Construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique en Savoie (brève)

Dans Energies, Hydraulique par le 13 décembre 2017Commentaires fermés sur Construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique en Savoie (brève)

Paris, le 6 décembre 2017 – Méthanor (Alternext FR0011217710 ALMET), société spécialisée dans le financement et l’exploitation de projets d’énergies renouvelables (méthanisation, biomasse, photovoltaïque, hydroélectrique…), a co-investi avec Akuo Energy dans la centrale hydroélectrique d’Aqua Bella, une petite centrale hydroélectrique au fil de l’eau.


Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Floatgen ouvre la voie de l’éolien en mers profondes

Dans Communication, Entreprise, Éolienne, Hydraulique par le 19 novembre 2015Commentaires fermés sur Floatgen ouvre la voie de l’éolien en mers profondes
éolienne flottante
éolienne flottante en mer

Le projet FLOATGEN se reconfigure et ouvre la voie de l’éolien en mers profondes avec la première éolienne flottante testée au large des côtes françaises. Sept partenaires, venant de quatre pays Européens, se sont réunis à l’Ecole Centrale de Nantes le 24 juin pour inaugurer la nouvelle configuration de ce projet de recherche sur les éoliennes en mer flottantes. La première éolienne flottante en France, FLOATGEN, sera ainsi testée au large du Croisic sur le site d’expérimentation en mer SEM-REV, avec une turbine de 2 MW.

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Energies marines, l’hydrolien tarde à se mettre en place

Dans Animaux, Energies, Éolienne, Hydraulique par le 20 mars 20135 Commentaires

Après avoir dû se contenter de jouer les seconds rôles dans l’émergence du solaire et de l’éolien, la France va-t-elle réussir à s’imposer comme un acteur majeur des énergies de la mer ? Une étape décisive aurait dû être franchie fin 2012, avec le projet « énergies marines » porté par l’Ifremer qui attend que le gouvernement fixe un cadre et une stratégie pour que des investissements d’avenir et une filaire industrielle voient le jour. La France percera t-elle sur le marché de l’hydrolien ?

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

L’hydroélectricité, une source d’énergies renouvelables

Dans Hydraulique par le 18 mai 20091 Commentaire
Barrage Hydraulique
L’hydroélectricité produite grâce au Barrage Hydraulique

L’heure est à la réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre. Le plan ambitieux Européen, (accepté par la France), de réduire les émissions de gaz à effet de serre, implique la production d’énergies renouvelables à hauteur de 23% de sa production de gaz. Depuis longtemps la France possède une production propre via l’exploitation de barrages hydroélectriques. Cette ressource représente 8% de l’énergie totale produite.

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les barrages hydroélectriques, principes et fonctionnement

Dans Hydraulique par le 18 mai 2009Commentaires fermés sur Les barrages hydroélectriques, principes et fonctionnement
Barrage hydroélectrique sur le Yang-Tse-Kiang (Chine)
Barrage hydroélectrique sur le Yang-Tse-Kiang (Chine)

Avec 16 % de la production électrique mondiale, l’hydroélectricité constitue la troisième source de production électrique mondiale, derrière le charbon (40 %) et le gaz (19 %).
En France, l’énergie hydroélectrique est la seconde forme de production derrière l’énergie nucléaire, avec environ 12% de la production électrique française. On compte environ 1.700 petites installations atteignant une puissance avoisinant les 1000 MW. Mais on compte aussi près de 450 concessions qui représentent une puissance de 23 500 MW. A titre de comparaison, la puissance nucléaire installée en France est de 63 000 MW.

Avantages et inconvénients de l’hydroélectricité

  • Avantages de l’hydroélectricité

L’hydroélectricité est une énergie renouvelable, non émettrice de gaz à effet de serre. Elle permet surtout de moduler la puissance électrique, selon la demande, grâce à une capacité de stockage importante assurant la stabilité du réseau électrique français.
La France présente l’avantage d’avoir des zones géographiques étendues et diversifiées (nombreux massifs et fleuves) ce qui lui permet de posséder un réseau hydrologique important.
La France a le 2ème parc installé en Europe et produit 70 terawatts-heure (TWh) par an. Si cette même énergie était produite par des centrales à charbon, ceci conduirait à l’émission d’environ 65 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an.

  • Inconvénients de l’hydroélectricité

Les principaux inconvénients liés à cette énergie sont la destruction de milieux naturels, le déplacement fréquent de populations, l’émissions de méthane notamment lors des premières années de mise en eau, et la dégradation de la qualité de l’eau.
Enfin, on constate aussi une érosion des sols et des deltas, en aval des stations hydroélectriques, et la possible utilisation accrue toujours en aval de fertilisants chimiques.

Principe d'un barrage hydroélectrique
Principe d’un barrage hydroélectrique

Potentiel hydroélectrique français

A l’horizon 2020, l’hydroélectricité représentera 10% d’énergies renouvelables supplémentaires sur le réseau électrique français soit 7 TWh/an et 2 500 MW de puissance de pointe.
Néanmoins, un rapport sur les énergies démontrait que l’importance de l’hydroélectricité était sous-estimée au vue de nos ressources potentielles. En 2001, l’hydroélectricité représentait la quasi-totalité de la production électrique d’origine renouvelable (73 TWh sur 77 TWh en 2001).

