Comment se porte l’industrie du nucléaire dans le monde ?

Dans A LA UNE, Fossiles par le 19 octobre 2021Pas de commentaire
World Nuclear Industry Status Report 2021

Le World Nuclear Industry Status Report 2021 (WNISR2021) évalue sur 409 pages l’état et les tendances de l’industrie nucléaire internationale et contient plusieurs chapitres thématiques, dont une première évaluation de l’énergie nucléaire et de la résilience au changement climatique. Un rapport spécial sur l’état d’avancement de Fukushima – 10 ans après donne un aperçu des défis actuels sur site et hors site, des incidences sur la santé, des décisions judiciaires et des estimations du coût de la catastrophe. Tchernobyl – 35 ans après le début de la catastrophe examine les progrès réalisés en matière de nettoyage et les défis restants. Pour la première fois, WNISR consacre un chapitre à la problématique de l’énergie nucléaire et de l’énergie criminelle. Voici un petit résumé des points importants à retenir et des conclusions dont la France devrait bien s’inspirée !

Qui participe à la rédaction du rapport mondial ?

Treize experts interdisciplinaires du Canada, de France, d’Allemagne, du Japon, du Liban, d’Ukraine, des États-Unis et du Royaume-Uni, issus de groupes de réflexion de premier plan comme Chatham House à Londres et d’institutions universitaires prestigieuses comme Harvard à Cambridge, Meiji à Tokyo, l’université de Nagasaki, l’université de Colombie-Britannique et l’université technique de Berlin, ont contribué au rapport, ainsi qu’un ingénieur en données, de nombreux correcteurs et deux concepteurs artistiques.

Quelles sont les conclusions du WNISR2021 ?

En 2020, la production d’électricité nucléaire a connu une chute sans précédent (>100 TWh), à l’exception des suites immédiates des événements de Fukushima (2011-12), tandis que la capacité nucléaire opérationnelle a atteint un nouveau pic à la mi-2021. Plus de capacité, moins de production.

Les énergies renouvelables non hydrauliques, principalement l'éolien, le solaire et la biomasse, ont dépassé les centrales nucléaires dans la production d'électricité à l'échelle mondiale. L'hydroélectricité à elle seule a produit plus d'électricité que le nucléaire pendant la majeure partie des trois dernières décennies.

Pour la première fois, les énergies renouvelables non hydroélectriques ont produit plus d’électricité dans l’Union européenne que le nucléaire, et les énergies renouvelables, y compris l’hydroélectricité, ont produit plus d’électricité que tous les combustibles fossiles réunis.

L’augmentation nette de la capacité nucléaire (calculé en soustrayant les nouvelles mises en service moins les fermetures de centrales) est tombée à 0,4 GW, contre + de 250 GW pour les seules énergies renouvelables. Le nucléaire n’est pas pertinent sur le marché actuel de la construction de nouvelles capacités électriques.

Les projets de réacteur SMR en France

exemple de Small Modular Reactor
Small Modular Reactor (SMR), Petit réacteur modulaire

Les petits réacteurs modulaires (SMR) bénéficient d’une grande couverture médiatique et d’un certain financement public, mais ils ne sont pas encore disponibles sur le marché et ne le seront pas avant 10 à 15 ans, voire jamais. Les projets pilotes en Argentine, en Chine et en Russie ont été décevants.

Cependant le président Macron, lors de la présentation du projet de réindustrialisation de la France à l’horizon 2030 nous assure que les petits réacteurs nucléaires sont plein de promesses et qu’ils seront menés à bien, quoi qu’il en coûte ! La France développe plusieurs projets avec EDF et rencontre au moins autant de difficultés qu’avec l’EPR. Mais qu’à cela ne tienne… Voici ce que disait le président français en décembre 2020 lors de son discours au Creusot sur l’avenir du nucléaire. Sa position semble ne pas avoir évoluée…

“Nous savons la nécessité de poursuivre, comme je le disais, les études et de nous engager d’ores et déjà sur ce segment qui est plein de promesses. Avec une enveloppe de 50 millions d’euros, le plan de relance investi sur deux ans dans la réalisation d’un avant-projet sommaire et engage ainsi la France dans la compétition mondiale sur les SMR. Il nous faut rapidement rattraper le retard, considérer aussi toutes les options de partenariat envisageables et nous positionner sur ce segment.”

Lire la suite du discours D’Emanuel macron >>

L’industrie nucléaire, entre résilience et santé humaine

La situation à Fukushima, sur site et hors site, reste instable. Les effets sur la santé et le bien-être sont importants. Les estimations de coûts ont augmenté et varient actuellement entre 223,1 milliards de dollars (selon le gouvernement) et 322-758 milliards de dollars (selon des sources indépendantes). Les tribunaux japonais ont acquitté les responsables du gouvernement et de TEPCO dans la responsabilité de la catastrophe, mais se sont prononcés contre le fonctionnement des réacteurs dans certains cas.

L’énergie nucléaire a fait preuve d’une grande sensibilité à la pandémie de COVID-19. Une première analyse montre qu’elle a une faible résilience face aux effets les plus courants du changement climatique. La résilience du nucléaire continuera probablement à décliner.

Une réelle question se pose quant à l’exposition du secteur de l’énergie nucléaire à des activités criminelles, notamment les pots-de-vin et la corruption, la contrefaçon et autres falsifications, ainsi que l’infiltration par le crime organisé. En France, ces accidents a répétition auront au moins permis de mettre en place un certain nombre de bonnes pratiques au travers d’un guide que vous pouvez télécharger gratuitement sur notre site. Mais la question du stockage des déchets radioactifs sur le long terme (notamment du combustible mox et autres combustibles radioactifs) reste insoluble à ce jour.

Le rapport sur l’état de l’industrie nucléaire mondiale (WNISR) figure parmi les ressources de données les plus fiables disponibles sur le sujet et permet une compréhension impartiale et complète de l’état actuel de l’énergie nucléaire dans le monde.

Naoto Kan, ancien Premier ministre du Japon


Téléchargez le rapport complet

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !

Pas de commentaire

Répondre