Comment choisir sa voiture : électrique, thermique, gaz ou hybride ?

Dans A LA UNE, Déplacements, Fossiles, Pollution par le 11 octobre 20212 Commentaires
éco-guide de l'automobile

Vous allez changer de voiture, alors c’est le moment de vous poser les bonnes questions : quels usages, quelles solutions de recharge, et quels impacts pour les moteurs gaz, électrique, thermique ou hybride ? Pour la première fois en France, un guide d’achat permet de comprendre et de comparer les effets de chaque motorisation et carburant sur la santé et son impact sur l’environnement. Réalisé en collaboration entre FNE, PPN2 et Patagonia, l’éco-guide de l’automobile évalue l’effet des voitures sur l’eau, les sols, l’air, la biodiversité, le climat et la santé humaine. Découvrez en détail l’analyse de l’impact environnemental, du cycle de vie complet d’une voiture et des solutions disponibles sur la marché à ce jour…

Véhicule thermique Essence

  • Quels impacts sur la santé / biodiversité des voitures à moteur thermique essence ?
voitures Thermique essence, les impacts santé et biodiversité
  • Points forts et faibles des véhicules à moteur thermique essence ?

Amélioration notable de la consommation et des émissions de gaz à effet de serre ces dernières années, grâce aux modèles à injection directe.

Par contre, l’injection directe est émettrice de particules à l’échappement. Les filtres à particules, obligatoires depuis septembre 2017, laissent malheureusement s’échapper les plus fines (qui sont les plus nocives). Le plus mauvais élève de toutes les motorisations pour l’impact sur la santé et la biodiversité.

  • Pour quel usage ?
quels usages pour ma voiture essence
  • Ce qu’il faut savoir du moteur thermique essence

De l’éthanol d’origine végétale peut être utilisé à hauteur de 10% (carburant E10 à la pompe). Le bioéthanol de première génération produit environ 30% de gaz à effet de serre en moins que l’essence, mais intègre les effets néfastes de l’agriculture industrielle sur les sols, l’eau et l’air (engrais chimiques, pesticides de synthèse…). La motorisation FlexFuel ou la modification d’un moteur essence permet d’utiliser du super-éthanol E85, contenant 65 à 85% d’éthanol végétal. La future deuxième génération de bioéthanol permettra de diviser par 2 l’impact climat par rapport à l’essence, d’améliorer légèrement l’impact sur la pollution de l’air, mais aggravera l’impact sur les sols et l’eau.


Véhicule thermique Diesel

  • Quels impacts sur la santé / biodiversité des voitures à moteur thermique diesel ?
voitures Thermique diesel, les impacts santé et biodiversité
  • Points forts et faibles des véhicules à moteur thermique diesel ?

Amélioration notable de la consommation et des émissions de gaz à effet de serre ces dernières années, grâce aux modèles à injection directe.

Par contre, l’injection directe est émettrice de particules à l’échappement. Les filtres à particules, obligatoires depuis septembre 2017, laissent malheureusement s’échapper les plus fines (qui sont les plus nocives). Le plus mauvais élève de toutes les motorisations pour l’impact sur la santé et la biodiversité.

  • Pour quel usage ?
quels usages pour ma voiture diesel
  • Ce qu’il faut savoir du moteur thermique diesel

De l’éthanol d’origine végétale peut être utilisé à hauteur de 10% (carburant E10 à la pompe). Le bioéthanol de première génération produit environ 30% de gaz à effet de serre en moins que l’essence, mais intègre les effets néfastes de l’agriculture industrielle sur les sols, l’eau et l’air (engrais chimiques, pesticides de synthèse…). La motorisation FlexFuel ou la modification d’un moteur essence permet d’utiliser du super-éthanol E85, contenant 65 à 85% d’éthanol végétal. La future deuxième génération de bioéthanol permettra de diviser par 2 l’impact climat par rapport à l’essence, d’améliorer légèrement l’impact sur la pollution de l’air, mais aggravera l’impact sur les sols et l’eau.


Véhicule thermique Gaz Naturel Véhicule (GNV)

  • Quels impacts sur la santé / biodiversité des voitures à moteur GNV ?
voitures Thermique GNV, les impacts santé et biodiversité
  • Points forts et faibles des véhicules à moteur thermique GNV ?

La motorisation avec l’impact le moins lourd sur la santé humaine, après l’électrique. Impact plus faible sur le climat que l’essence et le diesel et comparable aux hybrides classiques

Impact élevé sur les sols, en lien avec la phase d’extraction du gaz. L’impact climatique des fuites de gaz (méthane) est à surveiller.

  • Pour quel usage ?
quels usages pour ma voiture GNV
  • Ce qu’il faut savoir du moteur thermique GNV

La motorisation au GNV n’a pas été soutenue par les pouvoirs publics et peu de stations de recharge existent en France pour les particuliers, ce qui pénalise le développement de cette motorisation. Pour les trajets longs, il faut préparer son voyage pour s’assurer de pouvoir trouver un ravitaillement, à moins d’avoir une motorisation bi-fuel gaz et essence. Certaines stations distribuent du bioGNV d’origine renouvelable, carburant qui offre un net avantage pour le climat.


Véhicule Hybride rechargeable (essence et électrique)

  • Quels impacts sur la santé / biodiversité des voitures hybride rechargeable essence et électrique ?
voitures hybride rechargeable essence et électrique, les impacts santé et biodiversité
  • Points forts et faibles des véhicules à moteur hybride rechargeable essence et électrique ?

Passage en mode électrique prolongé en cycle urbain et périurbain, limitant l’exposition de nombreuses personnes à la pollution de l’air.

L’impact sur la santé et la biodiversité est plus élevé que celui de la motorisation diesel, à cause de la fabrication de la batterie de taille conséquente et des émissions du moteur thermique en phase d’utilisation. L’impact sur les sols et l’eau douce est le double de celui d’une voiture essence.

