Dossier : le ménage écologique, des solutions d’entretien durable ?

Dans A LA UNE, Les dossiers par le 10 avril 20181 Commentaire
ménage, entretien écologique durable Entretenir sa maison est un véritable sacerdoce. Le faire avec des produits écologiques l’est encore plus. Des solutions existent pourtant !
Que choisir comme produit écologique ? La grande distribution ne joue pas le jeu de la transparence. L’étiquetage est trop flou, absence de label officiel et prolifération des labels privés qui induisent le consommateur en erreur et freinent la consommation de produits propres. Découvrez les solutions durables que nous avons sélectionnées pour vous : nettoyage des vitres, des sols, de la vaisselle, du linge etc… Et découvrez aussi nos nombreux conseils très concrets sur la cuisine, la salle de bain, le ménage des sols et bien d’autres encore.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

On ne remblaie pas les zones humides du littoral

Dans A LA UNE, Environnement, Règlementation par le 28 août 2017Pas de commentaire

Le tribunal correctionnel de Narbonne condamne les auteurs d’un remblaiement de zone humide du littoral audois à la remise en état de la zone détruite et à des amendes avec sursis. FNE, partie civile dans ce dossier et ECCLA(1) se félicitent de cette décision qui rappelle l’importance de la protection de ces milieux fragiles et exceptionnels.

zones-humides

Zones humides littorales, importants réservoirs de biodiversité fragiles

Les zones humides sont des écosystèmes rares, indispensables et menacés par l’artificialisation sur notre littoral. Elles abritent une biodiversité exceptionnelle et riche mais elles jouent également un rôle primordial « d’éponges naturelles » : dans la régulation de la ressource en eau, la réduction de l’érosion de la côte, des inondations, de l’épuration… Malgré les importants services qu’elles rendent, elles ont été fortement dégradées au XXe siècle en France (50% des zones humides ont été détruites entre 1960 et 1990) et restent menacées malgré les nombreux efforts de préservation et de protection actuels.

Le remblaiement illégal d’une parcelle en zone humide sur la commune de Port-la-Nouvelle sanctionné par le tribunal correctionnel de Narbonne.
M. PONS habite sur la commune de Port-la-Nouvelle dans l’Aude et à proximité de son habitation, existait une zone humide sur laquelle a poussé une roselière. La parcelle concernée est classée au titre des espaces remarquables du littoral par le PLU de Port la Nouvelle et située au sein du site Natura 2000 de l’étang de La Palme.

Aux mois de juin et juillet 2015, M. PONS a demandé aux entreprises VALLEJO et ROIG de déposer des matériaux de BTP pour remblayer cette roselière.
Quelques mois plus tard M. PONS, VALLEJO et ROIG étaient verbalisés pour avoir réalisé ces travaux de remblaiement sur cette zone de roselière, partie d’un écosystème essentiel pour la survie de plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs protégés et menacés dont l’emblématique Blongios nain(2). Malgré cette verbalisation et après avoir laissé entendre qu’il allait procéder à la remise en état du site, M. Pons décidait de recouvrir les remblais illégaux d’une couche de terre.

Le 22 août 2017, le tribunal correctionnel de Narbonne vient logiquement de condamner les auteurs de ce remblaiement à la remise en état de la zone détruite et à des amendes avec sursis. France Nature Environnement, partie civile à l’audience, a vu son préjudice reconnu et indemnisé.

Plus d’info sur http://www.fne-languedoc-roussillon.fr/on-ne-remblaie-pas-les-zones-humides-du-littoral/

Comme le souligne Simon Popy, Président de FNE Languedoc-Roussillon : « Nul n’ignore aujourd’hui que la conservation des zones humides constitue un enjeu majeur pour la protection de la biodiversité mais aussi pour la gestion de la ressource en eau. Alors que des efforts sont faits pour informer sur l’importance de ne pas les dégrader, les professionnels et les particuliers continuent de les remblayer ou de s’en servir de décharge. Cela ne peut plus continuer et la décision du tribunal d’imposer la remise en état de ce site doit être saluée ».

