10 alternatives écologiques aux produits en plastique jetable

Dans Consommation, Pollution par le 24 mai 2019Commentaires fermés sur 10 alternatives écologiques aux produits en plastique jetable
oriculis japonais
oriculis japonais, une alternative aux cotons tiges

Alors que l’interdiction européenne des plastiques à usage unique vient d’être définitivement approuvée, quelles sont alternatives aux produits plastiques que nous utilisons dans notre quotidien ? Une dizaine de produits jetables – cotons tiges, assiettes, couverts, pailles, tiges pour ballons, touillettes, etc. – pour lesquels il existe déjà une solution de rechange vont être interdits. Comment les remplacer facilement sans générer de nouvelle pollution ni consommer la planète ? Explications dans cet article…

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

L’entretien de vos fraisiers

Dans Jardinage par le 29 mars 2019Commentaires fermés sur L’entretien de vos fraisiers

La fraise nous fait rougir de plaisir tant on adore la grignoter ! Nature, sucrée ou avec de la crème chantilly pour les plus gourmands, la fraise est un fruit délicat et savoureux. Pour vous faire plaisir avec les jolis fruits de votre jardin (ou de votre balcon), voici quelques conseils pour cultiver naturellement vos fraisiers.

Place au fraisier : nettoyez le terrain

Le fraisier n’aime pas beaucoup être entouré de mauvaises herbes et préfère les espaces nets. Nous vous conseillons de désherber régulièrement à la main (pour des fraises bio, pour votre santé et celle de la planète, n’utilisez surtout pas de désherbant !) pour le laisser s’épanouir comme il le souhaite et de biner la terre régulièrement autour des pieds de fraise. Faites attention à ne pas agresser les racines de votre fraisier pour qu’il n’en souffre pas.

Lorsque l’été est passé, coupez les stolons pour qu’ils ne puisent pas toute l’énergie du plant-mère. Il s’agit des tiges qui sortent du cœur de la plante et qui vont chercher à prendre racine à côté pour créer un nouveau pied de fraise. C’est une méthode naturelle et bénéfique si vous voulez étendre votre parc de fraisiers, mais le plant-mère va produire des fraises moins grosses. Vous pouvez aussi couper les stolons pour les repiquer dans une autre zone un peu plus loin. Supprimez aussi les feuilles mortes ou qui sont abîmées.

Fertilisez naturel pour des fraises bio

Déjà, il ne s’agit pas de brûler les fraisiers avec des produits agressifs ou mal dosés. Ensuite, optez pour un engrais d’origine biologique pour éviter de manger des fruits remplis de pesticides (surtout si vous les mangez avec des enfants), c’est aussi une démarche plus respectueuse de la nature. Les fraisiers sont gourmands et ont besoin de beaucoup de nutriments.

Versez un peu de fertilisant naturel au début du printemps sur le pied de vos fraisiers. Et vous pouvez réitérer l’application une fois que les fraisiers auront fourni la première récolte, si ce sont des fraisiers remontants.

Arrosez vos fraisiers avec générosité

Les plants de fraises ont besoin de beaucoup d’eau pour donner des fruits, en particulier si l’été est chaud et sec ou que vous cultivez en carré potager (ou en pot). Il faut veiller à ce que la terre reste humide entre deux arrosages. Si le terrain est trop sec, le fraisier risque de réduire sa production ou de donner des fraises moins savoureuses. Lors de l’arrosage, évitez de verser de l’eau sur les feuilles, car cela peut favoriser l’apparition de maladies. Si vous le pouvez, optez pour un système d’arrosage goutte à goutte, beaucoup plus efficace et écologique (et économique).

Paillez le pied de fraises

Le paillage du fraisier est une solution idéale pour réduire encore plus les besoins d’arroser. Il conserve l’humidité de la terre et évite également la pourriture des fruits : la fraise vient se poser sur ce paillage qui laisse passer l’air. Et pour protéger vos fraisiers des escargots, optez pour une paille naturelle (pas de plastique !) qui viendra gêner leur progression. Étalez une couche de 5 cm de paillettes de lin ou d’écorces naturelles afin que cela soit vraiment utile.

