Comment réduire votre impact sur l’environnement avec un seul doigt ?

Dans A LA UNE, Entretien, Lessive, Maison par le 18 octobre 20172 Commentaires

fr_fr_energyLes habitudes en France ont la dent dure ! Parce que nos grands-mères faisaient bouillir le linge systématiquement, les français continuent de penser qu’il faut laver le linge à haute température.
C’est pourtant une erreur !
Diminuer la température de lavage est un processus plus doux, vos vêtements auront donc une durée de vie plus longue. On estime que 3°C sur la température de lavage en Europe, équivaut aux émissions produites par 700 000 automobiles par an !
Découvrez comment un petit changement d’habitude va permettre un gain significatif pour l’environnement. Le développement durable, ça a du bon surtout pour votre porte monnaie !

Les avantages du lavage à 30°C

  • DES VÊTEMENTS AUSSI PROPRES à 30°C

Avec les progrès des machines à laver et les lessives écologiques, il est maintenant possible d’obtenir des vêtements propres en lavant à plus basse température. Les produits d’aujourd’hui sont formulés pour obtenir des résultats très performants à basse température, ce qui signifie que vous pouvez abaisser la température de lavage et obtenir des vêtements aussi propres et frais que vous le désirez.

  • DES VÊTEMENTS MIEUX ENTRETENUS, PLUS LONGTEMPS

Le lavage à forte température (40°C et plus) abime votre linge. En lavant à basse température, vos vêtements resteront beaux plus longtemps. Non seulement les vêtements conservent davantage leurs couleurs avec le lavage à plus basse température, mais le textile subit également moins d’usure.


  • LES EFFORTS COLLECTIFS PRÉSENTENT  DE NOMBREUX AVANTAGES POUR L’ENVIRONNEMENT

On estime qu’en réduisant de 3°C la température moyenne de lavage en Europe, les économies d’énergies réalisées équivaudraient à l’élimination des émissions produites par plus de 700 000 automobiles par an ! Dans le processus de lavage, chauffer l’eau est l’étape la plus consommatrice d’énergie. Baisser la température contribue à économiser de l’énergie donc à limiter les émissions de C02.

guide

Consultez également le guide du lavage à 30° C sur www.iprefer30.eu/fr

Lisez nos conseils pour laver votre linge en réduisant vos dépenses tout en économisant la planète.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les biens-faits des huiles essentielles

Dans A LA UNE, Cosmétique bio, Entretien, Environnement, Maison, Pollution par le 8 janvier 20161 Commentaire

Partout on en attend parler, elles sont même utilisées dans les hôpitaux français. A quoi servent les huiles essentielles ? Comment les utiliser ? Quels sont les risques ? Découvrez notre article, sorte de mini guide de découverte pour les novices en aromathérapie !

Qu’est ce qu’une huile essentielle ?

aromathérapie Aromathérapie, huiles essentielles bio ou pas, on vous explique tout dans cet article ;)

Voici une définition compilée de Wikipédia : on appelle huile essentielle (ou parfois essence végétale), le liquide concentré des composés aromatiques volatils d’une plante. Elle est obtenue par extraction mécanique, ou entraînement à la vapeur d’eau, ou distillation à sec.
On apprend donc que c’est une fraction odorante volatile qui est extraite des végétaux. Plus simplement, c’est le parfum concentré d’une plante que l’on obtient sous forme liquide. Une huile essentielle s’évapore facilement donc son contenant doit être refermé immédiatement après usage. Plus légère que l’eau et non miscible, les huiles essentielles ne sont pas grasses contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Les huiles essentielles possèdent 3 vertus très recherchées :

  • Anti-infectieuse
  • Antiseptiques
  • Antivirales

Ce sont les seules alternatives aux antibiotiques que produit notre médecine occidentale. Elles se généralisent en milieux hospitalier comme l’explique cet article (lien vers hôpitaux Marseille). Tiens, savez-vous ce que signifie antibiotique ? Et bien cela se traduit par « Contre la vie ». Pas étonnant que les asiatiques continuent de se soigner par les plantes ! Mais bon c’est un autre débat…

Par exemple, l’eucalyptus citronné est utilisé pour ses effets calmant et apaisant ; le lavandin grosso pour ses effets décontractants ; la camomille romaine possède la vertu de calmer profondément les esprits agités. Vous trouverez une myriade de sites qui explique chaque plante et ses effets. Pour nous c’est un peu complexe et long à appréhender mais si vous pouvez regarder ces sites http://www.aroma-zone.com/ et http://www.huiles-et-sens.com/ et comme d’habitude, n’hésitez pas à comparer les prix, nous avons constaté des variations jusqu’à 20% pour les même produits !