(1) : ECCLA (Ecologie du Carcassonnais, des Corbières et du littoral Audois) est une fédération associative audoise membre de FNE Languedoc-Roussillon

(2) : Le Blongios nain (Ixobrychus Minutus) est un héron migrateur, oiseau protégé dont la population est en fort déclin en France (on l’estime à

ajoutez cet article a votre liste de favoris

17ème édition des Initiatives Océanes : tous contre le plastique

Dans A LA UNE, Eaux, Emballages, Environnement, L'eau, Matériaux, Polluants, Pollution, Recyclage, Tri sélectif par le 16 février 20122 Commentaires

En 2011, 42 000 bénévoles se rassemblent dans 35 pays pour donner un petit coup de propre à plus de 1200 plages, lacs et rivières le temps d’un weekend. Ils collectent l’équivalent en volume de 38 bus remplis de déchets aquatiques, parlent de leurs modes de consommation et combattent la pollution des océans.

L’objectif de la campagne 2012

reduction-plasticL’objectif de cette campagne qui se déroulera un peu partout sur les plages du littoral français du 22 au 25 mars 2012 est de réduire l’impact des plastiques à usage unique sur l’environnement marin, en sensibilisant le plus grand nombre aux dangers de la pollution qu’ils créent et en prônant leur réduction à la source, par « la règle des 4 R » : Refusons, Réduisons, Réutilisons et Recyclons.

Voici ce que nous dit Gilles Asenjo, Président de Surfrider Foundation Europe à propos de cette 17ème édition des Initiatives Océanes : tous contre le plastique

Cette campagne, vous l’aurez compris, s’intègrera tout naturellement à la 17ème édition des Initiatives Océanes de Surfrider Foundation Europe qui se déroulera du 22 au 25 mars 2012, partout dans le monde ! Nous connaissons votre attachement à ce rendez-vous, vous connaissez son importance. Rejoignez-nous à cette occasion : cette année, plus que jamais, nous avons tous un rôle à jouer.
Gilles Asenjo.

Ensemble réduisons notre empreinte plastique

Les Initiatives Océanes, ce sont des bénévoles, des représentations locales de Surfrider, des familles, des amis, des enseignants, des camarades de classe, des surfeurs, des bodyboardeurs, des planchistes, des salariés, des journalistes et tout simplement des citoyens qui se mobilisent sur le terrain. Ce sont eux qui font de l’opération ce qu’elle est.

Pour 2012, quel message veulent-ils transmettre ?

Endiguer la prépondérance de plastique est aux yeux des bénévoles la priorité. C’est à la demande des antennes locales de Surfrider Foundation Europe, que l’association a décidé d’intégrer les Initiatives Océanes à la campagne Rise Above Plastics*.
Dans le cadre de leur lutte contre l’indigestion de déchets, rejoignez-nous du 22 au 25 mars 2012 .
* Réduisons notre empreinte plastique !

10 façons de réduire votre empreinte plastique

A l’image de l’empreinte carbone, les gens ont tous une empreinte plastique – qui mesure la quantité de plastique qu’une personne utilise sur une période donnée. Bien qu’il soit impossible – et sans doute irréalisable – d’éliminer entièrement le plastique dans votre vie, vous pouvez prendre des mesures pour réduire les plastiques inutiles.

affiche-initiatives-oceans-2012

L’affiche 2012

Voici 10 façons simples de réduire votre empreinte plastique dans le cadre de la campagne Rise Above Plastics :