Protégez les fraisiers des maladies

Si le fraisier est trop arrosé, il peut être atteint par une maladie cryptogamique ou virale. Afin d’éviter le développement de ces maladies, arrosez-les avec une décoction de purin d’orties, 100% naturelle. Et durant le printemps, vous pouvez appliquer sur les feuilles un peu de purin de prêles bio pour réduire les risques.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Alimentation durable, les fruits et légumes de printemps

Dans Alimentation, Jardinage par le 25 mars 20196 Commentaires
Fruits et legumes de printemps - Avril
Fruits et légumes de printemps – Avril

Les fruits et légumes hors saison nous coupent du rythme de la nature. A force de voir des fraises en hiver et des kiwis en été sur nos étals, on se sait plus à quelle saison appartient tel fruit. Cette consommation contre nature, nous coupe aussi du plaisir de la redécouverte lorsque les premiers fruits et légumes de saison arrivent. En consommant tout au long de l’année les mêmes variétés, le plaisir n’est plus le même lorsque la saison naturelle est arrivée.
Ré-apprenez à consommer selon les cycles de la nature et variez vos repas en fonction des saisons. Vous retrouverez les plaisirs liés à chacune des périodes de l’année en consommant durablement !

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le péril de la pêche électrique enfin écarté des eaux européennes !

Dans A LA UNE, Alimentation, Animaux, Environnement, L'eau par le 14 février 20191 Commentaire
peche-electrique

Mise à jour de l’article suite aux nouvelles décisions prises à Strasbourg le 13 Février 2019 

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Adoptez votre bébé corail sans les problèmes des parents !

Dans A LA UNE, Animaux, Environnement, Finances & Economie par le 12 février 2019Commentaires fermés sur Adoptez votre bébé corail sans les problèmes des parents !
barriere-corail-indonesie

Parce que chez ActeurDurable nous croyons en la conservation participative. Mais aussi parce que chaque geste compte, notamment en matière de préservation des ressources marines, nous voulions mettre un coup de projecteur sur le projet Coral Guardian. L’idée est simple mais efficace et s’inspire des projets de reforestation. Vous pouvez désormais adopter votre bébé corail !! Outre le fait de devenir Papa ou Maman « sans les inconvénients » (certains apprécieront à leurs justes valeurs) vous contribuez à la préservation de l’environnement et  soutenez les populations locales qui dépendent de l’océan pour survivre. C’est simple, facile, et utile !

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Neige artificielle : une menace pour l’eau potable ?

Dans L'eau par le 5 février 2019Commentaires fermés sur Neige artificielle : une menace pour l’eau potable ?

Développée aux États-Unis dans les années 1950, la fabrication de neige artificielle s’est répandue en Europe depuis une trentaine d’années. En France, la neige de culture, utilisée sur 120 hectares au milieu des années 1980, s’étendait vingt ans plus tard sur plus de 4 500 hectares, soit 18 % de l’ensemble du domaine skiable. Depuis, l’industrie de l’or blanc n’a cessé de mettre de nouvelles installations en service, menaçant de pollution l’ensemble du cycle hydrologique naturel, et désormais jusqu’à la production d’eau potable.

canons-a-neige

Quelles sont les menaces qui pèsent sur l’eau ?

Dans les Alpes, le réchauffement des températures, estimé entre 1,6°C et 2,2°C depuis 1950, s’est accéléré depuis la fin des années 1980, entraînant la fonte des glaciers et la diminution de l’enneigement au sol, à raison de vingt cinq jours de moins par an, en moyenne. Dans un rapport de l’AFFSET daté de 2008, les risques permanents liés à l’usage de la neige artificielle étaient déjà soulignés :

« Considérant la vulnérabilité aux pollutions des aquifères et des captages d’eau potable en zone de montagne, notamment ceux localisés au sein des domaines skiables, voire à proximité immédiate des pistes, les experts mentionnent que la fonte d’une neige de culture de mauvaise qualité microbiologique peut impacter la qualité sanitaire de l’eau destinée à la production d’eau destinée à la consommation humaine ».

L’artificialisation de la neige, un risque pour l’environnement

En 2016, les stations de ski françaises diffusaient déjà l’équivalent de 600 litres de neige artificielle par seconde pour produire 19 millions de mètres cubes de neige artificielle chaque année. Le procédé est simple : il consiste à expulser de l’eau dans l’air ambiant par l’intermédiaire de canons à neige ou de perches lorsque la température est négative, afin qu’elle se transforme en cristaux de glace avant d’atteindre le sol.