La rédaction du blog voulait surtout mettre à l’honneur les huiles essentielles car le marché à récemment évolué vers plus de démocratisation. Les nons initiés peuvent enfin les utiliser, vous allez découvrir pourquoi et comment…

Comment utiliser les huiles essentielles ?

C’est bien là le problème car à moins d’être initié à chaque plante et ses vertus, il est compliqué pour les novices de se soigner eux-mêmes avec des huiles essentielles sans risque. En effet le dosage et le mélange des essences est crucial. Une mauvaise utilisation peut provoquer des réactions cutanées. De plus les huiles essentielles concentrées ne sont pas à mettre entre toutes les mains.
Heureusement, de nouveaux produits apparaissent sur le marché, ce sont les huiles essentielles prêtes à l’emploi ! Les fabricants ont travaillé sur des mélanges et des associations d’huiles essentielles appliquées à une problématique spécifique. Par exemple, on trouve maintenant un roller massant cutanée à appliquer localement pour apaiser les douleur ou des sprays aériens pour soit désinfecter l’air ambiant, soit vous plonger dans une atmosphère favorisant le sommeil !
Les huiles essentielles sont en général interdites aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants selon les huiles -3 ans ou -7 ans .

Nos conseils d’utilisation des huiles essentielles pour les novices

    1. utiliser des mélanges prêt à l’emploi : il existe différentes marques, assez peu pour le moment, testez et comparez l’efficacité, les produits ne dépassent généralement pas les 15€ le flacon donc c’est facile et peu coûteux.
    2. privilégier des produits bio et certifiés : ce qu’il est important c’est de lire la composition des produits et d’en décrypter le sens. Il me semble important d’utiliser des huiles essentielles 100 % naturelles et 100 % pures, de plus le label « Écocert » est le gage que la matière première est exempte de pesticides, et BIO à plus de 90 %.Nous l’avons fait avec un spécialiste et les résultats sont édifiants. Si on compare le spray aérien de Puressentiel à celui de Maëllya on s’aperçoit que le spray Maëllya possède 6 huiles essentielles en plus. Quand on sait que c’est le dosage en huile qui est important on comprend pourquoi certains sont plus efficaces que d’autres que vous les trouviez en pharmacie (Puressentiel) ou en grandes surfaces (Maëllya). D’un point de vu olfactif, nous avons plutôt préféré le parfum que dégage le spray Puressentiel. Question de goût. Il n’en reste pas moins que le produit Maëllya a obtenu la certification bio, ce qui n’est pas le cas de Puressentiel. On n’a donc pas l’assurance que Puressentiel n’utilise pas des produits exposés aux pesticides.
    3. acheter des produits fabriqués en France : ce n’est pas du chauvinisme ou de la préférence mal placée, mais entre la Cop21 et tous les scandales alimentaires, s’assurer de la provenance d’un produit, c’est avoir l’assurance de retrouver le fabricant facilement et de pouvoir lui poser toutes les questions en cas de doute sur son produit.
    4. trouver des produits hors des circuits traditionnels (pharmacie et magasins d’aromathérapie) : en pharmacie les produits sont souvent plus chers, et dans les magasins spécialisés vous trouverez principalement des huiles essentielles non mélangées, donc à vous de faire vos préparations et de savoir les utiliser. Les produits Maëllya sont disponibles en grande surface, pas ceux de Puressentiel (uniquement en pharmacie). Alors qu’aujourd’hui on trouve aussi dans les grandes surfaces ces produits d’huiles essentielles déjà mélangés et prêt à l’emploi, à prix égale voire moins chers et à qualité parfois supérieur.
Huiles essentielles maellya

Retrouvez la gamme Maëllya en grande surface ou sur Amazone

Huiles essentielles puressentiel

Retrouvez la gamme Puressentiel en pharmacie ou sur leur site web

Voilà, vous savez ce qu’il vous reste à faire ; vous pouvez abandonner vos produits bourrés de parfums de synthèse pour commencer à respirer sain, au moins chez vous !!

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Consommez moins d’eau pour l’entretien de votre maison

Dans A LA UNE, Entretien, Sols par le 14 janvier 20151 Commentaire

La surenchère aux innovations marketing proposant des produits : super décapants, super puissants, super polluants en consommation d’eau et dans nos eaux usées, paraît perdre du terrain.

Un minimum de produits, un minimum d'eau pour l'entretien de la maison !