  • 1. Arrêtez d’utiliser des bouteilles d’eau à usage unique en plastique. Dans presque tous les cas, l’eau de votre robinet est tout aussi sûre – sinon plus – que l’eau distribuée dans les bouteilles en plastique à usage unique. Au lieu de cela, vous pouvez acheter et utiliser une bouteille réutilisable et la remplir d’eau.
  • 2. Autant que possible, achetez de la nourriture en vrac. Acheter de la nourriture en vrac contribue à réduire la quantité totale de matériaux d’emballages consommés.
  • 3. Passez au numérique ! Achetez votre musique et vos vidéos par voie électronique. Vous éviterez la nécessité de créer des disques et boîtiers en plastique sous cellophane.
  • 4. Arrêtez d’utiliser des sacs d’épicerie en plastique. Chaque année, plus d’un milliard de sacs de plastique sont utilisés dans le monde entier. Parce que ces sacs sont si légers et minces, ils sont facilement transportés par le vent dans l’environnement. A la place, utilisez des sacs réutilisables pour ramener vos courses et autres achats à la maison.
  • 5. Dites « NON » aux portions individuelles pré-emballées. Ces types de produits sont parmi les pires quand il s’agit de suremballage. Refusez les portions individuelles, les emballages excessifs et autres plastiques « jetables ». Emportez des ustensiles réutilisables dans votre sac à main, sac à dos ou voiture en cas de BBQ, pique-nique ou plat à emporter.
  • 6. Les contenants réutilisables c’est top ! Pour le déjeuner et les restes, utilisez des contenants réutilisables au lieu de sacs en plastique. Ils sont tout aussi faciles à utiliser et beaucoup moins nocifs pour la planète.
  • 7. Achetez une tasse de voyage réutilisable. Utilisez une tasse de voyage réutilisable ou à emporter pour le café, le thé et autres boissons achetés. Pensez à tous les couvercles (ainsi que les gobelets en papier ciré) que vous économiserez.
  • 8. Il faut toujours chercher les emballages alternatifs. Beaucoup d’articles comme les boissons gazeuses, les détergents, litière pour chats, etc sont proposés dans un emballage de remplacement (comme l’aluminium ou de carton) qui peut être plus facilement recyclé que le plastique.
  • 9. Achetez et vendez d’occasion. Vêtements, jouets, équipements pour bébé, meubles, articles ménagers, articles de sport et de nombreux autres articles de consommation courante peuvent souvent être trouvés d’occasion, réduisant ainsi la quantité de plastique entrant dans le flux de déchets.
  • 10. Recyclez ! Dans les cas où vous devez utiliser du plastique, s’il vous plaît assurez-vous de le recycler. Vous pouvez allonger le cycle de vie de nombreux plastiques pour fabriquer des objets cool et utiles ! Évitez les sacs en plastique et en mousse de polystyrène vu qu’ils ont généralement des taux de recyclage très faibles.

Vous voulez plus d’action ?

Voici 4 choses faciles à faire pour garder le plastique hors de l’environnement marin :

  • 1. Participez à un nettoyage de plage. Les antennes de Surfrider Foundation organisent des nettoyages mensuels voire plus fréquemment.
  • 2. Soutenez les pétitions et lois d’endiguement des déchets marins, d’interdiction de sacs plastiques et la consigne de recyclage des bouteilles.
  • 3. Passez le mot. Parlez-en à votre famille et vos amis et expliquez-leur pourquoi il est important de toujours rechercher les alternatives au plastique !
  • 4. Rejoignez l’une de nos antennes bénévoles et menez des actions dans le cadre de la campagne Rise Above Plastics.

Bibliographie et ressources

Disponible sur le site officiel, une BD des schtroumpfs sur les déchets aquatiques, un document présentant la durée de vie des déchets et leur type de recyclage, des affiches, des stickers à distribuer chez vos commerçants …


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le nettoyage écologique des sols

Dans Sols par le 20 août 20092 Commentaires

Avoir un sol propre n’induit pas obligatoirement qu’il sente la brise marine ou les fleurs des champs.

Ce ne sont que des arguments marketing qui vous font ressentir une certaine propreté du sol lavé avec ces produits industriels.
Vous pouvez tout à fait avoir un sol aussi propre sans aucune odeur !

Adopter un entretien écologique de ses sols

Adopter un entretien écologique de ses sols

L’entretien écologique du sol ?

En général, un coup de balai ou d’aspirateur suffit à nettoyer le sol des saletés qui s’y déposent. En cas de salissures plus importantes, un simple lavage à l’eau claire peut suffire.

