Adoptez votre bébé corail sans les problèmes des parents !

Dans A LA UNE, Animaux, Environnement, Finances & Economie par le 12 février 2019Pas de commentaire

Parce que chez ActeurDurable nous croyons en la conservation participative. Mais aussi parce que chaque geste compte, notamment en matière de préservation des ressources marines, nous voulions mettre un coup de projecteur sur le projet Coral Guardian. L’idée est simple mais efficace et s’inspire des projets de reforestation. Vous pouvez désormais adopter votre bébé corail !! Outre le fait de devenir Papa ou Maman « sans les inconvénients » (certains apprécieront à leurs justes valeurs) vous contribuez à la préservation de l’environnement et  soutenez les populations locales qui dépendent de l’océan pour survivre. C’est simple, facile, et utile !

barriere-corail-indonesie

Pourquoi faut-il repeupler les barrières de coraux ?

Les récifs n’occupent une infime partie des fonds marins (moins de 0,2 %). Pourtant, ils longent plus de 150 000 kilomètres de côtes dans plus de 100 pays et territoires. De par leur formation massive comprise entre la surface et les quelques premières dizaines de mètres de profondeur, les récifs coralliens forment une barrière absorbant de manière très efficace les éléments venant du large. Ils absorbent l’énergie des vagues et concourent à la réduction de l’érosion des bords côtiers. Ils réduisent les dommages en cas de tempêtes, ouragans et autres cyclones… Ils protègent les écosystèmes se trouvant  à la fois entre les récifs et les côtes, et les installations humaines implantées en bord de mer. Sans ce rôle protecteur, certains pays situés dans des atolls, comme les Maldives, n’existeraient plus.

récifs marins

Les récifs occupent moins de 0,2 % des fonds marins

Dans ces labyrinthes de calcaire vivant, les scientifiques estiment que plus d’un million d’espèces animales et végétales y sont associées et qu’ils accueillent plus de 25 % des espèces de toute la vie marine. Les récifs accueillent souvent les juvéniles de poissons (autrement dit les jeunes) qui quitteront la protection des barrières pour aller vivre plus au large. Ils sont à la base de la formation d’autres écosystèmes : bancs de sable, formation des mangroves et autres forêts côtières.

Plus de 275 millions de personnes vivent à moins de 10 kilomètres de côtes. Un huitième de la population mondiale est  susceptibles de tirer des avantages des services écosystémiques fournis par les récifs. Les animaux récifaux sont une source importante de protéines, contribuant à environ un quart de la prise de poissons en moyenne dans ces pays. Des récifs « bien gérés » peuvent donner entre 5 et 15 tonnes par kilomètre carré de poissons, crustacés, mollusques et autres invertébrés .
Les récifs sont souvent l’élément essentiel dans l’économie des régions tropicales qui les abritent. Ils attirent en effet plongeurs, apnéïstes, pécheurs récréatifs et les amateurs de plages de sable blanc. Plus de 100 pays bénéficient du tourisme lié aux récifs et celui-ci contribue à plus de 30% des recettes d’exportation dans plus de 20 pays.

23.000 coraux ont déjà été transplantés grâce à cette initiative

Les récifs coralliens, un Avenir Médical ?

voici comment est utilisé votre argent

voici comment est utilisé votre argent

Tout comme les forêts, les récifs coralliens contribuent également aux progrès de la recherche. Etant privés dans une très grande mesure de toute possibilité de mouvements, les coraux ont développé un arsenal d’armes chimiques très efficaces pour se défendre et se faire la guerre dans la conquête de l’espace récifal. Leurs armes sont d’autant plus efficaces que l’espèce de corail concernée possède une aire de répartition étendue et donc un nombre plus grand d’espèces potentiellement ennemies. Beaucoup de ces composés chimiques possèdent des molécules qui recèlent un potentiel dans notre recherche de médicaments. Les organismes récifaux sont utilisés dans le traitement de maladies comme certains cancers dont la leucémie, le VIH, des maladies cardio-vasculaires, les ulcères.

Longtemps le squelette corallien, du fait de sa nature très proche de nos os, a servi de matériau pour les greffes osseuses. Les scientifiques ont, par exemple, synthétisé un agent anticancereux efficace contre des tumeurs, en particulier celles des ovaires, dans des espèces d’ascidies des Caraïbes (Nb.Les ascidies ressemblent aux éponges dont elles partagent le mode de vie. Elles possèdent un siphon inhalant et un siphon exhalant. Mais, signe d’un système nerveux perfectionné, elles se rétractent et ferment leurs siphons en réaction à l’approche). Etant donné que seulement une partie infinitésimale des organismes récifaux a été échantillonnée, analysée et testée, le potentiel pour de nouvelles découvertes pharmaceutiques est tout simplement énorme.

Coral Guardian : programme et objectifs

23000 coraux ont déjà été transplantés grâce à Coral Guradian

23000 coraux ont déjà été transplantés grâce à Coral Guradian

Coral Guardian a mis en place un programme de conservation participative qui incarne le concept de nombreux petits efforts afin de créer un réseau puissant pour le changement. Le but est d’aider à la préservation des récifs coralliens grandement menacés de disparition. Coral Guardian s’engage ainsi à transplanter votre corail sur une zone de récifs endommagés, en Indonésie. Votre don permettra de financer la transplantation, le substrat, la culture, mais aussi le suivi biologique et l’étude d’impact. Ce petit geste pour l’environnement participe également au soutien des populations locales, qui en dépendent pour vivre. 23 000 coraux ont déjà été transplantés grâce à cette initiative, qui bénéficie aussi à un village de pêcheurs de 600 habitants à Seraya Besar, en Indonésie.

Votre don est défiscalisé !

certifSi vous avez la joie de payer des impôts ou si vous ne voulez pas en payer, sachez que votre don (y compris l’adoption de corail) est défiscalisé. Vous obtenez un abattement de 60% sur le montant engagé. En résumé, si vous adoptez 1 corail, cela vous coûte 30€, mais vous obtiendrez 20€ de réduction fiscale à valoir sur votre prochaine déclaration d’impôt. Ensuite vous obtiendrez un joli certificat comme le nôtre et vous pourrez même localiser votre corail en vous rendant sur le site de Coral Guardian !

Donc, j’ai la chance d’être l’heureux papa d’un bébé corail de type Acropora planté à 4 mètres de profondeur par Dula (que je remercie humblement). Si vous voulez voir à quoi ressemble la zone géographique, Google m’a fourni une vue aérienne très précise… ou dans google maps directement en suivant ce lien

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Rédacteur Web et passionné de l'univers du Digital, j'ai ces dernières années décidé de participer activement à la démocratisation de la philosophie du Développement Durable en France. Engagé dans plusieurs ONG (reforestation, humanitaire) j'offre du temps et je prête ma modeste plume pour la rédiger des articles d'actualité sur l'écologie, l'environnement et les green technologies. Être un des auteurs de la rédaction du blog ActeurDurable.org est pour moi une fierté. Je profite de ces quelques lignes pour remercier chaleureusement tous les spécialistes que je sollicite très régulièrement dans le cadre de mes recherches et lors de la préparation des dossiers spéciaux !

Pas de commentaire

Répondre