Les algues pour l’alimentation

Dans Innovations par le 9 juin 2009Commentaires fermés

Présentation des algues pour l’alimentation

Des textes anciens louent les algues pour leur mérite alimentaire ainsi que pour la santé, la longévité et le bonheur. En effet, on retrouve dans ces textes des traces de consommation d’algues, pratiques vieilles de 4000 ans en Chine, 1200 ans au Japon et près 1000 ans au Mexique.
L’algue est aussi un aliment traditionnel pour les populations littorales de l’Asie du sud-est où elle est considérée comme un mets de choix.

Algue Comestible - La Dulse

Algue Comestible - La Dulse

Consommation

La consommation mondiale d’algues ne cesse de croître. En effet, elle s’élevait à plus de 3 millions de tonnes en 1992 pour arriver en 2007 à près de 9 millions de tonnes. Ceci représente près de 1,5 kg d’algues consommées par an et par habitant de la planète !
L’utilisation des algues pour l’alimentation humaine fut officialisée en 1990 par le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF). Elle fut ensuite autorisée par la Communauté Européenne l’année suivante. L’algue alimentaire se présente sous différentes formes, 12 sont autorisées comme matières premières alimentaires en France.
Elles peuvent être soit extraites des fonds marins, soit ramassées à marée basse, soit cultivées au large par des algoculteurs.

Les principales espèces sont :

  • Des algues brunes comme le kombu , le wakamé et le haricot de mer
  • Des algues rouges comme la dulse et le nori
  • Des algues vertes comme la laitue de mer
Algue Comestible - Le Wakame

Algue Comestible - Le Wakame

Les algues sont présentes dans beaucoup de plats, bien que l’on n’en soit pas très avertis. On estime que chaque français consomme des algues 2 à 3 fois par jours.
Elles sont riches en sels minéraux (iode, calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium et fer) ainsi qu’en vitamines (A, B1, B6, B12, C, D et E) et en oligoéléments. Elles contiennent aussi des fibres et des acides aminés.
La quantité de calcium contenue dans l’algue est, généralement, 3 fois supérieure à celle contenue dans le lait. La Dulse contient 15 fois plus de fer que les épinards !

Agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire est grosse consommatrice d’algues. On les retrouve principalement sous forme d’extraits : comme les alginates (provenant d’algues brunes) et les carraghénanes et agars-agars (provenant d’algues rouges). On les retrouve dans les compositions alimentaires, leurs noms scientifiques sont : E400 à E408.
Elles ont des propriétés gélifiantes, stabilisantes ou encore texturantes ainsi qu’épaississantes. Elles sont utilisées dans de nombreux desserts lactés (les crèmes par exemple), mais aussi dans des sauces (ketchup, mayonnaise), pour stabiliser les boissons (dans la bière, les jus de fruits …)

Autres applications

L’algue peut être utilisée sous différentes formes dans l’alimentation. On pourrait par exemple la retrouver à la place des bardes de lard autour des paupiettes et des rôtis. Cela en améliorerait la cuisson et la conservation. On pourrait aussi la retrouver dans nos brochettes, en lieu et place actuels du lard. Ces deux hypothèses sont d’ores et déjà brevetées par une société de Landernau, en Bretagne.

Conclusion

Avec l’augmentation croissante de la consommation d’aliments préparés, l’intérêt des propriétés des algues s’est accru, notamment pour créer un large éventail de textures à l’aliment et attirer encore et toujours plus le consommateur. En effet, aujourd’hui plaire et séduire le consommateur par leurs propriétés pourrait avoir de nombreux intérêts pour notre santé.

On les utilise aussi pour réduire les émissions de CO2, comme compléments alimentaires, pour produire du biocarburant, dans les cosmétiques

Il reste donc de nombreuses voies à explorer, à nous de découvrir lesquelles !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Bonjour, je suis l'administrateur du site www.acteurdurable.org et vous souhaite une bonne visite sur notre blog ! Je remercie tous les experts qui nous ont fourni des données précieuses afin de vous aider à mieux appréhender le développement durable. Si vous avez un savoir-faire, une expertise ou l'envie de participer, contactez-moi.

Les commentaires ne sont pas autorisés.