Dans le cas contraire, deux possibilités s’offrent alors à vous :

  • Utiliser un produit multi-usage écologique
  • Utiliser un produit d’entretien spécial sols, lui aussi écologique.

Un nettoyant écologique pour les sols

Un nettoyant écologique pour les sols

Des nettoyants écologiques existent, avec pour certains des parfums d’origine naturelle qui sentent aussi bon que les synthétiques mais ayant un degré écologique bien plus important. Mais le parfum ne fait pas tout.

En effet, les principes actifs, habituellement sources de pollution dans ces produits, sont d’origine naturelle pour les nettoyants écologiques. En ce qui concerne le nettoyage du sol par un produit d’entretien écologique de grande distribution, un à deux bouchons pour 5 litres d’eau chaude suffisent à nettoyer de grandes pièces.

Il existe aussi des produits écologiques dits « multi-usages » que l’on mélange à l’eau avant d’appliquer sur le sol. Ils ne laissent aucune pollution dans votre habitat, et peuvent être utilisés pour n’importe quelle surface lavable comme le carrelage, le parquet, surfaces peintes, etc.
On peut aussi utiliser du produit vaisselle écologique, dilué dans de l’eau chaude afin de nettoyer le sol.
Ils sont généralement composés de produits d’origine végétale et certains nettoyants multi-usages sont labellisés Nf Environnement ou certifiés par le label écologique européen. Nous vous conseillons de vous tourner vers un produit labellisé, vous garantissant un degré écologique élevé et un emballage recyclable à 100%.

Mais des alternatives encore plus écologiques existent !
L’utilisation de savon noir ou de savon de Marseille permet de se substituer à tous ces nettoyants et de nettoyer efficacement toutes vos surfaces. Pour de grandes surfaces, préférez le savon noir liquide, plus facile à utiliser que le savon de Marseille.

Le savon noir pour nettoyer vos sols

Le savon noir pour nettoyer vos sols

Vous pouvez aussi réaliser le mélange suivant afin de nettoyer efficacement vos sols :

  • 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • Éventuellement quelques gouttes d’huiles essentielles d’origine naturelle pour l’odeur
  • Le tout mélangé à 3 litres d’eau chaude.

Ceci vous permet de désinfecter votre sol de manière efficace et surtout écologique. Le prix de revient est lui aussi diminué vous permettant de réaliser des économies durables.

Mais l’entretien écologique d’une maison ne passe pas que par l’entretien des sols. En effet, le reste du nettoyage de votre habitat doit suivre une ligne de conduite similaire afin de rendre cette démarche plus logique, ceci passe donc aussi par le nettoyage de vos vitres, laver la vaisselle, laver le linge, etc.

Voici quelques uns de nos conseils pour l’entretien écologique des sols >>

N’hésitez pas à réagir à nos conseils !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le nettoyage écologique de la vaisselle

Dans Vaisselle par le 20 août 20091 Commentaire

Lave vaisselle ou vaisselle à la main

Depuis longtemps le débat fait rage entre le lave vaisselle et faire la vaisselle à la main.

Le principal argument envers le lave vaisselle est que la quantité d’eau utilisée est amoindrie. Mais ne serait-ce pas qu’un argument commercial de la part des constructeurs de ce type de matériel ?

Attention à la consommation d'eau

Attention à la consommation d'eau

En effet, il faut aussi prendre en compte d’autres paramètres afin de cerner quelle méthode est la plus écologique :

  • Le lave vaisselle nécessite d’être produit, donc utilise des matières premières comme l’acier et le plastique.
  • Il contient aussi une partie électronique qui n’est pas ou peu recyclable.
  • Un lave vaisselle nécessite aussi plusieurs transports (depuis les usines vers le revendeur, puis du revendeur vers son lieu d’utilisation final), émettant donc CO2 et autres gaz à effet de serre.
  • Ensuite, pour le faire fonctionner cela nécessite de l’électricité ce qui induit donc, potentiellement selon votre méthode d’approvisionnement d’électricité, des rejets de gaz à effet de serre.
  • Enfin, il faut aussi tenir compte de son degré de recyclage et de l’énergie dépensée pour le réaliser.

De plus, il faut parfois prélaver un peu la vaisselle avant de pouvoir la mettre dans le lave vaisselle, notamment lorsque les tâches sont incrustées et difficiles à faire partir. Ceci permet aussi d’éviter d’encrasser prématurément le lave vaisselle, évitant ainsi une surconsommation (d’eau et d’électricité).

Le prélavage manuel implique donc d’utiliser du produit vaisselle et une éponge, venant tous deux ajouter de la pollution supplémentaire (chauffage de l’eau par le chauffe eau, les polluants du liquide vaisselle, le recyclage de l’éponge …)

Laver sa vaisselle écologiquement

Laver sa vaisselle écologiquement

Voici un comparatif entre le lavage manuel et le lavage automatique de la vaisselle pour une famille de 4 personnes pour 1 journée : (chiffres arrondis)

  • Méthode de lavage manuel de la vaisselle

* Eau : 70 litres, soit 0,16 € (environ 2.28€ du m3)

Cela dépend surtout de votre méthode de lavage. Si vous laissez couler l’eau tout le temps du nettoyage (le moins écologique), par intermittence ou si vous remplissez l’évier (le plus écologique des 3).

* Électricité (pour la production d’eau chaude) : 4,8 kW soit 0,53 €

* Produits (éponge, liquide vaisselle) : 0,11 €

Total : 0,96 € pour 4 personnes pour 1 journée

  • Méthode de lavage au lave vaisselle

* Eau : 16 litres, soit 0,04 €

* Electricité : 1,4 kW soit 0,15 €

* Produits (liquide de rinçage, sel, anti-calcaire, etc) : 0,10 €

Total : 0,29 € pour 4 personnes pour 1 journée

Un lave vaisselle vous fait donc économiser près de 245€ chaque année, ce qui le rend rentable au bout d’environ 3 ans.


Attention ! Ce comparatif ne prend pas en compte la quantité de gaz à effet de serre émis ! En prenant en compte les gaz à effet de serre émis de la production du lave vaisselle à son recyclage en passant par son utilisation quasi-quotidienne, celui-ci doit être bien moins écologique.

Hélas, nous ne disposons pas de chiffres vérifiés.

La vaisselle jetable

La solution de la vaisselle jetable n’est pas la meilleure des solutions … et de loin !

Vaisselle jetable

Vaisselle jetable

Certes vous utiliserez beaucoup moins d’eau et d’électricité mais la quantité de déchets produite est faramineuse. Son prix est lui aussi important !

  • En reprenant le comparatif ci-dessus, une famille de 4 personnes pour une journée, voici les résultats :

Couverts en plastique -> ~ 3€ les 100 -> ~ 0.03€ pièce

Assiettes en plastique -> ~ 7€ les 100 -> ~ 0.07€ pièce

Il faut 3 couverts par personne (fourchette, couteau et cuillère) = 4x3x0.03 = 0.36€

Il faut 1 assiette par personne = 4×0.07 = 0.28€

Soit un total de 0.64€ de vaisselle par repas pour 4 personnes.

Afin de pouvoir comparer ce résultat à ceux exposés ci-dessus, il faut ramener ce chiffre à la journée (3 repas par jour).

On obtient donc un coût journalier de 1.92€ pour 4 personnes, auquel s’ajoute le coût écologique engendré par ce type d’utilisation. Le recyclage est couteux, long et créé tout de même du gaz à effet de serre (transport, fonte, revalorisation, etc.)

Adapter ses habitudes

Il faut aussi raisonner sa manière d’utiliser sa vaisselle, car moins on en utilise et plus on économise !

  1. Si on utilise un lave-vaisselle, il faut le faire tourner une fois que celui-ci est plein, rien ne sert de gaspiller de l’eau et de l’électricité si le lave vaisselle est à moitié rempli.
  2. Il faut aussi préférer le faire tourner plutôt aux heures creuses pour payer moins cher l’électricité grâce à un programmateur horaire
  3. Le fait de changer d’assiette (voire même de couverts) à chaque changement de plat n’est pas obligatoire. L’entrée, le plat et le fromage peuvent être consommés dans la même assiette et avec les mêmes couverts, permettant ainsi de diviser par 3 la consommation.