Un minimum de produits, un minimum d’eau pour l’entretien de la maison !

Alors quelles ont été les alternatives ?

Dans un premier temps les industriels nous ont proposés des produits moins polluants, puis par la force des choses assez rapidement les produits naturels et d’antan (savon noir, bicarbonate de soude etc…) ont fait leur grand retour après avoir été totalement délaissés, ainsi que les appareils vapeur…
Mais nous n’avons pas vu de réelles avancés, qui permettent de nettoyer la maison sans polluer l’environnement…

 

La MOP qui désinfecte à l’eau !

Une technologie textile désinfectante : un nettoyage d’avenir qui répond au besoin de consommer moins d’eau et aussi moins de produits d’entretien…

MOPEn effet , la démarche de la société H2O, 100% française nous a séduite avec sa catégorie de produits « je nettoie ma maison à l’eau ».
Elle nous permet d’envisager l’entretien de la maison, avec un minimum de produits et aussi un minimum d’eau !

En nous proposant une large gamme de textiles innovants : des lingettes microfibre pour tous les usages, de l’essuie tout lavable (plus de 50 fois) …, et même une MOP dotée d’une technologie textile désinfectante !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Dépannage plomberie à domicile sur Paris 7j/7 en moins d’1H !

Dans Entretien, Maison par le 20 février 20143 Commentaires

Chers lecteurs, vous avez une urgence plomberie ? Vous ne savez pas à qui vous adresser face à la multitude de prestataires et à des prix opaques !
Vous cherchez une société de professionnels qui puissent traiter sérieusement et rapidement votre problème de plomberie à domicile ?
Notre blog vous facilite la tâche grâce à une sélection (tout à fait arbitraire) de professionnels de la plomberie dont l’offre semble financièrement raisonnable pour des services professionnelles.

plombier-paris-urgence

Face à la multitude de plombiers et à des prix souvent opaques, choisissez-bien votre entreprise de plomberie…

Trouvez les meilleurs artisans plombiers à Paris pour vos travaux urgents et à domicile

Voici une liste de sociétés spécialisées dans le dépannage d’urgence de plombiers à Paris. Intervention en moins d’1 heure en moyenne, tous les jours de 7 h à minuit, par des plombiers professionnels dotés d’une expérience de plus de 5 ans. En général, tous les travaux sont effectués par des artisans experts et sont garantis 1ans !


 

Quels types de travaux de plomberie ?

  • Dépannage et entretien de plomberie (débouchage de sanitaire, entretien de chaudière multi-marques, réparation de chauffe-eau, etc.)
  • installation de plomberie (douche, baignoire, sanitaires, etc.)
  • réparation entretien et changement de robinetterie…

 

Coté tarifs, quel prix pour un dépannage en urgence ?

- Pour un déplacement de plombier  à paris (75000) : artisans-depannage.fr propose un tarif de 15€ TTC (même tarif pour les autres départements et région parisienne)
- Main d’œuvre tarif unique à 39€ TTC/Heure
- Demande de devis gratuit en ligne pour des travaux à réaliser chez vous ou par téléphone
- Des délais de dépannage d’urgence garantis

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Nettoyant écologique des vitres

Dans Vitres par le 20 août 20092 Commentaires

Le nettoyage de ses vitres peut être une source de pollution, aussi bien de l’environnement que de notre habitat.

Bien qu’y voir plus clair dans tous ces nettoyants pour vitres ne soit pas chose facile, nous allons essayer de vous donner quelques pistes à suivre.

Pourquoi un nettoyage écologique des vitres ?

Lavage écologique des vitres

Lavage écologique des vitres

Tout d’abord, les composants des produits figuent sur des listes interminables d’agents chimiques, de colorants, de parfums et parfois contiennent même de l’ammoniaque et du chlore.

Tout ceci n’est pas bon pour notre environnement direct (qualité de l’air) et indirect (nappes phréatiques, sols, etc.).

Voici alors quelques astuces pour rendre le nettoyage de vos vitres plus écologique et plus durable pour la planète. Ceci vous permet de faire des économies et de protéger votre santé et votre environnement !
Lorsque vous nettoyez vos vitres, commencez par dépoussiérer l’encadrement. Ceci vous évite ainsi de rabattre les poussières sur la vitre vous compliquant un peu plus la tâche.

Attaquez vous ensuite du côté extérieur de la vitre. Il sera plus facile de voir ensuite les taches restantes quand vous ferez l’intérieur.
Pour le nettoyage en lui-même de la vitre, partez du haut vers le bas (évite ainsi les dégoulinures) et de gauche à droite ou de droite à gauche.
Evitez aussi de faire vos vitres en plein soleil. Le produit a tendance à s’évaporer plus rapidement et donc à perdre de son efficacité.

