Les protéines de demain : l’élevage d’insectes à l’ère du numérique

Dans Alimentation par le 11 juin 2021Commentaires fermés sur Les protéines de demain : l’élevage d’insectes à l’ère du numérique
élevage d'insectes

L’évolution démographique mondiale et la consommation accrue de protéines animales posent un véritable problème nutritionnel et écologique. C’est pour cette raison que de nouvelles solutions alternatives doivent être trouvées pour nourrir les habitants de la planète. Les protéines végétales comme les légumineuses et les céréales, ou encore l’élevage des insectes à échelle industrielle représentent des solutions palliatives intéressantes. Les insectes sont depuis de nombreuses années consommées dans plusieurs cultures asiatiques, africaines et latino-américaines pour leur valeur nutritive.

L’élevage d’insectes aux solutions innovantes

La demande de protéines augmente avec la croissance démographique de la population mondiale. La production de protéines d’insectes pour les animaux et pour les hommes encourage de nombreux opérateurs à rejoindre ce secteur d’élevage pour le moins original appelé entomoculture. Les acteurs rivalisent d’ingéniosité pour contrôler chaque étape de production afin d’en améliorer la qualité. Pour cela, ils intègrent notamment des solutions de monitoring. Si vous souhaitez en obtenir plus d’informations sur l’élevage d’insectes faisant appel à des solutions innovantes, n’hésitez pas à vous adresser à un expert en intelligence artificielle et en agriculture de précision.

Le monitoring pour une meilleure qualité de production

Aujourd’hui, la technologie est associée à la production industrielle. C’est pour cela que la notion de SCADA (ou système de contrôle et d’acquisition de données) est présente dans tous les domaines industriels. En entomoculture, ces systèmes deviennent primordiaux pour assurer une production de qualité. Selon la nature de la culture, les données à suivre peuvent varier. Il y a cependant certains paramètres qui sont universels.

Vous trouverez en général avec ces solutions de monitoring, les possibilités de compter automatiquement le nombre de larves, d’évaluer le taux de mortalité d’un échantillon et de faire l’estimation de votre production. Il s’agit d’un changement radical comparé au suivi manuel. En découlent un gain de temps énorme et une qualité de production accrue.

L’intelligence artificielle sécurise la production d’insectes

L’automatisation du système d’élevage des insectes est un gage de sécurité pour la production. Les solutions de monitoring font en effet des analyses ininterrompues de tout le processus. La collecte des données et leur archivage favorisent leur analyse et leur traitement ultérieur, en vue de prévoir les éventuels dysfonctionnements du système. Des KPIs (Key Performance Indicators) peuvent ainsi être mis en place pour l’élaboration de plans d’action pour minimiser les risques. Ces outils de monitoring sont généralement assez flexibles pour s’adapter aux contraintes des usines et des bâtiments d’élevage.

elevage d'insectes

Les atouts de l’élevage d’insectes

Les insectes sont de véritables sources de protéines et de minéraux comme le zinc, le fer, le magnésium et les acides gras. Ils peuvent couvrir 100% de vos besoins par jour, selon leur alimentation et l’espèce. Face à la raréfaction de ces ressources naturelles, ils représentent une véritable alternative aux protéines animales, selon la FAO (l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture). Outre cet intérêt nutritionnel, l’élevage de ces petits animaux a une faible empreinte hybride et environnementale, comparativement à l’élevage classique.

Il faut en effet environ 2 kg de nourriture pour produire 1 kg d’insectes, tandis qu’il en faut 8 pour obtenir par exemple la même masse de viande de bœuf. L’élevage d’insectes produit en outre peu de gaz à effet de serre. Vous pouvez même utiliser en circuit fermé les déchets organiques générés par les autres animaux. Enfin, de nombreux dérivés issus d’insectes peuvent être utilisés au quotidien, comme biopolymère pour la préparation de biomatériaux, la chitine ou encore les colorants naturels comme le rouge de cochenille.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis le directeur de la rédaction du site www.acteurdurable.org et je vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender les sujets pointus dans le développement durable, notamment en matière de nouvelles technologies sur les énergies renouvelables. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-nous !

Les commentaires ne sont pas autorisés.