Mais la quantité d’eau et d’électricité nécessaires à laver la vaisselle n’est pas le seul paramètre à prendre en compte afin d’avoir une vaisselle propre écologiquement.

Les produits pour laver la vaisselle

Il faut aussi tenir compte du ou des produits utilisés pour nettoyer la vaisselle. En effet, la grande majorité d’entre eux contiennent des composants polluants.

En général, les détergents utilisés pour les lave vaisselle sont plus agressifs et donc plus nocifs que ceux utilisés pour le lavage manuel. S’ils rentrent en contact avec l’œil ou la peau, ils provoquent une brûlure sévère et immédiate. En cas d’ingurgitation, même en quantités réduites, la bouche, la gorge et le tube digestif peuvent être sévèrement brulés. Des séquelles digestives, même après traitement, peuvent subsister plusieurs mois.

Les nettoyants pour lave vaisselle contiennent d’avantage de phosphates que ce soit sous forme liquide, solide (tablettes) ou en poudre. Ils permettent de détacher la saleté de la vaisselle et la laisser en suspension dans l’eau. Efficaces aussi sur les tâches de graisse et d’huile, les phosphates adoucissent l’eau et accentuent le lavage.

Les phosphates sont extrêmement polluants et sont déjà interdits dans de nombreux produits d’entretien mais pas encore dans les produits pour lave vaisselle.

Les produits pour laver la vaisselle antibactériens sont à éviter absolument. Les bactéries éliminées ne le sont qu’en infime partie et celles qui restent se multiplient presque instantanément pour arriver au même nombre qu’avant l’utilisation du produit. Ceux-ci tendent aussi à rendre ces bactéries plus résistantes.

Certaines personnes sont sensibles aux détergents contenus dans ces liquides vaisselle industriels. Ils agissent sur la peau de la même manière qu’ils nettoient votre vaisselle. Votre peau est donc attaquée par de nombreux agents venant la dégraisser en détériorant votre épiderme. De nombreux effets secondaires sont notés, comme des allergies, des dessèchements ou encore des crevasses.

Heureusement, des alternatives écologiques existent et remplacent avec succès ces polluants utilisés de longue date. Ils suppriment ainsi les détergents (tensio-actifs) d’origine pétrochimique, les composés alcalins (borate, carbonate, etc.) qui renforcent les tensio-actifs en acidifiant l’eau, les enzymes modifiées ou synthétiques, les azurants optiques, etc.

Il faut veiller à choisir des produits écologiques ayant reçu une certification officielle, comme le label écologique européen ou le label Nf Environnement.

Label écologique européen

Label écologique européen

Label NF Environnement

Label NF Environnement

Les produits vaisselle écologiques sont composés de :

  • Tensio-actifs d’origine végétale
  • Enzymes non modifiées
  • Percarbonate de sodium qui est un agent de blanchiment oxygéné écologique.
    Substance dangereuse pour l'environnement

    Substance dangereuse pour l'environnement

    On attribue aussi des propriétés désodorisantes et désinfectantes au percarbonate de sodium.

Attention ! Ne pas confondre avec le perborate de sodium qui lui est dangereux pour l’environnement. Une fois rejeté dans la nature, le perborate de sodium libère du bore qui peut être très toxique pour certains végétaux.

  • On trouve aussi des agents anioniques dans les produits écologiques, qui, grâce à une charge négative aident significativement au dégraissage et ont des propriétés moussantes et détergentes. Ils composent en général 15 à 30% du produit.
  • Le parfum et les colorants sont d’origine naturelle, comme les huiles essentielles par exemple. Ainsi, ils écartent tout risque d’allergies.

Dans la très grande majorité des cas, les flacons qui contiennent un nettoyant écologique sont recyclables.