Détails de production par région en 2007 :

Détails de la production hydroélectrique par région française
Détails de la production hydroélectrique par région française

Quels risques pour l’hydrolien ?

Ces installations disséminées le long des cours d’eau, ne vont pas sans poser problèmes sur le long terme.
La probabilité de rupture d’un barrage est extrêmement faible, selon les rapports successifs des utilisateurs de barrages (tel que EDF). Sur environ 16 000 barrages hydroélectriques à travers le monde (hors Chine), on dénombre environ 1 rupture par année.
La réglementation française est stricte (Décret 92-997 du 15 Septembre 1992 relatif aux plans particuliers d’intervention concernant certains aménagements hydrauliques) et porte une attention particulière aux ouvrages hydrauliques qui comportent à la fois un réservoir d’une capacité égale ou supérieure à quinze millions de mètres cubes et un barrage ou une digue d’une hauteur d’au moins vingt mètres au-dessus du point le plus bas du sol naturel.
La menace principale d’une rupture de l’ouvrage est l’inondation brutale en aval, comparable à un raz de marée, et précédée d’un déferlement (« onde de submersion »).

La prévention et la surveillance des ouvrages

La prévention du risque, liée à l’utilisation de barrages hydroélectriques, passe notamment par la connaissance de l’installation à sa protection et son entretien en passant par une surveillance régulière.
La réglementation française impose un contrôle avant, pendant et après la construction des barrages, avec une surveillance plus spécifique pendant la première année de mise en eau complète.
Cette surveillance est à la charge de l’exploitant qui doit effectuer des visites régulières, et réaliser une analyse périodique des mesures d’auscultation.
Issu d’un rapport confidentiel, le constat est le suivant : sur 450 barrages exploités en France par EDF, 200 présentent des signes inquiétants de vétusté, une centaine font même peser de réels dangers sur leur environnement immédiat : risques d’affaissements de terrain, destructions de routes ou inondations de villages.
Face à ce constat, EDF a mis en place un programme de rénovation de ses barrages sur 5ans, pour un coût estimé à 550 millions d’euros.


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Hydroliennes : une éolienne sous la mer

Dans CleanTech, Éolienne, Hydraulique par le 18 mai 20093 Commentaires
système de fonctionnement de l’hydrolien sous marin

Une hydrolienne est une turbine sous marine, créant de l’hydroélectricité, énergie électrique produite par l’énergie cinétique des marées ou des courants. Elle peut être assimilée à une éolienne sous-marine qui utilise l’énergie cinétique du courant. Explication dans cet article…

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Tarification de l’énergie hydraulique

Dans Hydraulique par le 18 mai 20091 Commentaire

Le tarif de rachat de l’électricité, issue de l’énergie hydroélectrique, est défini selon l’Arrêté du 1er mars 2007. Il fixe les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations, utilisant l’énergie hydraulique issue des barrages sur lacs, cours d’eau et mers, telles que visées au 1° de l’article 2 du décret n° 2000-1196 du 6 décembre 2000. La durée du contrat court sur 20 ans.

Le tarif s’établit donc à 6,07 c€/kWh + prime comprise entre 0,5 et 2,5 pour les petites installations + prime comprise entre 0 et 1,68 c€/kWh en hiver selon la régularité de la production.
Ce prix de rachat peut donc atteindre 10,25c€/kWh dans le cas le plus favorable.

En ce qui concerne les hydroliennes, rien n’a été prévu pour le moment. Le tarif sera fixé une fois que la technologie sera testée, approuvée et que les installations commenceront à se faire. Alors encore un peu de patience…

Mise a jour du 21/03/2013

4 ans après la publication de cet article, la France en est toujours au même stade en ce qui concerne la politique de rachat de l’électricité produite par hydrolienne. En se rendant à Cherbourg (Manche), lundi 25 février, Delphine Batho se savait attendue par tous ceux qui misent sur l’émergence d’une filière industrielle consacrée à l’énergie des courants marins en France. La ministre de l’écologie devait annoncer le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt afin de stimuler, dans un premier temps, la recherche, et, dans un second, l’installation de « fermes pilotes » d’hydroliennes immergées en pleine mer. Delphine Batho (la ministre actuelle de l’Ecologie et du développement durable) s’est engagée à ce que le tarif de rachat de l’électricité qui sera produite par des hydroliennes soit fixé et connu avant le mois de juin. Espérons que ces décisions viendront vite sinon la France se fera encore doublé par ses concurrents européens comme çà a été souvent le cas ces dernières années dans le secteur des énergies renouvelables.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Bilan carbone des énergies renouvelables et fossiles

Dans Bois, Energies, Environnement, Éolienne, Fossiles, Généralités, Hydraulique, Matériaux & Construction, Pollution, Pompes à chaleur, Recyclage, Solaire par le 26 avril 200916 Commentaires
Bilan carbone des énergies renouvelables et fossiles
Bilan carbone des énergies : cliquez sur l’image pour l’agrandir et lire tous les détails de notre étude

Voici les résultats de l’étude que nous avons menée pendant plusieurs semaines qui présente le bilan carbone des énergies renouvelables et fossiles. Vous trouvez 2 données importantes : le taux de Co2 ou plutôt les grammes de co2 par kwh produit et le prix de revient par kwh produit.

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris