et d’éviter les surconsommations futiles. Si vous voulez réduire votre impact écologique, sachez que vous pourrez y parvenir en mettant en œuvre certaines actions assez simples chez vous. Effectivement, votre manière de vivre dans votre habitation a des répercussions sur l’environnement. Par conséquent, lorsque vous prenez conscience que vos actions quotidiennes ont un impact sur l’environnement, vous pourrez commencer à changer vos mauvaises et ainsi à réduire vos dépenses énergétiques et votre empreinte écologique. Voici donc quelques conseils à suivre pour participer à la lutte contre la dégradation de la planète à votre échelle.

Améliorer l’isolation de la maison pour diminuer votre empreinte écologique

Si vous cherchez réellement à diminuer votre empreinte écologique, l’amélioration de l’isolation de votre domicile est la première solution qui s’offre à vous. En effet, lorsque votre maison n’est pas bien isolée, les pertes de chaleur sont importantes. Ainsi, un logement mal isolé peut perdre jusqu’à 25% de sa chaleur à travers les murs et 30% par ses combles.

De fortes déperditions thermiques impliquent l’augmentation de l’utilisation de votre système de chauffage et par conséquent, la hausse de vos dépenses énergétiques. Il est évident que si votre habitation perd une bonne partie de sa chaleur, vous serez obligé de faire un usage assez intense de votre chauffage pour compenser les pertes. Ce qui aura une incidence immédiate sur votre consommation d’énergie et le montant de votre facture énergétique.

Il est donc capital de s'assurer de l'état thermique de votre maison afin de savoir quelles zones doivent être isolées en priorité. Pour ce faire, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel tel qu'un bureau d'étude thermique pour réaliser le diagnostic thermique de votre maison. Sachez que le rôle d'un bureau d'étude thermique est de déterminer avec exactitude les endroits par lesquels s'échappe la chaleur de votre maison et de vous proposer les meilleures solutions pour résoudre ce problème.

En général, les combles sont les premières zones à isoler pour maîtriser les dépenses énergétiques. Ensuite viennent les murs, mais aussi les sols, qui doivent être bien isolés pour que les habitants de la maison puissent bénéficier d’un confort optimal.

Enfin, sachez que les fenêtres participent également à l’isolation de la maison, car 15% des pertes de chaleur sont enregistrées à ce niveau. Ainsi, avec la pose de fenêtres performantes, c’est jusqu’à 10% de chaleur en plus dans la maison. Pour ces travaux, privilégiez les matériaux biosourcés. En optant pour des matériaux d’origine végétale ou animale qui respectent les critères de l’environnement, vous baisserez le bilan carbone de votre maison. Ainsi pour refaire votre isolation, utilisez des isolants naturels comme le liège, le chanvre, le lin, la paille, etc. Comme vous pourrez le constater, l’amélioration de l’isolation thermique de votre maison contribue grandement à la réduction de votre impact écologique.

Optez pour un système de chauffage plus écologique

Le chauffage est un poste de dépense énergétique du logement très important, qui constitue aussi l’une des sources les plus conséquentes de notre empreinte écologique. Les émissions de C02 de ce système dépendent de l’énergie utilisée pour son fonctionnement. En d’autres termes, la quantité de gaz à effet de serre rejetée pour chaque kWh d’énergie consommée diffère selon le type de chauffage adopté. De fait, pour limiter votre impact écologique, il suffit d’opter pour un mode de chauffage qui rejette très peu de C02 dans la nature. D’après l’Ademe, pour une consommation énergétique de 15 000 kWh/an, les émissions de gaz à effet de serre sont de :

  • 4,5 tonnes pour un chauffage au fioul
  • 4,1 tonnes pour un chauffage au gaz (propane)
  • 3,5 tonnes pour un chauffage fonctionnant à l’électricité
  • 0,63 tonnes pour un poêle à granulés

Choisir un mode de chauffage plus écologique est donc l’une des meilleures actions que vous pourrez réaliser pour réduire au maximum l’empreinte carbone de votre domicile. Opter pour un poêle à granulés (à bois) par exemple est une solution écologique et très économique. En effet, en plus d’être un dispositif moins émissif, il s’agit d’un investissement qui fera du bien à vos finances sur le long terme, car le prix du combustible (granulés) est très abordable, voire dérisoire.

Afin d’être certain de la performance de votre équipement, privilégiez les modèles récents proposés par les labels. Par ailleurs, les dispositifs qui fonctionnent à l’énergie solaire sont également conseillés, car l’énergie solaire est renouvelable, gratuite et surtout non polluante.

Diminuez votre consommation d’eau chaude et d’électricité

Hormis l’usage d’un mode de chauffage moins émissif, vous pourrez également limiter votre consommation d’électricité. S’il est vrai que l’énergie électrique est moins émissive que le fioul ou le gaz, son bilan carbone n’est pas nul. Sélectionner des équipements électriques performants (faibles en consommation d’énergie) vous aidera à limiter les émissions nocives pour la planète. En conséquence, lorsque vous voulez acquérir des appareils électroménagers, optez pour des modèles de classe A+++. Ils consomment en moyenne 20 à 50% de moins qu’un équipement de classe A+.

En outre, lors de l’usage de ces équipements, adoptez également les bons réflexes. Veillez à installer votre réfrigérateur loin de toutes sources de chaleur et laissez un espace entre le mur et la machine pour que l’air puisse circuler normalement. Pensez également à le dégivrer régulièrement, car un réfrigérateur qui contient trop de givre consomme plus. Pour votre lave-vaisselle, préférez le programme « éco », car cela baisse la consommation d’eau et d’électricité de 45%. De la même façon ne lancez pas l’appareil lorsqu’il est plein. Les mêmes conseils sont également valables pour votre lave-linge et préférez le séchage de vos vêtements à l’air libre plutôt que le sèche-linge qui est un équipement très énergivore.

N'oubliez pas également que l'éclairage de votre maison est responsable de 12% de votre consommation d'énergie. Utiliser des ampoules LED, qui consomment moins et sont durables, vous permettra de réaliser des économies d'énergie conséquentes sur le long terme. Enfin, diminuez votre consommation d'eau chaude. Cela sera bénéfique pour vos factures, mais également pour votre impact écologique. Régler votre chauffe-eau entre 55 et 60°C, prendre des douches à la place des bains et faire usage d'équipements à économie d'eau sont des gestes que vous pouvez facilement adopter au quotidien.
ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !

Pas de commentaire

Répondre