Des solutions simples, écologiques et très efficaces existent !

Vous pouvez mélanger du vinaigre blanc avec de l’eau et nettoyer vos vitres à l’aide d’un torchon microfibres ou à l’aide de papier journal roulé en boule. Pour ce dernier, les résultats sont fabuleux.

Lave vitre écologique - Arbre Vert

Lave vitre écologique – Arbre Vert

Lave vitre écologique - Rainett

Lave vitre écologique – Rainett

Des produits d’entretien écologiques existent aussi. Une fois le bidon acquit, optez pour les recharges. Celles-ci permettent de diminuer la consommation de plastique et donc l’impact écologique du produit.

Ils sont composés d’agents tensioactifs, d’origine végétale uniquement, qui sont hautement et rapidement biodégradables. Ils contiennent aussi de l’alcool et principalement de l’eau. Certains produits affichent des labels. Apprenez à lire les étiquettes en lisant notre dossier sur les labels.

Enfin, préférez essuyer les fenêtres avec une raclette en caoutchouc. Ceci permet d’éviter la création d’électricité statique ce qui favorise l’accroche, entre autres, de la poussière sur la vitre.

Vos vitres sont donc propres plus longtemps.

Voici quelques uns de nos conseils pour le nettoyage écologique des vitres et de la salle de bain>>

N’hésitez pas à réagir à nos conseils !


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le nettoyage écologique des sols

Dans Sols par le 20 août 20092 Commentaires

Avoir un sol propre n’induit pas obligatoirement qu’il sente la brise marine ou les fleurs des champs.

Ce ne sont que des arguments marketing qui vous font ressentir une certaine propreté du sol lavé avec ces produits industriels.
Vous pouvez tout à fait avoir un sol aussi propre sans aucune odeur !

Adopter un entretien écologique de ses sols

Adopter un entretien écologique de ses sols

L’entretien écologique du sol ?

En général, un coup de balai ou d’aspirateur suffit à nettoyer le sol des saletés qui s’y déposent. En cas de salissures plus importantes, un simple lavage à l’eau claire peut suffire.

Dans le cas contraire, deux possibilités s’offrent alors à vous :

  • Utiliser un produit multi-usage écologique
  • Utiliser un produit d’entretien spécial sols, lui aussi écologique.

Un nettoyant écologique pour les sols

Un nettoyant écologique pour les sols

Des nettoyants écologiques existent, avec pour certains des parfums d’origine naturelle qui sentent aussi bon que les synthétiques mais ayant un degré écologique bien plus important. Mais le parfum ne fait pas tout.

En effet, les principes actifs, habituellement sources de pollution dans ces produits, sont d’origine naturelle pour les nettoyants écologiques. En ce qui concerne le nettoyage du sol par un produit d’entretien écologique de grande distribution, un à deux bouchons pour 5 litres d’eau chaude suffisent à nettoyer de grandes pièces.

Il existe aussi des produits écologiques dits « multi-usages » que l’on mélange à l’eau avant d’appliquer sur le sol. Ils ne laissent aucune pollution dans votre habitat, et peuvent être utilisés pour n’importe quelle surface lavable comme le carrelage, le parquet, surfaces peintes, etc.
On peut aussi utiliser du produit vaisselle écologique, dilué dans de l’eau chaude afin de nettoyer le sol.
Ils sont généralement composés de produits d’origine végétale et certains nettoyants multi-usages sont labellisés Nf Environnement ou certifiés par le label écologique européen. Nous vous conseillons de vous tourner vers un produit labellisé, vous garantissant un degré écologique élevé et un emballage recyclable à 100%.

Mais des alternatives encore plus écologiques existent !
L’utilisation de savon noir ou de savon de Marseille permet de se substituer à tous ces nettoyants et de nettoyer efficacement toutes vos surfaces. Pour de grandes surfaces, préférez le savon noir liquide, plus facile à utiliser que le savon de Marseille.

Le savon noir pour nettoyer vos sols

Le savon noir pour nettoyer vos sols

Vous pouvez aussi réaliser le mélange suivant afin de nettoyer efficacement vos sols :

  • 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • Éventuellement quelques gouttes d’huiles essentielles d’origine naturelle pour l’odeur
  • Le tout mélangé à 3 litres d’eau chaude.

