Dossier : plantes d’intérieur dépolluantes pour purifiez votre air

Dans A LA UNE, Les dossiers par le 19 novembre 2018Pas de commentaire
plante dépolluante Certaines plantes ont développé des caractéristiques spéciales, celles de la dépollution. Capable de dépolluer l’air ambiant d’une pièce, ces plantes dépolluantes peuvent ainsi réduire la concentration d’ammoniac, de benzène… Nous vous proposons un guide afin de connaitre quelle plante utiliser et dans quelle pièce. Comme par exemple l’Aloé Véra ou la Crassula pour lutter contre les ondes électromagnétiques, ou la plante araignée pour de nombreux polluants domestiques ou encore le palmier d’Areca qui élimine le xylène…Ces plantes sont encore un exemple de l’importance de la biodiversité . Préservons-là !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Comment jardiner plus nature ?

Dans A LA UNE, Agriculture, Alimentation, Durable, Environnement, Jardinage, L'eau par le 28 août 2017Pas de commentaire

Au lieu de combattre les ravageurs, les maladies et les plantes indésirables une fois qu’ils menacent les cultures, veillez à créer, à toutes les étapes, des conditions qui freinent leur développement.

guide-jardiner-naturel

Ne pas utiliser de pesticides

Au potager, alternez les plantes cultivées (rotation des cultures) pour favoriser la rupture du cycle de développement des ravageurs et limiter leur extension. L’idéal est d’attendre 3 à 5 ans avant de cultiver à nouveau la même plante au même emplacement. En ornemental, veillez à ne pas remettre des plantes sensibles (zinnia, reine-marguerite) au même endroit d’une année sur l’autre.

Bien choisir les variétés de plantes cultivées

Une plante bien adaptée à son emplacement (sol, climat, exposition, etc.) sera moins sensible aux maladies et aux ravageurs. Consultez les catalogues varié qui vous aideront à faire votre choix.

Le saviez-vous ? Plus un jardin accueille de biodiversité, plus il ressemble à un écosystème naturel et plus il a la capacité de se défendre contre les ravageurs et de s’adapter aux aléas climatiques.

Apprendre à bien gérer l’eau

Récupérez l’eau de pluie. Arrosez au pied des plantes le matin de bonne heure ou tard le soir pour limiter l’évaporation en pleine journée. Préférez un système goutte-à-goutte plus économe et moins favorable au développement des maladies.


Mettre en place une nouvelle esthétique du jardin

Adoptez la tonte haute (6 à 8 cm) qui favorise le développement, la bonne santé et le bon aspect de la pelouse. Laissez les plantes spontanées (rose trémière, coquelicots et bourrache, par exemple) se développer dans les allées gravillonnées, la terre battue et entre les pavés. Vous pouvez aussi utiliser des plantes couvre-sol. Elles prendront la place des végétaux indésirables.

screenshot-www.ecologique-solidaire.gouv.fr-2017-08-28-15-33-40

Prévenir les maladies

Pour éviter les maladies, veillez à ne pas blesser les végétaux avec la débroussailleuse, la binette ou les colliers pour attacher les tuteurs. Après avoir utilisé des outils, pensez à les nettoyer en retirant la terre et à les sécher pour éviter qu’ils rouillent. Vous pouvez aussi les désinfecter avec du vinaigre blanc.

En savoir plus

Télécharger le guide complet ici >>

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Dossier : conseils pour économiser sur les dépenses quotidiennes

Dans A LA UNE, Les dossiers par le 13 juillet 20142 Commentaires

Conseils en développement durable

Ce sont de petits gestes simples du quotidien qu’il faut corriger (« fermer le robinet », « éteindre la lumière »). Mais aussi des conseils avisés, rédigés par nos experts, qui peuvent s’avérer très utiles pour la planète et vos dépenses.
Vous trouverez des conseils pour >>

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le sapin de Noël respecte t-il l’environnement ?

Dans A LA UNE, Bois, Consommation, Déchets Naturels, Emballages, Environnement, Végétaux par le 10 décembre 20131 Commentaire

arcre sapin de noelÀ l’inverse du sapin artificiel qui requiert des produits d’origine pétrolière lors de sa fabrication, la culture du sapin de Noël a des effets positifs sur l’environnement :

  • Limiter les gaz à effets de serre. Au cours de leur croissance, les sapins absorbent du dioxyde de carbone (CO2) pour le transformer en bois et en oxygène. En réduisant le CO2 dans l’atmosphère, ils limitent donc les gaz à effets de serre et favorisent le filtrage de l’air.
  • Offrir un recyclage écologique. 100 % biodégradable, le sapin peut être transformé en copeaux de bois ou composté après les fêtes.
  • Améliorer la stabilité des sols. Grâce à son système racinaire, il réduit les risques d’inondations liées à l’érosion et les ruissellements lors des pluies estivales.

Un circuit de distribution court pour un meilleur bilan carbone

Le transport du sapin de Noël joue un rôle primordial sur son impact sur l’environnement. Pour mieux respecter la nature, il est important de privilégier un sapin produit localement, qui voyage peu. Les français continuent de marquer leur préférence pour le sapin naturel.

