Pesticides : l’effet boomerang de la sur-réglementation affecte les rendements de la production agricole française

Dans A LA UNE, Agriculture par le 2 juin 2014Commentaires fermés

Alors que les maladies et autres insectes ravageurs gagnent du terrain en France, l’association Forum Phyto lance un cri d’alarme au travers de sa dernière étude d’impact sanitaire quant à l’utilisation de produits phytosanitaires dans l’agriculture en France. Des dizaines de millions d’euros sont perdus chaque année faute de solutions phytosanitaires pour les cultures de fruits et légumes.

traitement-pesticides

Traitements des terres agricoles (ici du Blé) avec des pesticides

Les problèmes liés à la règlementation phytosanitaire en Europe

L’association Forum Phyto publie sa dernière étude d’impact sur les fruits et légumes. Chaque année, les producteurs bio et conventionnels subissent des dizaines de millions d’euros de perte. En cause : le manque de produits phytosanitaires adaptés à la protection de leurs cultures contre les maladies et insectes ravageurs.

Culture par culture, l’étude montre l’ampleur des pertes ; faute de solutions phytosanitaires efficaces, les résultats sont alarmants : au niveau micro-économique, les pertes économiques s’échelonnent de 1 000 €/ha à plus de 30 000 €/ha pour certains cas. Au niveau macro-économique, les montants s’élèvent à plusieurs millions d’euros  selon les filières concernées.

Des dizaines de millions d’euros sont perdus chaque année faute de solutions phytosanitaires pour les cultures de fruits et légumes

Le constat est le même pour toutes les cultures analysées. En pomme de terre,  cerise, artichaut, mâche, chou-fleur, chou, brocolis, cultures sous serre comme la tomate, les producteurs bio et conventionnels sont désemparés. Bien que tous soient engagés dans des démarches de progrès visant à l’utilisation raisonnée de produits phytosanitaires et à l’utilisation de méthodes alternatives dès que possible. Ajoutés à d’autres difficultés, ces problèmes entrainent d’année en année une baisse de la production française en fruits et légumes.


Qu’est ce qu’un produit phytosanitaire ?

Un produit phytosanitaire (étymologiquement : phyto + sanitaire = « santé des plantes ») est un produit utilisé pour soigner ou prévenir les maladies des organismes végétaux. Par extension, on utilise ce mot pour des produits utilisés pour contrôler des plantes, insectes et champignons.
Ces produits font partie de la famille des pesticides, elle même englobée dans la famille des biocides. En Europe et dans la plupart des pays, ils doivent être homologués, et autorisés pour un ou plusieurs usages.
Un produit phytosanitaire  est composé de substances actives minérales (ex : sulfate de cuivre) ou organiques (ex : carbamates). Elles sont d’origine naturelle (ex : Bacillus thuringiensis), ou issues de la chimie de synthèse (ex : glyphosate). Dans ce cas il s’agit parfois de la reproduction par l’industrie chimique de molécules naturellement biocides isolées dans la nature (ex. : les pyréthrines de synthèse, inspirées de molécules produites par des plantes de la famille des Chrysanthèmes et ayant des vertus acaricides, antiparasitaires, anthelminthiques et surtout insecticides).
Le produit phytosanitaire est originellement et au sens propre destiné à protéger des espèces végétales cultivées (y compris des arbres), généralement pour en améliorer les rendements.

Des solutions « made in France » existent

Biodevas Laboratoires est une entreprise familiale française, basée en Sarthe (laboratoire de recherche et unité de production). Créée en 2005 Biodevas a l’ambition d’apporter au monde agricole des solutions phytogéniques permettant de diminuer l’utilisation d’antibiotiques et de traitements phytosanitaires tout en conservant une production quantitative et qualitative.
Sa technologie innovante repose sur la gestion du stress oxydatif chez les animaux et les végétaux.

Qu’est ce que le stress oxydatif ?

Chaque être vivant subit au cours de sa vie des agressions extérieures. Il en résulte un stress biotique (insectes, pathogènes) ou abiotique (eau, température, pesticides) qui génère à son tour un stress oxydatif. Ces stress produisent des ROS (radicaux libres) qui vont altérer les fonctions de la cellule et engendrer une forte perturbation du fonctionnement de l’organisme qui se trouvera affaiblie.
Quand les mécanismes de défense de la cellule sont saturés, une pathologie peut alors s’installer. La technologie de Biodevas Laboratoires permet une gestion de ces stress en empêchant les pathologies de passer d’un état sub-clinique à un état clinique.

Conclusion :

Comme trop souvent en France, on peut déplorer l’extrême lenteur des pouvoirs publics à résoudre ces problèmes essentiels pour l’avenir de tout un secteur. La faute à l’Europe ? Surement. Un manque manifeste de  prise de conscience par les pouvoirs publics ? Sans aucun doute. Gageons qu’une solution soit trouvée rapidement afin que producteurs et consommateurs se retrouvent autour d’une solution durable pour l’environnement et une alimentation saine.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Rédacteur Web et passionné de l'univers du Digital, j'ai ces dernières années décidé de participer activement à la démocratisation de la philosophie du Développement Durable en France. Engagé dans plusieurs ONG (reforestation, humanitaire) j'offre du temps et je prête ma modeste plume pour la rédiger des articles d'actualité sur l'écologie, l'environnement et les green technologies. Être un des auteurs de la rédaction du blog ActeurDurable.org est pour moi une fierté. Je profite de ces quelques lignes pour remercier chaleureusement tous les spécialistes que je sollicite très régulièrement dans le cadre de mes recherches et lors de la préparation des dossiers spéciaux !

Les commentaires ne sont pas autorisés.