Ceci vous permet de désinfecter votre sol de manière efficace et surtout écologique. Le prix de revient est lui aussi diminué vous permettant de réaliser des économies durables.

Mais l’entretien écologique d’une maison ne passe pas que par l’entretien des sols. En effet, le reste du nettoyage de votre habitat doit suivre une ligne de conduite similaire afin de rendre cette démarche plus logique, ceci passe donc aussi par le nettoyage de vos vitres, laver la vaisselle, laver le linge, etc.

Voici quelques uns de nos conseils pour l’entretien écologique des sols >>

N’hésitez pas à réagir à nos conseils !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les pictogrammes de sécurité et d’environnement

Dans Entretien par le 20 août 20091 Commentaire

Voici les pictogrammes de sécurité qui peuvent se trouver sur des produits de consommation courante. Veuillez respecter à la lettre les consignes données ci-dessous, il en va de votre sécurité, de celle de votre entourage et de la protection de l’environnement.

Certains produits d’entretien peuvent avoir ces pictogrammes, mais si vous souhaitez ne courir aucun risque, tournez vous vers des produits d’entretien écologiques.

Voici donc ces pictogrammes, leur significations et les gestes à adopter lorsque vous manipulez ces produits.

Pictogramme Signification Consignes de sécurité

T-Toxique

T Toxique

Ça tue Espèce chimique toxique : peut, par inhalation, ingestion, ou pénétration cutanée, entraîner des risques graves, aigus, ou chroniques voire donner la mort même en faibles doses. Éviter tout contact avec la peau et les yeux.
Éviter toute inhalation et ingestion.

Xn-Nocif / Xi-Irritant

Xn-Nocif Xi-Irritant

Ça empoisonne / Ça pique
Espèce chimique irritante ou nocive : elles peuvent occasionner des désagréments pour la santé.
Ex : par contact avec la peau ou les muqueuses, elle
peut provoquer une réaction inflammatoire.
Éviter tout contact avec la peau et les yeux.
Ne pas respirer les vapeurs.

C-Corrosif

C Corrosif

Ça ronge
Espèce chimique corrosive : peut détruire les tissus vivants et s’attaquer aussi aux matériaux.
Évitez toute projection et tout contact avec la peau, les yeux, les vêtements.
Prendre les mesures de protection des yeux, de la peau et des vêtements.
Ne pas inhaler les vapeurs.

O-Comburant

O Comburant

Ça fait flamber
Espèce chimique comburante : facilite la combustion donc peut dégager une forte chaleur en présence de substances inflammables.
Manipuler loin des flammes, des étincelles et des sources de chaleur.

F-Facilement Inflammable

F Facilement Inflam- mable

Ça flambe
Espèce chimique inflammable : peut s’enflammer facilement.
Manipuler loin des flammes, des étincelles et des sources de chaleur.
Tenir à l’écart des carburants.

F+ - Extrêmement Inflammable

F+ Extrêmement Inflammable

Ça flambe bien
Espèce chimique inflammable : s’enflamme très facilement.
Manipuler très loin des flammes, des étincelles et des sources de chaleur.
Tenir à l’écart des carburants.

E-Explosif

E Explosif

Ça explose
Espèce chimique explosive.
Manipuler loin des flammes, des étincelles et des sources de chaleur.
Éviter les chocs et les frottements.

N - Substance dangereuse pour l'environnement

N Substance dangereuse pour l'environnement

Ça nuit à l’environnement Manipuler avec des gants.
Ne surtout pas rejeter dans l’environnement.

Biologiquement infectieux

Biologique- ment infectieux

Ça nuit au vivant Éviter tout contact cutané et l’utilisation d’aérosols.
Avertir immédiatement un médecin en cas de potentielle contamination.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le nettoyage écologique de la vaisselle

Dans Vaisselle par le 20 août 20091 Commentaire

Lave vaisselle ou vaisselle à la main

Depuis longtemps le débat fait rage entre le lave vaisselle et faire la vaisselle à la main.

Le principal argument envers le lave vaisselle est que la quantité d’eau utilisée est amoindrie. Mais ne serait-ce pas qu’un argument commercial de la part des constructeurs de ce type de matériel ?

