Comment jeter des draps d’examen usagés ?

Dans Autres Recyclages, Recyclage par le 7 octobre 2020Pas de commentaire
Comment jeter des draps d'examen usagés ?

Le drap d’examen est un consommable très utilisé dans le monde médical. En effet, il est question d’une couverture que les infirmiers ou les médecins installent pour protéger la table ou le divan d’examen pendant les consultations. Ce consommable permet de combiner confort, efficacité et résistance. La plupart des établissements hospitaliers utilisent aujourd’hui les draps d’examen jetables. Cela permet de respecter la règle de l’hygiène lors de l’auscultation des patients, car en changeant de drap à chaque consultation, la table reste propre et le risque de propagation des microbes est minimisé.

Cependant, l’usage des draps d’examen jetable entraîne la production d’une quantité conséquente de déchets, qu’il faudra gérer selon les règles en vigueur. Alors, comment et où jeter ces couvertures après les auscultations ? Peut-on les recycler ? Existe-t-il un protocole de destruction spécifique pour ce type de déchets ? Explications.

Comment choisir un drap d’examen médical

Au regard de leur importance pour le respect de l’hygiène dans les établissements sanitaires et la protection des meubles utilisés au sein de l’espace hospitalier, il est primordial de bien choisir vos draps d’examen.

Pour trouver un drap d’examen médical adapté à vos besoins, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs. Il ne faut donc pas jeter votre dévolu sur un modèle quelconque. Lorsque vous faites un choix au hasard, vous risquez d’acquérir des couvertures inadaptées au type d’examen médical que vous réalisez dans votre cabinet.

Ainsi, il est nécessaire de se poser quelques questions avant de procéder à un achat. Le drap doit-il être plastifié ? Devra-t-il avoir des propriétés absorbantes ? Il faut donc déterminer au préalable les caractéristiques propres au type de consultation médicale effectué. Toutefois, quelques critères généraux peuvent être considérés pour faire le meilleur choix.

Sachez que le drap d’examen médical idéal doit être très absorbant de façon à garantir l’hygiène lors des auscultations. Un modèle lisse ou en ouate de cellulose conviendra ainsi pour une grande partie des examens réalisés par les médecins généralistes.

Un drap ouaté apporte une plus grande capacité d’absorption de la transpiration et de tous les liquides qui peuvent couler d’un patient. Un drap ouaté gaufré offre plus de résistance ainsi qu’une amélioration du confort pendant la consultation. Pour des auscultations qui exigent une protection maximale, les draps plastifiés sont les meilleurs choix que vous pourrez faire.

drap d’examen médical

La matière utilisée pour la fabrication de cette couverture présente donc un caractère essentiel, car c’est elle qui détermine la qualité d’absorption de ce consommable. Outre cela, ce facteur permet d’assurer le confort du patient une fois qu’il est installé sur la table d’examen.

Ensuite, il est primordial de faire attention aux mesures du drap d’examen. En effet, celui-ci ne doit pas être trop large pour le mobilier qu’il doit recouvrir afin de ne pas déranger les mouvements du patient. En conséquence, pour éviter de se tromper, il est préférable de tenir compte des dimensions de votre mobilier afin de sélectionner la couverture adaptée.

Faites également attention au nombre de plis du drap. Plus ce nombre sera élevé, plus il sera absorbant et confortable. Étant donné que le nombre de plis est directement relié à l’épaisseur et au grammage du consommable, il est nécessaire de tenir compte de ces paramètres.

Gestion des draps d’examen usagés : quelle est la procédure ?

Les draps d’examen appartiennent à la catégorie des déchets contaminés, parce qu’ils entrent en contact avec des patients malades. Effectivement, lors de la consultation d’un malade, ce dernier peut déposer des agents contaminants dangereux ou transmissibles via son sang, sa sueur, etc. De fait, ils contaminent la protection installée sur le mobilier médical.

Pour jeter les draps d’examen usagés, le personnel médical doit tenir compte du type de consommables utilisé. S’il s’agit des modèles lavables, ils doivent être déposés dans un bac dédié après usage. Ainsi, une fois que les consultations sont terminées, les couvertures employées devront être acheminées vers un centre de lavage pour être nettoyées à fond.

En revanche, s’il s’agit de draps jetables, ils devront directement être placés dans une poubelle et traités avec une technologie bien choisie. Sachez que certaines solutions de traitement sont efficaces pour réduire les risques de contamination par les déchets et pour empêcher leur récupération.

L’incinération

Autrefois, il s’agissait de la méthode la plus utilisée pour éliminer les déchets médicaux. Mais au fil des années, des techniques alternatives sont apparues et gagnent en popularité. L’efficacité de cette technique ne laisse pas vraiment place au doute. Les déchets sont acheminés vers une centrale et sont détruits par le feu.

Cependant, cette méthode pose de sérieux problèmes par rapport à l’impact sur la qualité de l’air. Puisque le réactif est l’oxygène de l’atmosphère, un grand volume d’air doit toujours passer dans le dispositif. Si la fumée expulsée après l’incinération ne passe pas par un appareil de contrôle, toutes les particules toxiques et volatiles à la température de fonctionnement du dispositif seront expulsées avec l’air rejeté.

La désinfection chimique

Ce procédé a un rôle extensif dans le secteur sanitaire. En général, il est utilisé pour éliminer tous les micro-organismes se trouvant sur le matériel médical, les murs et le sol. Aujourd’hui, il est également mis en œuvre pour le traitement des déchets médicaux.

L’ajout de produits chimiques aux draps d’examen permet de désactiver les pathogènes qu’ils contiennent. Il s’agit d’une solution assez appropriée pour la gestion des déchets provenant des consommables médicaux. Toutefois, il est important de noter que l’efficacité de l’opération dépendant des conditions de réalisation et que dans le cas de déchets solides intacts, seule la surface sera bien traitée.


Stérilisation à la vapeur

Dans ce cas, les déchets sont broyés puis exposés à une vapeur haute pression et haute température. Grâce à ce traitement, la majorité des variétés de micro-organismes sont détruites. Néanmoins, cette solution présente des inconvénients tels que :

  • les conditions de réalisation de l’opération ont un grand impact sur l’efficacité de la stérilisation ;
  • l’inadéquation de l’appareil de broyage peut retarder l’efficacité de l’opération
  • la technique n’est pas appropriée au traitement des déchets pharmaceutique, anatomique, chimique ainsi que pour les déchets que la vapeur pénètre difficilement.
ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !

Pas de commentaire

Répondre