Transition énergétique : 3 incontournables sur le biogaz

Dans Alternatives par le 9 novembre 2022Pas de commentaire
Transition énergétique : 3 incontournables sur le biogaz

Essentiellement produits par la fermentation de matières organiques végétales et animales, les biogaz représentent une solution de taille pour l’humanité sur le plan éco-responsable. Très peu carboné, il peut facilement fournir l’énergie nécessaire à tout un territoire. Voici donc 3 choses que vous devez savoir au sujet du biogaz…

Il faut 1 mois minimum pour fabriquer du biogaz

La fabrication du biogaz passe par un certain nombre de processus inhérents à son caractère performant. Pour en produire, munissez-vous d’un méthaniseur de biomasse végétale ou animale. Il servira à retenir les résidus de vos cultures (fumier, feuilles mortes, lisiers, etc.). Chauffez ensuite la matière récoltée entre 37 et 38 °C ou, selon les cas, à plus de 50 °C. En parallèle, le méthaniseur s’agitera afin de mélanger au mieux tous les éléments. Par extension, laissez fermenter la mixture durant 30 jours minimum. Résultat des comptes, le fabricant a du biogaz d’un côté et du digestat de l’autre. Ici, la Membrane de Biogaz sera d’une grande utilité puisqu’elle facilitera la formation des bactéries et l’efficacité de leurs actions dans cette purée transitoire. Vous pouvez vous renseigner sur ce type de produits sur Biogas Membrane

Le digestat peut se substituer aux engrais chimiques et produire de meilleurs résultats qu’eux

Comme nous l’avons vu précédemment, le biogaz à l’excellente capacité de produire les formes d’énergie les plus demandées sur terre. L’électricité, la chaleur pour les logements et même le carburant des véhicules essence ou diesel. Le biogaz, lorsqu’il est épuré, devient du biométhane. À l’instar du gaz naturel, il peut servir à chauffer l’eau et les radiateurs des habitations ou à faire tourner certains processus industriels… Par ailleurs, la fermentation par laquelle on obtient le biogaz permet de produire une ressource pour le moins non négligeable : le digestat.

En effet, ce résidu liquide est gorgé d’éléments organiques minéraux et non dégradés. Voilà pourquoi les agriculteurs le récupèrent avant de le transformer. Disséminé sur les sols, il sera un excellent fertilisant que les plantes apprécieront sans modération. Son coût environnemental et carbone est quant à lui bien moins élevé que celui des engrais chimiques. On parle notamment des engrais contenant de l’azote et des phosphates minéraux, car la production et l’importation de ces dernières nécessitent énormément d’énergies fossiles. Un caractère qui, bien évidemment, ne plaît pas à notre chère planète.

Le biogaz est la source d’énergie idéale pour l’économie circulaire

L’un des plus grands enjeux de la transition énergétique réside dans les circuits courts. Tous les projets s’articulant autour de cette thématique ont un allié de choix : le biogaz. C’est en effet la solution la moins polluante, la plus abordable et la plus abondante puisqu’elle est présente dans chaque zone agricole du monde.

Les méthaniseurs servant à produire le biogaz peuvent être installés à proximité des exploitations agricoles et des unités productrices de déchets agro-industriels, ce qui limite les frais liés au transport de biomasse entre méthaniseurs et fournisseurs. Il en est de même pour l’échange entre le biogaz/biométhane et le consommateur. Finalement, les bénéfices du biogaz sont visibles sur le plan éco-responsable, économique et qualitatif.

Conclusion

La transition énergétique semble être un excellent candidat dans une époque marquée par la demande en énergie grandissante. Parallèlement, les problèmes sociaux et environnementaux liés au changement climatique nous confortent dans cette option. L’énergie de transition est en fait la réponse aux défis planétaires présents et à venir. Bien sûr, elle n’est pas toujours facile à mettre en place, mais elle requiert un engagement volontariste de chaque individu peuplant cette planète. Nous avons vu les retombées de la surconsommation énergétique et là où cette dernière nous a menés. À nous maintenant de rester solidaires en mettant sur pied une action commune nécessaire à notre survie.

ajoutez cet article a votre liste de favoris
A propos de cet auteur...
Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !
Pas de commentaire
Répondre