Attention à la consommation d'eau

Attention à la consommation d'eau

En effet, il faut aussi prendre en compte d’autres paramètres afin de cerner quelle méthode est la plus écologique :

  • Le lave vaisselle nécessite d’être produit, donc utilise des matières premières comme l’acier et le plastique.
  • Il contient aussi une partie électronique qui n’est pas ou peu recyclable.
  • Un lave vaisselle nécessite aussi plusieurs transports (depuis les usines vers le revendeur, puis du revendeur vers son lieu d’utilisation final), émettant donc CO2 et autres gaz à effet de serre.
  • Ensuite, pour le faire fonctionner cela nécessite de l’électricité ce qui induit donc, potentiellement selon votre méthode d’approvisionnement d’électricité, des rejets de gaz à effet de serre.
  • Enfin, il faut aussi tenir compte de son degré de recyclage et de l’énergie dépensée pour le réaliser.

De plus, il faut parfois prélaver un peu la vaisselle avant de pouvoir la mettre dans le lave vaisselle, notamment lorsque les tâches sont incrustées et difficiles à faire partir. Ceci permet aussi d’éviter d’encrasser prématurément le lave vaisselle, évitant ainsi une surconsommation (d’eau et d’électricité).

Le prélavage manuel implique donc d’utiliser du produit vaisselle et une éponge, venant tous deux ajouter de la pollution supplémentaire (chauffage de l’eau par le chauffe eau, les polluants du liquide vaisselle, le recyclage de l’éponge …)

Laver sa vaisselle écologiquement

Laver sa vaisselle écologiquement

Voici un comparatif entre le lavage manuel et le lavage automatique de la vaisselle pour une famille de 4 personnes pour 1 journée : (chiffres arrondis)

  • Méthode de lavage manuel de la vaisselle

* Eau : 70 litres, soit 0,16 € (environ 2.28€ du m3)

Cela dépend surtout de votre méthode de lavage. Si vous laissez couler l’eau tout le temps du nettoyage (le moins écologique), par intermittence ou si vous remplissez l’évier (le plus écologique des 3).

* Électricité (pour la production d’eau chaude) : 4,8 kW soit 0,53 €

* Produits (éponge, liquide vaisselle) : 0,11 €

Total : 0,96 € pour 4 personnes pour 1 journée

  • Méthode de lavage au lave vaisselle

* Eau : 16 litres, soit 0,04 €

* Electricité : 1,4 kW soit 0,15 €

* Produits (liquide de rinçage, sel, anti-calcaire, etc) : 0,10 €

Total : 0,29 € pour 4 personnes pour 1 journée

Un lave vaisselle vous fait donc économiser près de 245€ chaque année, ce qui le rend rentable au bout d’environ 3 ans.


Attention ! Ce comparatif ne prend pas en compte la quantité de gaz à effet de serre émis ! En prenant en compte les gaz à effet de serre émis de la production du lave vaisselle à son recyclage en passant par son utilisation quasi-quotidienne, celui-ci doit être bien moins écologique.

Hélas, nous ne disposons pas de chiffres vérifiés.

La vaisselle jetable

La solution de la vaisselle jetable n’est pas la meilleure des solutions … et de loin !

Vaisselle jetable

Vaisselle jetable

Certes vous utiliserez beaucoup moins d’eau et d’électricité mais la quantité de déchets produite est faramineuse. Son prix est lui aussi important !

  • En reprenant le comparatif ci-dessus, une famille de 4 personnes pour une journée, voici les résultats :

Couverts en plastique -> ~ 3€ les 100 -> ~ 0.03€ pièce

Assiettes en plastique -> ~ 7€ les 100 -> ~ 0.07€ pièce

Il faut 3 couverts par personne (fourchette, couteau et cuillère) = 4x3x0.03 = 0.36€

Il faut 1 assiette par personne = 4×0.07 = 0.28€

Soit un total de 0.64€ de vaisselle par repas pour 4 personnes.

Afin de pouvoir comparer ce résultat à ceux exposés ci-dessus, il faut ramener ce chiffre à la journée (3 repas par jour).

On obtient donc un coût journalier de 1.92€ pour 4 personnes, auquel s’ajoute le coût écologique engendré par ce type d’utilisation. Le recyclage est couteux, long et créé tout de même du gaz à effet de serre (transport, fonte, revalorisation, etc.)

Adapter ses habitudes

Il faut aussi raisonner sa manière d’utiliser sa vaisselle, car moins on en utilise et plus on économise !

  1. Si on utilise un lave-vaisselle, il faut le faire tourner une fois que celui-ci est plein, rien ne sert de gaspiller de l’eau et de l’électricité si le lave vaisselle est à moitié rempli.
  2. Il faut aussi préférer le faire tourner plutôt aux heures creuses pour payer moins cher l’électricité grâce à un programmateur horaire
  3. Le fait de changer d’assiette (voire même de couverts) à chaque changement de plat n’est pas obligatoire. L’entrée, le plat et le fromage peuvent être consommés dans la même assiette et avec les mêmes couverts, permettant ainsi de diviser par 3 la consommation.