Produit vaisselle écologique - L'Arbre Vert

Produit vaisselle écologique - L'Arbre Vert

Liquide vaisselle écologique - Rainett

Liquide vaisselle écologique - Rainett

Tablettes Lave-vaisselle ecologiques - Rainett

Tablettes Lave-vaisselle écologiques - Rainett

Vous pouvez aussi utiliser le savon noir liquide afin de nettoyer votre vaisselle. Il fonctionne tout aussi bien que les autres solutions et à un impact moindre sur l’environnement.

Voici quelques uns de nos conseils pour le nettoyage écologique de la vaiselle et de la cuisine >>

N’hésitez pas à réagir à nos conseils !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

La lessive écologique

Dans Lessive par le 20 août 20091 Commentaire

Les lessives se présentent sous différentes formes, telles que liquides, solides (tablettes) ou en poudre.

Les lessives classiques sont des sources de pollution importantes. En effet, les lessives classiques sont principalement constituées de produits dérivés des industries (pétrolières, chimiques, etc.).

Quand nous lavons notre linge avec ces lessives classiques, notre peau est également au contact de ces produits polluants.

Heureusement, des alternatives écologiques existent à ces lessives peu environnementales.
Tout d’abord, préférez choisir une lessive en poudre plutôt que liquide ou en tablettes. En effet, lorsqu’elle est sous forme de poudre, la lessive contient généralement plus de tensio-actifs (détergent). Ceux-ci augmentent l’imprégnation de l’eau dans le vêtement, détachent les tissus et maintiennent la saleté en suspension dans l’eau ensuite.

Voici une équivalence (polluant/écologique) des composants d’une lessive :

Comparatif entre lessive écologique et lessive industrielle

Comparatif entre lessive écologique et lessive industrielle

Il existe aujourd’hui de nombreuses marques distribuant des produits d’entretien d’origine écologique. Ceci les rend donc très accessibles et présents dans toutes les grandes ou moyennes surfaces en France ainsi que sur Internet.

Les ingrédients qui entrent dans la composition des produits écologiques sont tous d’origine végétale, y compris le conservateur et le parfum.
Biodégradables dans leur totalité, ils sont sans danger pour l’environnement (biodégradation ultime). Il peut cependant il y avoir d’éventuelles matières résiduelles, mais étant d’origine végétale, elles sont sans conséquence pour l’environnement.
Les marques les plus courantes que vous pourrez trouver sont L’Arbre Vert, Rainett, Ecover, Etamine du Lys, Monoprix Vert, etc.

Lessive écologique - Rainett

Lessive écologique – Rainett

Ne vous laissez pas duper par les appellations « vertes » ou « écologiques » de nombreux produits. Elles sont pour la plupart un élément commercial et non un réel engagement de la part de la marque (couramment appelé « Green Washing »).


Fiez vous aux labels officiels tels que le « Label Ecologique Européen », le label « NF Environnement » certaines marques repoussent encore un peu plus les exigences de ces labels en bannissant de leurs produits certaines substances nocives pourtant tolérées par d’autres .

Label écologique européen

Label écologique européen

De plus, préférez choisir une recharge, lorsque c’est possible, plutôt que de racheter le produit complet. Non seulement vous ferez des économies, mais vous diminuerez la quantité de matière à recycler donc c’est mieux pour la planète !
Lorsque ce n’est pas possible, privilégiez les produits ayant des emballages recyclables (polyéthylènes par exemple), mais la plupart des produits d’entretien certifiés sont contenus dans des emballages recyclables.

La lessive écologique contribue donc à améliorer votre quotidien, à préserver votre environnement mais si elle entre dans une démarche citoyenne plus complète, ce n’est que mieux ! Pensez donc à la laver votre vaisselle de façon écologique, ainsi que l’entretien de vos sols, de vos vitres ou encore pour lutter contre le calcaire.