  • Pour quel usage ?
quels usages pour ma voiture hybride rechargeable essence et électrique
  • Ce qu’il faut savoir du moteur hybride rechargeable essence et électrique

Les véhicules hybrides rechargeables peuvent sembler attirants à première vue, permettant d’allier les avantages des véhicules électriques (pas d’émissions à l’échappement) et thermiques (autonomie). Cependant, ils allient aussi les inconvénients des deux motorisations ! Leurs deux moteurs les rendent plus lourds et donc plus émetteurs et consommateurs.

Leur principal écueil est qu’ils ne sont pas assez souvent rechargés et qu’ils roulent trop fréquemment en mode thermique. La norme d’homologation prévoit que 70% des kilomètres parcourus le soient en mode électrique. Or en utilisation réelle, la moyenne est d’environ 35%, d’après une analyse à grande échelle réalisée au niveau mondial par l’ICCT (International
Council on Clean Transportation).

Un véhicule hybride mal utilisé a ainsi un impact environnemental et sanitaire plus néfaste que les véhicules thermiques qu’il est censé remplacer avantageusement.


Véhicule Hybride (essence et électrique)

  • Quels impacts sur la santé / biodiversité des véhicules hybride essence et électrique ?
voitures hybride essence et électrique, les impacts santé et biodiversité
  • Points forts et faibles des véhicules à moteur hybride essence et électrique ?

Passage en mode électrique prolongé en cycle urbain et périurbain, limitant l’exposition de nombreuses personnes à la pollution de l’air.

L’impact sur la santé et la biodiversité est plus élevé que celui de la motorisation diesel, à cause de la fabrication de la batterie de taille conséquente et des émissions du moteur thermique en phase d’utilisation. L’impact sur les sols et l’eau douce est le double de celui d’une voiture essence.

  • Pour quel usage ?
quels usages pour ma voiture hybride essence et électrique
  • Ce qu’il faut savoir du moteur hybride essence et électrique

L’hybride rechargeable cumule les impacts environnementaux négatifs de la motorisation thermique (consommation d’énergies fossiles) et de la motorisation électrique (fabrication de batteries de taille importante). Ces véhicules sont lourds et donc consommateurs de beaucoup d’énergie. De plus, en conditions réelles, ces voitures ne sont pas rechargées tous les jours, contrairement à ce que préconisent les constructeurs et sont trop souvent utilisées en mode thermique. Ceci réduit considérablement leur intérêt et alourdit leur bilan écologique. Une fausse bonne solution ?


Véhicule 100% Électrique (à batterie)

  • Quels impacts sur la santé / biodiversité des véhicules électrique à batterie ?
voitures électrique batterie, les impacts santé et biodiversité
  • Points forts et faibles des véhicules à moteur électrique sur batterie ?

L’impact sur le climat est le moins néfaste de toutes les motorisations. Les émissions de gaz à effet de serre sont réduites de 45% par rapport à l’essence et de 40% par rapport au diesel et à l’hybride rechargeable. Zéro émission à l’échappement et véhicule silencieux jusqu’à 50 km/h, donc solution pertinente dans les zones urbaines peuplées.

L’impact sur la santé de la phase de fabrication (batterie) est le pire de toutes les motorisations. L’impact sur les sols et l’eau douce est le pire à cause des activités minières d’extraction des matériaux. En France, l’électricité est peu carbonée puisque d’origine majoritairement nucléaire, mais cela présente d’autres impacts pour la santé et l’environnement.

  • Pour quel usage ?
quels usages pour ma voiture électrique batterie
  • Ce qu’il faut savoir du moteur électrique

Le bilan carbone de la fabrication des batteries a connu de nettes améliorations ces 5 dernières années. Il faut toutefois rouler beaucoup pour compenser la dette carbone de la phase de fabrication (entre 44 000 et 70 000 km, soit 3 à 5 ans en moyenne). La course à la recherche d’autonomie alourdit le bilan écologique de ces véhicules (fabrication de batteries plus grosses). Voitures adaptées à une utilisation intensive en nombre de trajets plutôt qu’en nombre de kilomètres (livraison, visites à domicile, autopartage…). Privilégier peut-être la location longue durée (leasing) que l’achat de ces véhicules, en raison des progrès rapides et continus des batteries. La fabrication des batteries en Europe pourrait améliorer le bilan environnemental de ces véhicules à l’avenir

Au cours du troisième trimestre 2021, il s’est ainsi vendu plus de voitures hybrides, hybrides rechargeables et électriques que de voitures à essence en Europe. Pour la première fois, une voiture électrique s'est imposée comme le modèle le plus vendu du marché. Il s'agit de la Tesla Model 3, qui s'est hissée devant les Renault Clio et Dacia Sandero.

Sur le même sujet des primes & aides

Voici quelques liens utiles pour aller plus loin sur le sujet…

ajoutez cet article a votre liste de favoris

A propos de cet auteur...

Rédacteur Web et passionné de l'univers du Digital, j'ai ces dernières années décidé de participer activement à la démocratisation de la philosophie du Développement Durable en France. Engagé dans plusieurs ONG (reforestation, humanitaire) j'offre du temps et je prête ma modeste plume pour rédiger des articles d'actualité sur l'écologie, l'environnement et les green technologies. Être un des auteurs de la rédaction du blog ActeurDurable.org est pour moi une fierté. Je profite de ces quelques lignes pour remercier chaleureusement tous les spécialistes que je sollicite très régulièrement dans le cadre de mes recherches et lors de la préparation des dossiers thématiques !

Répondre à “Comment choisir sa voiture : électrique, thermique, gaz ou hybride ?”

Répondre