Mais la quantité d’eau et d’électricité nécessaires à laver la vaisselle n’est pas le seul paramètre à prendre en compte afin d’avoir une vaisselle propre écologiquement.

Les produits pour laver la vaisselle

Il faut aussi tenir compte du ou des produits utilisés pour nettoyer la vaisselle. En effet, la grande majorité d’entre eux contiennent des composants polluants.

En général, les détergents utilisés pour les lave vaisselle sont plus agressifs et donc plus nocifs que ceux utilisés pour le lavage manuel. S’ils rentrent en contact avec l’œil ou la peau, ils provoquent une brûlure sévère et immédiate. En cas d’ingurgitation, même en quantités réduites, la bouche, la gorge et le tube digestif peuvent être sévèrement brulés. Des séquelles digestives, même après traitement, peuvent subsister plusieurs mois.

Les nettoyants pour lave vaisselle contiennent d’avantage de phosphates que ce soit sous forme liquide, solide (tablettes) ou en poudre. Ils permettent de détacher la saleté de la vaisselle et la laisser en suspension dans l’eau. Efficaces aussi sur les tâches de graisse et d’huile, les phosphates adoucissent l’eau et accentuent le lavage.

Les phosphates sont extrêmement polluants et sont déjà interdits dans de nombreux produits d’entretien mais pas encore dans les produits pour lave vaisselle.

Les produits pour laver la vaisselle antibactériens sont à éviter absolument. Les bactéries éliminées ne le sont qu’en infime partie et celles qui restent se multiplient presque instantanément pour arriver au même nombre qu’avant l’utilisation du produit. Ceux-ci tendent aussi à rendre ces bactéries plus résistantes.

Certaines personnes sont sensibles aux détergents contenus dans ces liquides vaisselle industriels. Ils agissent sur la peau de la même manière qu’ils nettoient votre vaisselle. Votre peau est donc attaquée par de nombreux agents venant la dégraisser en détériorant votre épiderme. De nombreux effets secondaires sont notés, comme des allergies, des dessèchements ou encore des crevasses.

Heureusement, des alternatives écologiques existent et remplacent avec succès ces polluants utilisés de longue date. Ils suppriment ainsi les détergents (tensio-actifs) d’origine pétrochimique, les composés alcalins (borate, carbonate, etc.) qui renforcent les tensio-actifs en acidifiant l’eau, les enzymes modifiées ou synthétiques, les azurants optiques, etc.

Il faut veiller à choisir des produits écologiques ayant reçu une certification officielle, comme le label écologique européen ou le label Nf Environnement.

Label écologique européen

Label écologique européen

Label NF Environnement

Label NF Environnement

Les produits vaisselle écologiques sont composés de :

  • Tensio-actifs d’origine végétale
  • Enzymes non modifiées
  • Percarbonate de sodium qui est un agent de blanchiment oxygéné écologique.
    Substance dangereuse pour l'environnement

    Substance dangereuse pour l'environnement

    On attribue aussi des propriétés désodorisantes et désinfectantes au percarbonate de sodium.

Attention ! Ne pas confondre avec le perborate de sodium qui lui est dangereux pour l’environnement. Une fois rejeté dans la nature, le perborate de sodium libère du bore qui peut être très toxique pour certains végétaux.

  • On trouve aussi des agents anioniques dans les produits écologiques, qui, grâce à une charge négative aident significativement au dégraissage et ont des propriétés moussantes et détergentes. Ils composent en général 15 à 30% du produit.
  • Le parfum et les colorants sont d’origine naturelle, comme les huiles essentielles par exemple. Ainsi, ils écartent tout risque d’allergies.

Dans la très grande majorité des cas, les flacons qui contiennent un nettoyant écologique sont recyclables.

Produit vaisselle écologique - L'Arbre Vert

Produit vaisselle écologique - L'Arbre Vert

Liquide vaisselle écologique - Rainett

Liquide vaisselle écologique - Rainett

Tablettes Lave-vaisselle ecologiques - Rainett

Tablettes Lave-vaisselle écologiques - Rainett

Vous pouvez aussi utiliser le savon noir liquide afin de nettoyer votre vaisselle. Il fonctionne tout aussi bien que les autres solutions et à un impact moindre sur l’environnement.