Pour ce faire, l’eau est mise en contact avec des « germes » fabriqués en mélangeant eau et air comprimé. Le liquide va alors se fractionner en micro gouttelettes qui vont rapidement geler. Elles doivent être minuscules, environ 0,5 mm, pour pouvoir geler le plus vite possible. Et ce sont ces cristaux que l’on va mélanger à nouveau avec de l’eau pour la faire geler elle-même. Le résultat sort des canons à neige sur les pistes.

modèle de canon a neige

Il faut 1m3 d’eau pour 2m3 de neige, soit 4 000 m3 d’eau pour 1 hectare de neige sur une épaisseur de 60 cm

Le fonctionnement des canons mobilise de très importantes ressources en eau. Il faut 1 mètre cube d’eau pour 2 mètres cube de neige, ce qui, pour un hectare de neige fabriquée sur une épaisseur de 60 cm, nécessite 4 000 mètres cubes d’eau, soit un peu moins de deux piscines olympiques à l’hectare. Ces installations sont tout aussi gourmandes en énergie : 10 000 canons à neige consomment 108 millions de kWh (2).

La production à cette échelle nécessite donc d’énormes quantités d’eau et d’énergie. Cela nécessite de construire des canalisations, des centrales, installer des canons le long des pistes, engendrant de très lourds investissements, avec un impact majeur sur la ressource en eau. Deux solutions s’offrent aux collectivités : soit créer des retenues d’eau, aux dépens de zones humides, soit prélever dans les barrages ou les lacs de montagne au risque d’entrer en conflit avec d’autres usages de l’eau. Sachant qu’il fait parfois trop chaud pour que les canons à neige puissent fonctionner correctement.

Quelles autres sources de pollution à craindre

Par ailleurs, les remontées mécaniques nécessitent l’utilisation de graisses qui se dispersent progressivement dans l’environnement, d’où le besoin de graisser régulièrement. L’usure des pièces, notamment les galets, crée de la poussière qui s’infiltre dans les sols. Ces deux éléments sont d’ailleurs clairement visibles l’hiver avec les traces noires présentes sous les pylônes de télésiège.

On peut également penser aux explosifs utilisés par les pisteurs ou encore les polluants émis par les dameuses (graisses et résidus de carburant, poussières d’usure des matériaux, etc.)

Toutes ces sources potentielles de pollution devraient conduire à s’interroger quant à la qualité de nos ressources en eau.

Remerciements à par Marc Laimé pour son article publié sur le Monde Diplomatique

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Monsanto condamné à verser 289 M$ d’indemnités aux USA

Dans A LA UNE, Agriculture, Alimentation, Environnement, Pollution par le 28 janvier 2019Commentaires fermés sur Monsanto condamné à verser 289 M$ d’indemnités aux USA

Le 10 août dernier, la justice californienne a condamné la firme d’agrochimie Monsanto à verser 289 millions de dollars d’indemnités au jardinier Dewayne Johnson, atteint d’un cancer qu’il attribue à l’utilisation du produit-vedette de Monsanto : l’herbicide RoundUp. Ce jugement est historique. Depuis des dizaines d’années, des activistes, des scientifiques ou encore des citoyens se mobilisent pour dénoncer les conséquences désastreux des pesticides et herbicides vendus par l’entreprise sur la santé des consommateurs et des agriculteurs mais aussi sur l’environnement et la biodiversité. Depuis le 10 aout, nous rentrons dans une nouvelle ère, où la justice reconnait l’aspect criminel de Monsanto.

stop glyphosate

Agir durablement contre Monsanto et ses produits nocifs

Toutefois, si nous ne continuons pas dans cette lancée, Monsanto risque d’avoir encore de beaux jours devant lui. Récemment acheté par la firme pharmaceutique Bayer, la fusion des deux multinationales va faire disparaitre le nom Monsanto, sans pour autant arrêté la vente de produits dangereux comme le glyphosate (RoundUp). Pour Bayer, « Le glyphosate est sûr et non cancérogène »

Pourtant, la révélation des « Monsanto Papers » apparue dans les derniers mois, révèle que la société se préoccupait des conséquences mutagènes du glyphosate dès 1999. Monsanto connaissait les effets dévastateurs de son produit sur la santé il y a 19 ans mais business oblige, l’entreprise a établi une stratégie de fort lobby dans les différents gouvernements et à même conduit des études scientifiques biaisées pour se protéger.

Que faire en Europe contre Monsanto /Bayer ?

Sur le vieux continent, l’Union Européenne n’a pas réussi à se détacher des lobbies et donc n’a pas voté l’interdiction du glyphosate après des heures de débats et un retour de veste assez surprenant de l’Allemagne.

En France, le gouvernement a voté pour l’interdiction du glyphosate au niveau européen, et Emmanuel Macron s’est engagé suite à l’échec européen de l’interdire sous 3 ans. Toutefois l’engagement n’a pas été inscrit dans la loi. Il faut donc se fier à la parole du gouvernement. Rappelez-vous du Grenelle de l’environnement il y a 10 ans, un engagement d’une réduction de 50% des pesticides avait été signé, aujourd’hui on constate qu’il s’agit plutôt d’une hausse de 20%.

