Cinq nouveaux projets pour relancer l’hydrolien en France

Dans Hydraulique par le 25 septembre 2020Pas de commentaire

L’hydrolien français est le grand absent du projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) présenté fin janvier. Pas assez mature, trop coûteux… Le gouvernement a préféré miser sur des technologies renouvelables qui ont fait leurs preuves et se rapprochent des prix du marché, comme l’éolien ou le photovoltaïque. En février dernier, un appel à projets a été réalisé et cinq nouveaux projets de recherche ont été retenus en matière solutions de stockage d’énergie, des plateformes multi-usages en mer, des usages à terre ou encore de développement d’un hub sous-marin. L’hydrolien français n’a pas dit son dernier mot. Explications…

Sem-Rev accueillera 5 nouvelles expérimentations

  • Geps techno, qui teste déjà sa plateforme houlomotrice Wawegem à Sem-Rev, a été sélectionnée pour qu’elle devienne une plateforme de test multi-technologies et de gestion de l’énergie (accueil de capteurs, machines électriques et solutions de stockage en mer).
L'hydrolienne développée par Eel energy s'inspire de l'ondulation des poissons
L’hydrolienne développée par Eel energy s’inspire de l’ondulation des poissons
  • Segula Technologies, avec le projet Seamac, déploiera en 2023 un démonstrateur de son système de stockage massif d’énergie en mer par air comprimé.
ODySEA
ODySEA : premier démonstrateur de stockage à air comprimé
  • Lhyfe porte le projet Sea-Lhyfe, visant à valider un concept de production d’hydrogène vert en mer. Le chantier vient de démarrer avec au programme la construction de deux bâtiments : un bâtiment industriel de 700 m² dédié à la production d’hydrogène vert renouvelable et 200 m² de bureaux qui hébergeront le premier centre de R&D de Lhyfe dédié à la production d’hydrogène offshore, le tout sur une parcelle de 4000 m².
    Ce projet vise à raccorder le parc éolien de Bouin à un électrolyseur. La livraison des 300 premiers kilos d’hydrogène renouvelable journaliers est prévue pour le printemps 2021.
Sea-Lhyfe
Le gaz sera stocké à haute pression et transporté vers les sites de distribution (stations) chez les entreprises ou les collectivités du département. 
  • Le projet Octopus, porté par SuperGrid Institute, porte quant à lui sur un hub actif sous-marin, dédié aux futures fermes éoliennes flottantes. Le hub électrique innovant en cours de développement limitera l’impact d’une panne sur un câble dynamique dans une structure flottante de parc éolien offshore en permettant d’isoler la ligne défaillante tout en maintenant le flux de puissance des éoliennes non concernées.
structure flottante de parc éolien offshore
Objectif : limiter l’impact d’une panne sur un câble dynamique dans une structure flottante de parc éolien offshore
  • Le projet Croisic-Grid, porté par EDF, a pour objectif l’installation d’un démonstrateur de batteries alimentées, notamment, par les technologies installées en mer (éolienne FLOATGEN et plateforme WAVEGEM) à proximité du centre de recherche à terre du Sem-Rev.
l’éolienne FLOATGEN avant son installation en mer

Présentation de SEM REV à Nantes

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !

Pas de commentaire

Répondre