4 emballages toxiques à éviter pour bien conserver vos aliments !

Dans Consommation, Environnement, Equipement, Maison, Matériaux, Polluants, Recyclage, Tri sélectif par le 21 septembre 2017Commentaires fermés

Une étude récente de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a mis en évidence que des aliments de notre quotidien (pâtes, sucre, farine…) avaient été contaminés par des hydrocarbures et des huiles minérales (Génotoxique et mutagène). Pourquoi ? A cause des emballages qui transfèrent des substances nocives qui les compose vers les aliments.  Voici quelques conseils pour mieux conserver vos aliments.

emballages_plastiques_logos-1

Le verre : notre allié le plus sain

Dans la liste des contenants les plus sains, le verre occupe une place de choix. Composé de seulement trois matières premières naturelles (sable, carbonate de sodium et calcaire), il est 100 % imperméable, y compris aux gaz. Il empêche toute réaction avec les éléments extérieurs comme l’humidité ou les produits toxiques, et est résistant aux différentes températures. Le verre préserve ainsi les vitamines contenues dans les aliments, mais aussi leur goût d’origine.

Le plastique : gare à la qualité et à la surchauffe

Il existe différents types de plastiques : si certains semblent aujourd’hui plutôt sûrs, d’autres sont en revanche mis en cause pour leur impact sur notre santé à cause des particules toxiques qui peuvent migrer dans les aliments. Les différents types de plastique sont numérotés et ont chacun leur sigle. Ces différents sigles sont présents sur les emballages, notamment sur le fond des bouteilles. Voici un récapitulatif des différences entre les plastiques qui nous entourent pour vous aider à repérer les plastiques sûrs et ceux à éviter.

plastiques-toxiques-non-toxique
Remerciements à Yuka  pour cette infographie

Conserves et aluminium : à faible dose seulement

L’aluminium augmente le risque de certains cancers, des maladies du tube digestif, mais aussi des maladies du cerveau comme Alzheimer. Lorsque les emballages alimentaires sont constituées d’aluminium, de faibles particules se transfèrent alors dans les aliments. Cette réaction est d’autant plus forte quand il est exposé à la chaleur, lors de la cuisson en papillotes par exemple.

À faible dose, l’aluminium n’est pas nocif. Cependant, c’est son utilisation répétée qui pose aujourd’hui problème. Entre les ustensiles de cuisine, les boîtes de conserves, les déodorants, les médicaments, les colorations pour cheveux, certains additifs alimentaires, et notre usage massif de papier d’aluminium, nous y sommes régulièrement exposés.

8 astuces qui facilitent votre quotidien et préserve votre santé

  1. Pour conserver vos aliments, utilisez des boîtes hermétiques
  2. Si vous faites des papillotes, enveloppez d’abord vos aliments dans du papier sulfurisé pour éviter le contact avec l’aluminium
  3. Pour emballer vos sandwichs ou recouvrir vos saladiers, utilisez des emballages réutilisables en cire d’abeilles (disponible par exemple sur Greenweez)
  4. Les emballages en carton : une fausse bonne idée
  5. Apportez votre propre tasse, car le plastique utilisé pour les gobelets est dans la grande majorité des cas de mauvaise qualité. La plupart des machines proposent aujourd’hui de ne pas vous donner de gobelets si vous mettez votre tasse.
  6. A la maison, recouvrez plutôt vos aliments avec une assiette. Si vous achetez des produits chez le boucher ou le fromager, vous pouvez leur proposer de mettre vos achats directement dans votre contenant.
  7. Elle est destinée à un usage unique et ne doit pas être ré-utilisée. En effet, au-delà de la prolifération des bactéries, de fines particules de plastique se détachent au fil du temps. Si vous avez une fontaine à eau au bureau, emportez plutôt un verre ou une gourde en verre ou en inox (par exemple celles proposées par La ferme des peupliers ou par Lov Organic)
  8. Evitez ainsi de réchauffer vos aliments au micro-ondes dans des contenants en plastiques, ou de boire du thé ou du café dans des gobelets plastique car le risque de transfert des particules vers les aliments est d’autant plus élevé avec la chaleur et la lumière, qui contribuent à la dégradation du plastique.


Attention aux emballages en papier recyclé

L’Anses a soulevé une alerte en mai 2017 au sujet des huiles minérales, que l’on retrouve dans les encres et adhésifs des emballages alimentaires en papier et en carton. Ces huiles, qui sont constituées d’hydrocarbures et toxiques pour notre santé (Génotoxique et mutagène), migrent en effet vers les aliments qui sont au contact de l’emballage. Le risque de contamination est malheureusement encore plus élevé avec le papier et le carton d’origine recyclé. Lors du recyclage, les anciens emballages sont mélangés à de l’eau afin de reconstituer de la pâte à papier. Parmi ces éléments recyclés, on retrouve de nombreux supports imprimés comme les journaux. Les encres et adhésifs se retrouvent mélangés au reste et entrent ainsi directement dans la composition du carton. Lisez notre article sur le recyclage des emballages >>

Consultez également notre article sur les pictogrammes de sécurité et de l’environnement >>

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Passionnée des arts graphiques, de la mode et des dernières tendances, j'ai longtemps travaillé pour des groupes de presse dans la Santé. Mes longues années passées au sein d'un hebdomadaire ou d'une régie pub, m'ont donné l'envie de poursuivre l'écriture à titre personnel pour le blog ActeurDurable.org qui fait un excellent travail de sensibilisation pour un monde plus éco responsable !

Les commentaires ne sont pas autorisés.