Le combat contre les pesticides doit se faire au niveau national. Il ne s’agit pas de produits que l’on peut refuser d’acheter pour se faire entendre. Le glyphosate se retrouve partout. Un véritable engagement du gouvernement doit être pris. Si vous voulez que vos enfants puissent grandir sans s’intoxiquer lorsqu’il passe à table ou lorsqu’ils se promèneront dans un parc, signez la pétition et demandez au gouvernement et à l’Assemblée Nationale, d’inclure cet engagement dans la loi pour que celui-ci soit respecté. Nous demandons que l’interdiction du glyphosate en France soit réalisée au plus vite au nom de la santé des citoyens et de la protection environnementale grâce à un vote de l’Assemblée regroupant une majorité d’élus.

Rejoignez ce combat citoyen en demandant au gouvernement l’arrêt du glyphosate.
#StopGlyphosate

Mise a jour de l’article le 23-08-18

Monsanto contre attaque !

AVAAZ, vient de recevoir une assignation en justice de 168 pages par Monsanto. Ils « leurs ordonnent » de remettre chaque email privé, note ou enregistrement en leur possession sur le poison principal de Monsanto – y compris les noms et adresses de centaines de membres du personnel, activistes, agriculteurs et d’autres alliés !!

Cette méga-entreprise de 50 milliards de dollars, tristement célèbre pour de telles tactiques juridiques a des ressources illimitées. S’ils arrivaient à mettre la main sur toutes les informations privées, on ne sait pas du tout comment et qu’est ce qu’ils en feront ?

Mais Avaaz a aussi une arme puissante, celle du pouvoir illimité du peuple, et les membres / signataires de la pétition n’ont tout simplement pas peur quand bien même le combattant s’appellerait Monsanto !

Mise a jour de l’article le 23-08-18

Monsanto condamné et son action s’écroule !

Nous vous l’annoncions il y a quelques jours sur notre compte Twitter, Monsanto a été condamné à verser des centaines de millions d’euros à un jardiner ayant attrapé un cancer en utilisant les produits phytosanitaires de la marque. Une belle victoire car désormais la justice reconnait la dangerosité du Roundup. Depuis le procès, 7 800 plaintes ont été déposé aux Etats-Unis.

Cette révolte face aux pesticides, le géant pharmaceutique n’apprécie pas. En effet, Bayer a racheté Monsanto l’été dernier. Depuis le scandale, la valeur boursière du groupe a perdu 30 milliards d’euros.

le conseil d'investissement de https://www.strategie-bourse.com/

le conseil d’investissement de https://www.strategie-bourse.com/ : 65% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Comme quoi, on a bien un pouvoir de citoyen 😉

Le cours de l'action perd 30€ en 3 mois !

Le cours de l’action perd 30€ en 3 mois !

Mise a jour de l’article le 28-01-19

Nouveaux rebondissements Macron retourne sa veste !

En affirmant jeudi, que l’objectif de sortie d’ici à trois ans n’était « pas faisable », le chef de l’Etat a fait un geste en direction de la FNSEA. Mais pourquoi Emmanuel Macron renonce t-il à sa promesse d’interdire le glyphosate en 2021 ? On peut légitimement se poser la question parce que sa crédibilité est engagée, surtout dans le contexte de contestation sociale actuelle de la France ! Alors les lobbying ont-ils eut raison de notre président ? C’est fort à parié, car continuer sciemment à empoissonner les français (alors qu’on connait maintenant la dangerosité du produit) pourraient bien lui valoir quelques problèmes après son mandat de chef d’Etat.

Mise a jour de l’article le 07-02-19

L’ex-ministre de l’environnement Nicolas Hulot menacé par Monsanto-Bayer

Nouvelle révélation visant la firme qui est aujourd’hui nommé, la pire firme au monde. Nicolas Hulot, ex-ministre de l’environnement s’est exprimé dans le JDD en évoquant les menaces provenant de Monsanto vis à vis de sa réputation lorsqu’il était ministre.

« …quelques mois après que j’ai été nommé ministre, une personne de ma connaissance, haut placée dans une entreprise travaillant dans le domaine de l’environnement et qui pourra confirmer ce que je révèle ici, est venue me voir avec ce message menaçant : Monsanto avait demandé à une officine belge de s’occuper de ma réputation… »

Extrait tiré de Nicolas Hulot pour le JDD.

