Produire ses légumes toute l’année c’est possible !

Dans Alimentation, Durable par le 6 avril 2018Pas de commentaire

Que vous jardiniez depuis des années ou plus récemment, je vous invite à découvrir cet article qui présente le livre de Blaise Leclerc, un ouvrage qui s’adresse à tous les publics et qui va vous permettre de produire facilement vos légumes toute l’année. Mais au fait pourquoi produire ses légumes toute l’année, alors que les supermarchés en sont bondés ? Pour être en harmonie avec les saisons et son territoire, pour tendre vers plus d’autonomie alimentaire, pour manger des légumes plus savoureux, des légumes de saison et plus variés, et enfin pour faire des économies.

RECAN_C1VHD

Sommaire :

  1. Pourquoi produire ses légumes ?
  2. Comment s’y prendre
  3. Abécédaire des légumes & conseils adaptés

Pourquoi produire ses légumes ?

Il est vraiment important que l’Homme retrouve une certaine harmonie avec les saisons et son territoire. En repensant votre façon de manger, notamment en consommant plus de bio (que ce soit des légumes bio du jardin ou de l’AMAP de votre quartier), vous respectez l’environnement et vous améliorez votre santé avec des produits contenant moins, voire pas de pesticide du tout.
A l’heure où la production alimentaire est devenue mondialisée, produire ses légumes est un acte politique important. C’est une démarche simple et rapide à mettre en place et qui nous rapproche de l’autonomie alimentaire.
Cela permet aussi de manger des produits avec un bien meilleur goût. Combien de fois avez-vous acheté des tomates et vous dire qu’elles n’avaient aucun goût ? Les légumes produits localement arrivent dans votre assiette plus vite, en meilleur état et contiennent plus d’eau et de vitamines que ceux qui viennent de l’autre bout de la planète. Le choix est aussi plus varié car à bien y regarder les étals des supermarchés proposent plus ou moins toujours les mêmes choses. Lassant n’est-ce pas ?
En consommant des fruits et légumes très variés, vous optimisez les apports nutritionnels en fibres, vitamines, sels minéraux et antioxydants. Il sera donc plus facile de compléter votre alimentation avec les protéines glucides et lipides dont votre métabolisme a besoin. Vous retrouverez dans ce livre page18 un tableau très complet qui vous présente pour chaque légume, ses apports en vitamines et minéraux.
Dernier point et non des moindres, l’aspect financier. Depuis que Sarkozy a laissé le champ libre aux grandes enseignes de distributions de pour fixer eux-mêmes les prix des fruits légumes, on assiste à une flambée des prix, au détriment des consommateurs et des producteurs qui peinent à vivre de leur activité. Aussi produire soi-même ses fruits et légumes coute beaucoup moins cher ! On estime que les gains sont de l’ordre de 1000 € par an pour une famille de 4 personnes. Il y a l’économie sur l’achat des légumes car produire ses légumes coute environ 5 fois moins cher que de les acheter. Il y a aussi les transports. Se rendre au supermarché à 5KM de chez soi 50 fois dans l’année c’est 50 x 10 (allé/retour) x 1€ (prix du litre d’essence). Soit 500€ rien qu’en déplacement !

Comment s’y prendre pour cultiver toute l’année ?

  • Première étape dimensionnez votre potager à vos besoins donc à la taille de votre famille. On compte 90m2 de surface pour un adulte, et un peu moins pour les enfants. Auxquels il faut ajouter une surface (non cultivable) réservée à la circulation autour des cultures et le compostage. Un couple avec 2 enfants aura donc besoin de 400 à 500 m2 pour son autonomie alimentaire.
  • Deuxième étape, le temps : 1 heure par jour c’est le temps lissé sur une année qu’il faut consacrer. Bien sûr à certaines périodes il faudra y consacrer plus de temps, à contrario en hiver on a moins besoin de s’en occuper.

Un conseil, commencez petit, surtout si vous débutez et agrandissez-vous au fur et à mesure que vous maitrisez de mieux en mieux la culture de vos légumes et votre temps.
Organisez-vous pour récolter tous les jours un petit peu. En effet lorsque l’on achète ses légumes au supermarché il n’est pas rare d’en jeter d’une semaine sur l’autre. L’avantage de produire soit même est que l’on peut récolter quand on en a besoin. Il est donc préférable de planter de façon décalée dans le temps pour satisfaire des besoins journaliers faibles mais plus espacés dans le temps. Nous n’allons pas ici détailler tous les conseils prodiguer dans cet ouvrage, reportez-vous donc à la rubrique « comment s’y prendre » pour tout savoir sur le travail de la terre, le compostage, et les engrais verts… Vous retrouverez un tableau très utile sur l’enchainement des cultures dans une année, ainsi qu’un calendrier des semis et plantations des principaux légumes frais.

