La filière bois française est-elle en danger ?

Dans A LA UNE, Bois par le 13 juillet 2021Commentaires fermés sur La filière bois française est-elle en danger ?
La filière bois en danger

La demande internationale en bois de sciage de résineux explose. Les causes sont multiples. Aux États-Unis, les constructions de maisons en bois sont en plein boom. La Chine achète aussi des bois de sciage et des grumes de chêne, partout où elle le peut depuis que les russes ont décidé de surtaxer, voir d’interdire les bois non transformés sur son territoire. Quelles sont les conséquences sur les stocks et les prix pour les entreprises françaises ? Jusqu’ou la flambée des prix de cette matière première va t’elle aller ? Doit-on s’attendre à une pénurie prochainement ? Explications et décryptages dans cet article…

Inquiétudes dans la filière bois

Il y a quelques semaines à Bordeaux, un acheteur lituanien agissant pour le compte d’un industriel chinois a bien failli faire l’acquisition d’une énorme cargaison de pin maritime. Ce phénomène nouveau n’est pas un cas isolé depuis que la Russie a pris la décision d’interdire ou de surtaxer la sortie des bois non transformés de son territoire à partir du 1er janvier 2022.

La Chine anticipe le fait que la Russie va fermer ses portes, et comme l’Europe ne protège pas ses industriels, les Chinois viennent en masse piller tout ce qu’ils peuvent, déplore Nicolas Douzain-Didier, délégué général de la Fédération Nationale du Bois (FNB). Depuis l’annonce russe, le marché s’emballe et faute de réglementation internationale, les choses ne sont pas prêtes de s’améliorer. Au contraire !

la fermeture de certains transformateurs du secteur du bois se profile à l’horizon

Selon Jean-François Guilbert, directeur chez French Timber, l’association qui œuvre au développement des exportations des sciages et des produits bois français, les prix ont été multipliés par 4 ces dernières semaines. Les prix des bois sains pour les résineux de types sapins et épicéas repartent à la hausse. Le pin maritime, typique des Landes, est de plus en plus sollicité à l’étranger. Le hêtre se stabilise, mais le chêne – dont un tiers est déjà destiné à l’exportation vers la Chine – préoccupe.

grumes de hêtre français
les stocks de bois sont en diminution constante ce qui inquiète les professionnelles de la filière

Les chiffres clés de la filière bois

Entre 2007 et 2017, les exportations de chêne (en grume donc non transformé) ont été multipliées par 2,5. Un phénomène qui connait une augmentation inquiétante. Du bois en grande partie en provenance de forêt privée qui représente un marché de plusieurs milliards d euros

Alors à qui la faute ?

Aux industriels de la filière bois qui vendent au plus offrant sans se soucier des conséquences pour le marché national ? Le secrétaire général du syndicat des sylviculteurs du sud-ouest s’en défend. Pourtant de petits ébénistes dans les Cévennes et ailleurs en France ressentent déjà les conséquences de cette dérèglement.

Nathalie Lasserre, directrice des établissements Ribeyre dans les Landes précise que la politique à court terme du portefeuille plein représente un réel danger pour l’industrie. Le risque majeur qui se profile à l’horizon est une pénurie totale ou partiel de bois et la fermeture possible à courts termes de certains transformateurs du secteur. Rappelons ici qu’en 2020 la filière bois représente 440 000 emplois en France.

En ce moment, il y a très peu de ventes. Nous avons de la chance d’avoir du stock, mais pour les gros consommateurs, c’est très tendu !

appuie Nathalie Lasserre.

Cette menace des acheteurs étrangers vient perturber une filière déjà en surchauffe. La reprise économique post-Covid, et la réorientation des fournisseurs comme l’Allemagne ou l’Autriche vers le marché américain contribuent à une explosion de la demande pour le bois français. La solution serait donc de vendre en priorité aux industriels locaux dans le cadre d’une économie circulaire quitte à faire un peu moins de profit. Rappelons ici que la construction en bois et les produits issus de la coupe de bois permettent de limiter les gaz à effet de serre, puisque le carbone emmagasiné pendant toute la durée de vie de l’arbre reste emprisonné, même après avoir été coupé. Le bois est donc une solution durable face au changement climatique et représente donc un enjeu majeur pour la restauration des éco-systèmes en France.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !

Les commentaires ne sont pas autorisés.