Une nouvelle fois, nous constatons le pouvoir de lobby impressionnant que Monsanto-Bayer utilise pour forcer les pouvoirs publics à fermer les yeux sur la catastrophe environnementale et sanitaire que le glyphosate cause. Cela explique le recul récent du président de la République au sujet de l’interdiction du glyphosate dans l’hexagone.
Toutefois, les citoyens n’ont pas dit leur derniers mots. Nous sommes aujourd’hui 228 000 signataires à demander au gouvernement de prendre un engagement concret. En tant que consommateurs, nous avons le pouvoir de stopper Monsanto-Bayer dans cet empoisonnement volontaire.
Ce mercredi, un procès français s’ouvre entre un agriculteur victime du glyphosate et la firme multinationale. A suivre de très près…

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Stocamine : l’état renonce à extraire les déchets toxiques

Dans Environnement, L'eau, Pollution, Règlementation par le 24 janvier 2019Commentaires fermés sur Stocamine : l’état renonce à extraire les déchets toxiques
Stocamine devait contenir 320 000 tonnes de déchets industriels dangereux non radioactifs
Stocamine devait contenir 320 000 tonnes de déchets industriels dangereux non radioactifs.

Avec la fin de l’exploitation des mines de potasse en Alsace et la nécessité de gérer les déchets dangereux, en 1999, l’Etat français a ouvert Stocamine, un centre de stockage de déchets dangereux dans d’anciennes mines. Situé en dessous de l’une des plus grandes nappes phréatiques d’Europe et en dépit de toutes les oppositions locales, le gouvernement (pour des raisons économiques) a décidé d’enterrer purement et simplement les déchets (à défaut de savoir les gérer). Une décision lourde de conséquences qui inquiète de plus en plus depuis que l’Etat vient d’annoncer son refus d’ extraire les déchets dangereux enfouis sur le site de Stocamine

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Journée internationale sans paille le 2 Février 2019

Dans A LA UNE, Consommation, Environnement, Pollution, Tri sélectif par le 24 janvier 20192 Commentaires
journée internationale
#baslespailles

Lancée en partenariat avec le projet Bye Paille de l’association Low Carbon France, le principe est simple : sensibiliser en une journée le plus grand nombre de personnes à la pollution plastique, à travers l’exemple des pailles jetables et autres petits objets en plastique. La tâche est ardue tant les déchets plastiques sont importants surtout dans les océans. Une belle occasion de faire de la sensibilisation 😉

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

5 innovations pour l’environnement au CES 2019

Dans A LA UNE, CleanTech, Entreprise, Environnement, Equipement par le 14 janvier 2019Commentaires fermés sur 5 innovations pour l’environnement au CES 2019
Protectonnect
Une housse connectée qui isole les compteurs d’eau et protège contre le gel

Alors que le CES de Las Vegas referme tout juste ses portes sur son édition 2019, petit retour en arrière sur 5 innovations qui pourraient bien peser dans les années à venir en matière de gestion durable des ressources et de l’environnement. Ces cinq sociétés sont françaises et toutes membre de la French Tech, un consortium d’entreprises françaises qui travaillent dans l’innovation et le développement ou l’industrialisation de produits et solutions connectées. Si vous n’étiez pas connectés la semaine dernière voici la présentation de 5 projets innovants dans l’internet des objets…

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

5 bonnes raisons de passer à la bioluminescence !

Dans A LA UNE, Alternatives, CleanTech, Eclairage, Energies, Entreprise, Environnement par le 7 janvier 2019Commentaires fermés sur 5 bonnes raisons de passer à la bioluminescence !
bioluminescence
une lumière porteuse de sens dans des événements appropriés

La bioluminescence est la production et l’émission de lumière par certains organismes vivants (lucioles, vers-luisant, et plus de 80% des organismes marins). C’est une source de lumière vivante, tout droit venue de la nature, à la croisée entre le biomimétisme et la biologie synthétique, prête à révolutionner notre manière de produire, de consommer et de s’illuminer. C’est un sujet suffisamment important pour que l’école polytechnique mette le sujet à son programmeAlors peut-on affirmer que la lumière biologique est une réelle alternative à l’électrique ? Pourquoi et comment pouvons-nous déployer cette technologie dans un avenir proche et à quels coûts ?

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris

4 associations attaquent l’Etat français en justice

Dans Pollution, Règlementation par le 2 janvier 20192 Commentaires

Cela pourrait bien devenir l’affaire du siècle depuis que quatre associations ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques. Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont lancé une pétition sur internet avec un objectif de 2M de signatures, il reste moins de 50.000 signatures pour atteindre l’objectif… 

Lire la suite

ajoutez cet article a votre liste de favoris