Une usine à saumon devrait s’implanter en France

Dans A LA UNE, Alimentation par le 6 février 2020Commentaires fermés sur Une usine à saumon devrait s’implanter en France
usine a saumon
les usines Pure Salmon en Pologne

La société singapourienne Pure Salmon qui élève déjà des saumons en Pologne, vient d’annoncer l’ouverture prochaine d’une ferme d’élevage de saumon du côté de Boulogne-sur-Mer. Pour Karim Ghannam (directeur de Pure Salmon et PDG de 8F Asset management – un fond d’investissement singapourien) « la France a été choisie car c’est un pays très dynamique et très attractif économiquement. Quelles sont leurs méthodes de productions ? Doit-on avoir peur d’introduire ces poissons industriels dans notre alimentation ? Explications dans cet article…

Pourquoi Pure Salmon veut-il faire de l’élevage à Boulogne sur mer ?

Malgré les difficultés administratives bien françaises, la société a fait le choix étrange de la France pour implanter son usine. La motivation est-elle avant tout lucrative ? Les français sont dans le top 5 des plus gros consommateurs de saumon dans le monde et son marché représente un potentiel de 80 millions de consommateurs.

L’usine de Boulogne, qui représente quand même un investissement 175 millions d euros, devrait produire 10.000 tonnes/an de saumon et créer 160 emplois, en allant de l’élevage jusqu’à la transformation de saumon fumé ou en filet, et l’emballage final.

Aujourd’hui la région est un des leaders européens dans tout ce qui est transformation et transport de poisson. La main d’œuvre locale possède déjà une expertise qui n’existe nulle part ailleurs en Europe et l’industriel compte bien en retirer le maximum de bénéfices de ces conditions de travail favorables !

Une aquaculture de cette taille peut-elle être éco responsable ?

Alors que les prévisions d’ici 2050, affichent un rapport poisson/plastique de 1 pour 1 ; et avec une demande mondiale de poisson en constante augmentation, l’ambition de Pure Salmon est de remédier à la pénurie d’approvisionnement en déficit d’environ 33 millions de tonnes d’ici 2030. Mais avec un tel objectif peut-on vraiment « produire du poisson de la manière la plus responsable et durable sur le plan environnemental » ?

AquaMaof (SAR)
AquaMaof fourni un Système d’Aquaculture en Recirculation – cliquez ici pour en savoir plus

L’entreprise explique que leurs unités de production utilisent une technologie fournie par AquaMaof basée sur un Système d’Aquaculture en Recirculation (SAR), une méthode d’aquaculture « éprouvée et évolutive » comme on peut le lire sur leur site internet. Voici ce qui est dit :

Cette méthode voit les poissons élevés dans les conditions de vie les plus saines possible, en reproduisant étroitement les qualités positives de leur environnement naturel, tout en réduisant considérablement les coûts de production par rapport à l’élevage traditionnel en cage de mer

https://www.pure-salmon.com/our-clean-technology/

Faut-il vraiment préciser que puisque la méthode est nouvelle, nous n’avons pas le recul qui nous permette d’affirmer que cette technique est éprouvée ! Cependant l’entreprise bénéficie du label ASC (Aquaculture Stewardship Council) un programme de certification privé indépendant qui octroie les labels ASC et MSC (Marine Stewardship Council). Aquaculture responsable

L’autre problème de taille c’est que rien n’est dit sur ni l’alimentation, ni sur l’utilisation d’antibiotiques. La société ne communique pas non plus sur l’emploi d’espèce génétiquement modifiée. Or on sait depuis de nombreuses années que le Canada (avec le saumon du pacifique) et la Norvège (avec le saumon atlantique) ont modifié le génome des saumons pour que le poisson se développe jusqu’à 3 fois plus vite.
Dans l’attente de ces précisions et d’analyses indépendantes plus poussées, chacun se fera son propre avis…


Pourquoi ne pas produire les saumons en mer ?

Beaucoup d’entreprises productrices de saumon ont fait ce choix au début des années 2000, mais la tendance s’inverse. La pollution des océans par les plastics est telle, que le poisson élevé en mer sera peut-être bientôt impropre à la consommation. Les filets d’élevage, s’ils ne sont pas déplacés régulièrement, polluent les fonds environnants et il y a aussi le poux de mer qui se colle aux poissons…

Au Canada des orques ont attaqué des filets d’élevage, laissant s’échapper de grandes quantités de saumon génétiquement modifiés. Ces saumons plus robustes que leurs congénères s’attaquent aux saumons sauvages et finissent par les supplanter. Et ce n’est pas un cas isolé…

installation photovoltaique usine a saumon
La production via des installations terrestres est donc surement préférable, mais nécessite beaucoup d’énergie pour l’alimenter. Des solutions d'économie d'énergie et d'économie de chaleur sont mises en œuvre sur tous les sites de production de Pure Salmon. Ce que l'on peut regretter finalement c'est que l'Europe n'arrive pas à imposer une pêche responsable sur ses côtes ce qui nous pousse vers des solutions alternatives pour la consommation des produits de la mer.
ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !

Les commentaires ne sont pas autorisés.