La lampe halogène

Dans Eclairage par le 15 juin 2009Commentaires fermés

Le principe de la lampe halogène est le même que celui de la lampe à incandescence, mais le filament de tungstène incandescent est placé dans un tube en quartz contenant des gaz halogénés (iode et brome) à haute pression.

Ampoule de lampe halogène

Ampoule de lampe halogène

Ces gaz, nocifs et polluants, permettent notamment de chauffer le filament à une température plus élevée que l’ampoule à incandescence classique. Cette technique améliore ainsi le rendu des couleurs, plus proche de la lumière du soleil (rendement lumineux jusqu’à 30% supérieur), et augmente sa durée de vie (jusqu’à 2000 h).

La lampe à halogène n’est adaptée que dans un éclairage indirect car le flux lumineux est trop éblouissant. Il convient donc d’orienter ce flux vers le plafond, rendant la lumière plus homogène.
Plus grosse consommatrice d’énergie, du fait de puissances généralement plus élevées que les ampoules classiques, les ampoules halogènes sont donc à utiliser avec modération. On préférera multiplier des sources lumineuses différentes, rendant ainsi la luminosité plus importante, plutot que d’utiliser une lampe halogène.

Des ampoules écologiques existent et remplacent avec succès ce type d’ampoule. Elles ont un rendement bien meilleur, on peut notamment citer l’ampoule fluocompacte, la lampe ionisante ou encore l’ampoule à LED.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis l'administrateur du site www.acteurdurable.org et vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender le développement durable. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-moi.

Les commentaires ne sont pas autorisés.