Comment isoler un sol en rénovation ?

Dans Maison, Matériaux & Construction par le 23 janvier 2019Pas de commentaire

L’isolation des sols et/ou planchers est un enjeu majeur en matière d’isolation thermique et phonique. En effet, à eux seuls, ils seraient responsables de près de 10% des déperditions de chaleur. Investir dans une bonne isolation thermique permet aux occupants des lieux de ressentir davantage de confort. Les diverses techniques d’isolation du sol fonctionnent aussi bien dans le cadre de constructions neuves que pour des projets de rénovation. Voyons ensemble quels matériaux vous pourriez utiliser lors de vos chantiers.

Matériaux à disposition des professionnels

Selon la typologie de vos chantiers et du budget de vos clients, certains isolants seront plus adaptés que d’autres. Chaque isolant possède en effet des propriétés spécifiques et se pose avec une méthode bien précise. Voici un panorama des matériaux les plus plébiscités pour l’isolation thermique au sol dans le cadre d’une rénovation.

Les panneaux en polystyrène expansé

isolation sols et planchés

L’isolation des sols permettrait de réduire les déperditions de chaleur de près de 10%

Le polystyrène expansé, appelé aussi PSE, est sans aucun doute l’un des matériaux isolants offrant l’un des meilleurs rapports coût/ performances thermo-acoustiques. Fabriqué à l’aide de petites billes sphériques expansées, le PSE ne crée aucune pollution lors de sa transformation industrielle, est 100% recyclable et est étiqueté A+ pour ses très faibles émissions de composés organiques volatils (COV).

Il bénéficie en plus de nombreux avantages, comme celui d’être parfaitement inodore et d’être très léger (composé à 98% d’air), facilitant ainsi la pose de ce matériau par les artisans. Sa grande maniabilité et sa polyvalence permettent d’utiliser facilement cet isolant, quelle que soit la typologie des chantiers. C’est la raison pour laquelle vous pourrez l’utiliser pour de nombreux cas : isolation des murs par l’extérieur ou l’intérieur, isolation des planchers entre étages, vides sanitaires, etc…

La mousse en polyuréthane projetée (PUR)

Cet isolant se projette au sol sous forme de mousse et se rigidifie par la suite, accédant à un pourcentage de cellules fermées à hauteur de 95%. Ainsi, il permet d’obtenir d’excellentes performances en matière d’isolation et comble parfaitement les moindres recoins des sols, limitant ainsi les courants d’air et/ou l’apparition de ponts thermiques. Compatible avec tous types de planchers : greniers, étages, rez-de-chaussée, la mousse polyuréthane assure une excellente stabilité et résiste remarquablement à la pression, de sorte que la couche, une fois durcie, ne s’affaisse jamais au fil des années.

La chape isolante

La chape isolante peut faire l’objet de plusieurs variantes.

  • La chape en béton cellulaire est l’une des solutions les moins onéreuses. Son aspect très liquide permet d’isoler les moindres recoins du sol.
  • Les chapes isolantes composées de billes en polystyrène sont sans aucun doute les plus utilisées. Les billes en polystyrène augmentent sensiblement la valeur d’isolation de la chape et se mélangent avec de l’eau et du ciment.
  • Les chapes isolantes conçues avec des granules en polyuréthane.

Ainsi, la chape isolante est une excellente solution qui permet de réduire sensiblement les déperditions de chaleur. À noter que rien ne vous empêche d’ajouter un isolant additionnel par la suite.

Pour aller plus loin sur le sujet de l’isolation consultez aussi nos conseils sur ces pages
ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis l'administrateur du site www.acteurdurable.org et vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender le développement durable. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-moi.

Pas de commentaire

Répondre