Voici quelques uns de nos conseils pour le nettoyage écologique de la vaiselle et de la cuisine >>

N’hésitez pas à réagir à nos conseils !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

La lessive écologique

Dans Lessive par le 20 août 20091 Commentaire

Les lessives se présentent sous différentes formes, telles que liquides, solides (tablettes) ou en poudre.

Les lessives classiques sont des sources de pollution importantes. En effet, les lessives classiques sont principalement constituées de produits dérivés des industries (pétrolières, chimiques, etc.).

Quand nous lavons notre linge avec ces lessives classiques, notre peau est également au contact de ces produits polluants.

Heureusement, des alternatives écologiques existent à ces lessives peu environnementales.
Tout d’abord, préférez choisir une lessive en poudre plutôt que liquide ou en tablettes. En effet, lorsqu’elle est sous forme de poudre, la lessive contient généralement plus de tensio-actifs (détergent). Ceux-ci augmentent l’imprégnation de l’eau dans le vêtement, détachent les tissus et maintiennent la saleté en suspension dans l’eau ensuite.

Voici une équivalence (polluant/écologique) des composants d’une lessive :

Comparatif entre lessive écologique et lessive industrielle

Comparatif entre lessive écologique et lessive industrielle

Il existe aujourd’hui de nombreuses marques distribuant des produits d’entretien d’origine écologique. Ceci les rend donc très accessibles et présents dans toutes les grandes ou moyennes surfaces en France ainsi que sur Internet.

Les ingrédients qui entrent dans la composition des produits écologiques sont tous d’origine végétale, y compris le conservateur et le parfum.
Biodégradables dans leur totalité, ils sont sans danger pour l’environnement (biodégradation ultime). Il peut cependant il y avoir d’éventuelles matières résiduelles, mais étant d’origine végétale, elles sont sans conséquence pour l’environnement.
Les marques les plus courantes que vous pourrez trouver sont L’Arbre Vert, Rainett, Ecover, Etamine du Lys, Monoprix Vert, etc.

Lessive écologique - Rainett

Lessive écologique – Rainett

Ne vous laissez pas duper par les appellations « vertes » ou « écologiques » de nombreux produits. Elles sont pour la plupart un élément commercial et non un réel engagement de la part de la marque (couramment appelé « Green Washing »).


Fiez vous aux labels officiels tels que le « Label Ecologique Européen », le label « NF Environnement » certaines marques repoussent encore un peu plus les exigences de ces labels en bannissant de leurs produits certaines substances nocives pourtant tolérées par d’autres .

Label écologique européen

Label écologique européen

De plus, préférez choisir une recharge, lorsque c’est possible, plutôt que de racheter le produit complet. Non seulement vous ferez des économies, mais vous diminuerez la quantité de matière à recycler donc c’est mieux pour la planète !
Lorsque ce n’est pas possible, privilégiez les produits ayant des emballages recyclables (polyéthylènes par exemple), mais la plupart des produits d’entretien certifiés sont contenus dans des emballages recyclables.

La lessive écologique contribue donc à améliorer votre quotidien, à préserver votre environnement mais si elle entre dans une démarche citoyenne plus complète, ce n’est que mieux ! Pensez donc à la laver votre vaisselle de façon écologique, ainsi que l’entretien de vos sols, de vos vitres ou encore pour lutter contre le calcaire.

Voici quelques uns de nos conseils pour la lessive et le nettoyage écologique du linge >>

N’hésitez pas à réagir à nos conseils !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les nettoyants écologiques

Dans Entretien par le 20 août 2009Pas de commentaire

Un produit écologique se démarque nettement de son homologue polluant vis à vis des matières premières utilisées, des rejets de substances toxiques dans l’environnement, de l’impact sur la nocivité de l’air ambiant … Toutes les étapes de leurs cycles de vie sont différentes, celui des produits écologiques étant résolument tourné vers une approche durable du ménage pour vous et l’environnement.

Les nettoyants écologiques pour mieux respecter l'environnement

Les nettoyants écologiques pour mieux respecter l'environnement

Il faut tenir compte de leur capacité de biodégradation. Les lessives affichant une biodégradation de 80% en 21 jours de ses tensioactifs, il s’agit de la biodégradation primaire. Celle-ci signifie que les molécules sont fractionnées en plus petites particules mais elles contiennent toujours les principes actifs toxiques qui peuvent être même plus néfastes.

Les nettoyants écologiques associent, eux, au terme biodégradation, la biodégradation totale (aussi appelée ultime). Les molécules la composant sont réduites en éléments non nocifs (de l’eau, de l’oxygène, des sels organiques …) donc sans danger pour la santé et pour la planète.

ajoutez cet article a votre liste de favoris