Voici quelques uns de nos conseils pour la lessive et le nettoyage écologique du linge >>

N’hésitez pas à réagir à nos conseils !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les nettoyants écologiques

Dans Entretien par le 20 août 2009Pas de commentaire

Un produit écologique se démarque nettement de son homologue polluant vis à vis des matières premières utilisées, des rejets de substances toxiques dans l’environnement, de l’impact sur la nocivité de l’air ambiant … Toutes les étapes de leurs cycles de vie sont différentes, celui des produits écologiques étant résolument tourné vers une approche durable du ménage pour vous et l’environnement.

Les nettoyants écologiques pour mieux respecter l'environnement

Les nettoyants écologiques pour mieux respecter l'environnement

Il faut tenir compte de leur capacité de biodégradation. Les lessives affichant une biodégradation de 80% en 21 jours de ses tensioactifs, il s’agit de la biodégradation primaire. Celle-ci signifie que les molécules sont fractionnées en plus petites particules mais elles contiennent toujours les principes actifs toxiques qui peuvent être même plus néfastes.

Les nettoyants écologiques associent, eux, au terme biodégradation, la biodégradation totale (aussi appelée ultime). Les molécules la composant sont réduites en éléments non nocifs (de l’eau, de l’oxygène, des sels organiques …) donc sans danger pour la santé et pour la planète.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Anti calcaire écologique

Dans Anti-calcaire par le 20 août 20092 Commentaires

Afin de se débarrasser du calcaire, diverses solutions écologiques existent. On trouve des produits d’entretien écologiques dans la grande distribution mais il est possible d’utiliser certains produits ayant des caractéristiques anti-calcaires intéressantes. On peut notamment citer :

  • Le vinaigre blanc

Grâce à son acidité c’est un excellent détartrant. Le vinaigre blanc permet ainsi d’enlever le calcaire de vos robinetteries, de vos parois de douches, des baignoires mais aussi des cafetières, bouilloires, etc. Il possède aussi des propriétés désinfectantes et désodorisantes, chassant les mauvaises odeurs de l’habitat.


Son utilisation peut être faite sans gant, mais il est conseillé d’en porter car certains picotements peuvent survenir dus à l’acidité du vinaigre.
Il suffit ensuite de rincer à l’eau, le tout pouvant être rejeté dans l’évier sans dommage pour l’environnement.

  • L’acide citrique

Présenté sous forme de poudre, l’acide citrique est certainement le meilleur anti-calcaire. Il peut être utilisé dans les bouilloires, machines à café, lave vaisselle, lave linge … Il suffit de mélanger quelques cuillères à soupe de poudre (généralement entre 2 et 6 selon la quantité de calcaire) dans 1 litre d’eau chaude et d’appliquer sur la surface à nettoyer. L’acide citrique est un produit irritant (Xi) pour les yeux, la peau et les muqueuses. Il faut donc se protéger les yeux et les mains pendant le travail, le manipuler avec de grandes précautions et surtout ne pas le laisser à la portée de nos enfants.

Anti-calcaire : Acide citrique

Anti-calcaire : Acide citrique

  • Les produits d’entretien écologiques

Ils remplacent les composants polluants des anti-calcaires industriels par des composants d’origine naturelle ou neutres pour l’environnement.

Leur capacité à détartrer est généralement supérieure à celle des produits industriels.
Les tensio-actifs proviennent de la betterave, du coco, palme, maïs, etc. Les colorants, conservateurs et parfums sont eux aussi d’origine naturelle.
Ces anti-calcaires écologiques peuvent se voir certifier par des labels écologiques officiels, comme le label écologique européen ou le label Nf Environnement. Lorsque le choix se présente, privilégiez donc les anti-calcaires labellisés, vous garantissant ainsi leur degré écologique. Dans la quasi-totalité des produits, les emballages sont recyclables à 100%.

Anti-calcaire écologique : L'arbre vert

Anti-calcaire écologique : L’arbre vert

Anti-calcaire écologique : Ecodoo

Anti-calcaire écologique : Ecodoo

Pensez aussi aux autres formes de ménage écologique pour avoir une démarche d’entretien en totale adéquation avec notre environnement. Consultez nos dossiers concernant le lavage des vitres, l’entretien écologique du sol ou encore la lessive écologique.

ajoutez cet article a votre liste de favoris