Abécédaire des légumes & conseils adaptés à leur culture

Cette dernière partie du livre est très détaillée et particulièrement utile pour vous lancer. Vous retrouverez des fiches détaillées légume par légume. Elles permettent de retrouver rapidement une information sur les principaux légumes cultivés au potager. En introduction de chaque plante sont rappelées les spécificités de chaque plante : nom usuel, nom latin, famille botanique, données sur les semences, sur la rotation, sur les besoins en composte

Une bible essentielle pour bien cultiver votre jardin ! En librairies, magasins bio, jardineries et sur boutique.terrevivante.org
Disponible le 10 avril 2018 – 120 pages – 14 € – coll. Facile & bio – éd. Terre vivante

Voilà si après avoir lu cet article vous ne vous précipitez pas sur votre ordi pour le commander sur le site des éditions terrevivante.org, c’est que vous habitez en ville et que malheureusement vous n’avez pas l’espace pour vous lancer ! Bonne plantation à tous et n’hésitez pas à laisser vos commentaires et nous faire part de votre expérience. On peut ajouter que c’est bien de cultiver soi-même les légumes, pour intéresser les enfants qui prendront gout à la culture et qui en mangeront avec plus de plaisir parce qu’ils les ont vus poussés !!!

ajoutez cet article a votre liste de favoris

La permaculture : en route pour la transition écologique (LIVRE)

Dans A LA UNE, Alimentation, Consommation, Energies, Environnement, Habitat, Recyclage par le 14 février 2018Pas de commentaire

Voici un livre qui nous permet d’appréhender la permaculture dans son ensemble et ne se restreint pas aux méthodes de jardinage comme souvent. En effet lorsque l’on pense permaculture on s’imagine qu’il s’agit d’une méthode de jardinage visant à respecter la nature. Mais en réalité cela n’est qu’un aspect d’un ensemble de techniques que regroupe ce terme permaculture. Mais au fait c’est quoi la permaculture ? Consultez ici la définition de la permaculture >>

La permaculture en route pour la transition écologique

La philosophie de la permaculture !

Car il s’agit bien d’une philosophie, d’une façon de vivre, d’une science, englobant un ensemble de techniques visant à apporter une réponse à la crise écologique.
Inventée dans les années 70 elle revient au goût du jour pour tenter de pallier à l’épuisement des ressources naturelles non renouvelables, au changement climatique, à la perte de la fertilité des sols ainsi qu’à la crise de la biodiversité. Tout un programme !

la permaculture

David Holmgren – australien inventeur du concept – domaines d’applications de la permaculture.

Cette fleur invite chacun d’entre nous à trouver sa niche écologique. En respectant les concepts clés de la permaculture qui comprend 3 grandes éthiques :

  1. être attentif à la nature
  2. être attentif à l’humain
  3. prendre notre juste besoin et redistribuer les surplus

ainsi qu’un certain nombre de principes fondamentaux qui sont largement explicités dans ce livre.
De nombreuses questions se posent et nous sont posées de façon très claire, ce qui permet à chacun de s’intégrer dans cet état d’esprit selon ses propres problématiques et moyens.

En route pour la transition écologique grâce à la permaculture

ConseilExpert_BRF

Un livre très intéressant qui nous initie à cette philosophie, et nous permet de nous interroger sur notre potentiel à baisser son empreinte écologique, car il s’agit bien de cela : prendre en compte nos besoins et saisir ce dont nous disposons pour y participer en faisant autrement.

Des exemples concrets sont proposés dans cet ouvrage ce qui permet de se transposer rapidement sur les moyens et techniques qui pourraient nous permettre de participer à cette transition progressive.

Un livre que nous recommandons donc à tous ceux qui souhaitent connaitre les fondamentaux de la permaculture.

A propos de l’auteur…

Grégory Derville est enseignant en politiques environnementales à l’Université de Lille II. Il anime des conférences et des stages de permaculture, et fait partie du collectif Beauvais en transition.

Disponible le 30 janvier 2018 – 192 pages – 25 € – coll. Conseils d’expert – éd. Terre vivante
En librairies, jardineries, magasins bio et sur boutique.terrevivante.org

Retrouvez le sommaire ici >>

ajoutez cet article a votre liste de favoris