Le poêle à granulés, écologique et économique !

Dans Bois par le 7 mars 20131 Commentaire

Vous connaissez sûrement le bois en bûches comme moyen de chauffage traditionnel. Il constitue généralement un complément de chauffage.
Mais ces dernières années il devient un substitut intéressant au chauffage traditionnel (à énergies fossiles : électricité, pétrole, gaz) avec l’apparition de nouveaux poêles et chaudières à granulés de bois.
Peut-on vraiment faire des économies grâce au chauffage au bois ? Quelles sont les aides financières de l’Etat, crédit d’impôt ?
Découvrez les avantages économiques et écologiques de ces nouveaux modes de chauffage.

Le bois une énergie renouvelable et durable

Le granulé, composé de bois fait partie des bioénergies. Le bois est une énergie renouvelable, sous réserve que les prélèvements forestiers restent inférieurs à l’accroissement de la forêt.
La France compte à ce jour plus de 15 millions d’hectares de forêt ce qui représente environ 28 % de la surface du pays. Ceci permet de réduire les distances entre le producteur et consommateur. En 2007, la France a produit 103 millions de m3 de biomasse. Sur ces 103 millions, 35 ne sont pas exploités. Selon l’ONF, cette biomasse est largement sous exploitée et la production des granulés pourrait participer à la valorisation des forêts françaises.

Les granulés de bois ou Pellets

3 fois plus volumineux mais presque 2 fois moins cher que le fioul, les granulés sont particulièrement adaptés aux maisons individuelles. Ils sont produits à partir de sciure et de copeaux propres issus du compactage des sous-produits des entreprises transformatrices du bois (scierie, menuiserie, etc.).
Ensuite séchés puis comprimés sous haute pression pour leur donner leur forme (pas d’utilisation de colle ni d’additif). Ils forment alors des granulés.
Le prix moyen est de 250 à 350€/tonne, ramenant donc ces granulés à un coût proche de celui des bûches classiques.

Utilisez des combustibles aux normes DIN+

La norme DIN+ est l’équivalent de l’AFNOR pour la France. Elle concerne les granules de bois (pellets) utilisés dans certaine chaudière.
La norme DIN+ est la plus exigeante et garantie une très grande qualité des granules (de nombreux contrôles sont effectués pour la protection du consommateur et de l’environnement). Les fournisseurs de granules bois ont un grand intérêt commercial à garantir cette norme, car c’est le certificat le plus utilisé actuellement pour les granulés de bois.

Les poêles à granulés

Le poêle et la chaudière à granulés comportent des avantages écologiques et économiques.

  1. L’aspect écologique :
    Un poele à granulés de bois est une des installations de chauffage les plus propres et écologiques. Une chaudière à granulés émet moins de Co2 (gaz à effet de serre) qu’une chaudière classique. Son bilan carbone est donc globalement bon si et seulement si la production du bois est gérée de façon durable et si le transport jusqu’au lieu de transformation se fait au niveau national. Pour cela vérifiez la provenance des granulés et pellets sur l’emballage.
  2. L’aspect économique :
    Au niveau économique, le poêle à granulés de bois permet de faire des économies sur les factures de chauffage car sa capacité calorifique est excellente grâce au régulateur électronique. Il restitue ainsi une grande partie de la combustion en chaleur. L’achat des granulés est bon marché et de plus l’état propose des crédits d’impôts en cas d’équipement. Ce crédit d’impôts est destiné aux propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit d’un logement souhaitant installer un poêle ou une chaudière à granulés dans leur logement. Il s’applique sur le montant des équipements, mais pas sur la main-d’œuvre, les habillages et les conduits de fumées.
    Le taux de crédit d’impôts varie en fonction du type d’investissement : il est plus important dans le cas d’un remplacement que dans le cas d’une installation d’un poêle à pellets neuf. De plus, ce taux varie également en fonction du type de logement (neuf, ancien, achevé depuis plus de 2 ans). Le barème de crédit d’impôts pour l’installation ou le remplacement d’une chaudière à granulés bois est donné par le Code Général des Impôts, et a été modifié par la loi de finance 2012.
    Il s’établit comme suit :

    • Chaudière à granulés de bois (achat de matériel neuf) 15 %
    • Chaudière à granulés de bois (remplacement) 26 %
    • Poêle à granulés de bois (achat de matériel neuf) 15 %
    • Poêle à granulés de bois (remplacement) 26 %


ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis l'administrateur du site www.acteurdurable.org et vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender le développement durable. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-moi.

Répondre à “Le poêle à granulés, écologique et économique !”

Trackbacks / Rétroliens

  1. Vulcania Concept little 7 kW