Recyclage, passez à la vitesse supérieure !

Dans A LA UNE, Emballages, Recyclage, Tri sélectif par le 30 janvier 20143 Commentaires

Entre le Japon et la côte ouest des Etats-Unis, il existe un gigantesque courant marin tourbillonnaire nommé le vortex. Son flux puissant attire et emprisonne des déchets flottants dans des zones qu’on appelle « gyre ». Celle du pacifique s’étend sur une superficie équivalant à celle de l’Europe !
Afin de lutter contre cette pollution qui menace les écosystèmes marins et valoriser simultanément ces détritus que personne ne collecte, un cabinet d’architecture de Rotterdam (le WHIM) propose de les transformer en… une île artificielle d’une superficie de 10 000 kilomètres carrés.  L’idée de nettoyer la mer et de créer un nouvel habitat en même temps est une solution très intéressante, mais le chantier semble titanesque.

dechets-flottants

Chaque année, entre 5 et 20 millions de tonnes de plastique sont déversées dans nos océans. L’île imaginée par Ramon Knoester, approximativement de la taille de l’île d’Hawaï, serait constituée exclusivement de plastique. Pour la bâtir, des unités de retraitement flottantes fabriqueraient sur place des dalles de plastique recyclé qui serviraient de structure à l’île artificielle. Sur cette base viendraient ensuite se greffer d’autres modules produits à partir du recyclage, notamment des bacs de plastique à remplir de terre pour constituer un sol naturel dans lequel planter fruits et légumes.

Un projet viable ?

Masdar, la première ville sans pétrole, zéro carbone, zéro déchet

Masdar, la première ville sans pétrole, zéro carbone, zéro déchet

Comme souvent dans ce genre de projet ; l’effet d’annonce créer un peu de buzz et puis le projet retombe comme un soufflet. Vous avez surement entendu parlé de Masdar City la ville durable qui est née en plein désert. L’ambition était grandiose : pour 18 milliards de dollars, il s’agissait d’inventer la première ville sans pétrole, zéro carbone, zéro déchet. Une éco cité solaire en somme !
Pari tenu : Masdar, c’est une architecture traditionnelle mêlant le pisé aux panneaux photovoltaïques, les arcs et les colonnes, aux toits végétalisés et des modes de transport inventifs. Écoutez le témoignage d’un des rares journaliste à s’être rendu sur place pour constater de visu le résultat final
Seul petit problème, la ville est déserte. Gageons cependant qu’elle finira bien par se remplir. Dubaï n’accueillera pas tout le monde et une ville de plusieurs degrés plus fraîche que la capitale pourrait bien à terme attirer de riches entrepreneurs qui souhaitent sortir de la torpeur des grandes villes.

En attendant, je recycle…

En Europe il n’y a aucun projet de cette envergure. Cependant, nos pays commencent vraiment à prendre le recyclage au sérieux depuis que des filières industrielles de recyclage naissent ici et là. Comme d’habitude la France est en retard, sauf en matière de traitement des matières plastiques. Les français, eux ont toujours du mal à faire l’effort de bien trier leurs poubelles. Subsiste cette idée saugrenue mais bien française, qu’il faudrait rétribuer nos concitoyens, sous une forme ou une autre, pour leurs efforts de recyclage !


Lorsque l’on fait des études consommateur, on se rend compte que les gens la plupart du temps ne savent pas bien trier leurs déchets. Alors pour remédier à ce problème, nous vous invitons à découvrir ce portail internet du recyclage conçu pour permettre à chacun de trouver une solution de recyclage à tout type de déchet.

http://www.lesjoyeuxrecycleurs.com/memento-recyclage

ljr_recyclage_6_box_bureauConcrètement, il fonctionne comme un moteur de recherche. L’utilisateur saisit le déchet qu’il souhaite recycler et se voit proposer en retour des fiches déchets (papiers, gobelets en plastique, gravats, chaussures, etc.). Sur chaque fiche déchet est indiquée en premier lieu la (ou les) solution(s) recyclage. Cela peut être par exemple le type de poubelle lorsqu’on se trouve à son domicile, ou bien un point d’apport en extérieur (une déchetterie, une borne de collecte pour les vêtements, etc.).
L’objectif est d’y recenser à terme tous les points de collecte existant en France. Lorsqu’elles existent, l’utilisateur peut y trouver les principales consignes de tri : à titre d’illustration concernant le papier, cela peut être de laisser ou non les agrafes, les trombones… ou alors la possibilité de recycler les enveloppes à fenêtre…

Pour les entreprises, il existe aussi une large gamme de boites dédiées au recyclage.

Bon recyclage !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Rédacteur Web et passionné de l'univers du Digital, j'ai ces dernières années décidé de participer activement à la démocratisation de la philosophie du Développement Durable en France. Engagé dans plusieurs ONG (reforestation, humanitaire) j'offre du temps et je prête ma modeste plume pour la rédiger des articles d'actualité sur l'écologie, l'environnement et les green technologies. Être un des auteurs de la rédaction du blog ActeurDurable.org est pour moi une fierté. Je profite de ces quelques lignes pour remercier chaleureusement tous les spécialistes que je sollicite très régulièrement dans le cadre de mes recherches et lors de la préparation des dossiers spéciaux !

Répondre à “Recyclage, passez à la vitesse supérieure !”