Les foyers français ont été 22,9 % à faire l’acquisition d’un sapin, parmi lesquels 19,3 % ont fait le choix du naturel contre 3,6 % pour l’artificiel.
Les puristes préfèreront la replantation en jardin avec décoration sur pied tous les ans. Encore faut-il avoir un jardin !

Chaque année à partir de la mi-novembre, les sapins de Noël arrivés à maturité sont coupés, mis sous filet puis palettisés pour rejoindre les fleuristes, les jardineries, les grandes surfaces, les marchés…. Pour mener à bien cette logistique ultra-saisonnière, les 1000 emplois permanents sont rejoints par 5000 saisonniers pour accomplir cette mission dans les meilleurs délais. Sur le plan économique et social, la culture du sapin de Noël concourt au développement de l’emploi dans certaines régions défavorisées.

Le sac à sapin d’Handicap International

sac à sapin

Pour acheter le sac à sapin d’Handicap international, cliquez sur l’image

L’Association Française du Sapin de Noël Naturel est partenaire  du programme « Sac à Sapin  » d’Handicap International. Vous le connaissez sûrement, en voici les grandes lignes. Le Sac à Sapin a convaincu plus de 535 000 familles et a permis ainsi de collecter près de 700 000 €.
Pratique et malin, le Sac à Sapin décore le pied du sapin, protège le sol des aiguilles pendant toute la durée des fêtes de Noël, puis emballe proprement le sapin à jeter.
Généreux, le Sac à Sapin est vendu 5 € dont 1,50 € est reversé à Handicap International pour agir en faveur des personnes handicapées dans plus de 60 pays.
100 % biodégradable et compostable, il peut donc être jeté avec le sapin dans le bac des déchets verts, où il se dégradera en 4 à 8 semaines. Le Sac à Sapin est disponible, en France, dans toutes les grandes surfaces alimentaires et spécialisées, dans les grands magasins et chez les fleuristes et pépiniéristes.

Offrir une seconde vie à son sapin

Les particuliers qui souhaitent replanter leur sapin après les fêtes doivent opter pour un arbre cultivé en conteneur, conditionné en pot ou en motte, qui conserve les racines intactes. Ainsi, il pourra entamer une seconde vie avec un maximum de chances de reprise. Cependant, certaines précautions doivent être prises lors de son installation dans la maison et lors de sa replantation.

Dans la maison :

  • ne pas l’installer dans une pièce chauffée à plus de 17 °C (véranda, jardin d’hiver),
  • éviter toute source de chaleur (radiateur, cheminée)
  • prévoir un pied de sapin avec réserve d’eau miser ses aiguilles pour éviter leur dessèchement,
  • le placer dans une pièce non chauffée quelques jours avant de le replanter.

Le jour de sa replantation, il est important de veiller à :

  • éviter un jour où il gèle,
  • imbiber la motte du sapin durant un quart d’heure,
  • ajouter un peu de terreau et de terre de bruyère dans le trou préalablement réalisé,
  • arroser copieusement à la base du sapin.

Pour ceux qui n’ont pas la chance de posséder une parcelle de terrain, il leur reste la possibilité transformer leur sapin en compost ou en bois de chauffage, après l’avoir fait sécher.

Les différentes sortes de sapin de noël

Pour combler toutes les attentes et correspondre à tous les budgets, les producteurs français de sapins s’engagent à offrir un très large choix de sapins pour les fêtes de fin d’année. Variétés, tailles, présentations,… il est possible de trouver le sapin idéal parmi l’offre proposée. Bien que deux variétés, l’Epicéa et le Nordmann, prédominent sur le marché, différentes espèces de conifères affichent également des qualités intéressantes.

LE NORDMANN : Le majestueux
Apprécié pour ses aiguilles brillantes, souples et douces, le Nordmann se distingue par sa silhouette harmonieuse. Ce sapin à pousse lente atteint en moyenne 2 mètres au bout de 10 à 12 années de culture. C’est le sapin le plus apprécié des Français (69,1 % des parts de marché en 2011).
prix moyen de 27,90 euros

L’EPICEA : La tradition
L’Épicéa se caractérise par sa bonne odeur de résine. Doté de fines aiguilles, il présente une forme conique et généralement touffue. Sa silhouette équilibrée, de la base à la cime, participe à une décoration soignée. Sa pousse est la plus rapide des sapins de Noël : il nécessite 8 ans de culture pour atteindre une taille de 2 mètres.
prix moyen de 16,70 euros.

LE PUNGENS : Le sapin bleu
Plus connu sous le nom de sapin bleu, le Pungens est un sapin original et décoratif. Il se distingue des autres sapins grâce à ses aiguilles bleutées, épaisses et piquantes. Sa pousse est lente : il atteint 10 mètres au bout de 10 années de culture. Sélectionné pour son agréable senteur, le Pungens ne perd pas ses aiguilles avant plusieurs semaines.

L’OMORIKA : L’élégance
Son port lancé et ses aiguilles vert foncé au revers argenté lui valent une élégance particulière. Sa forme effilée nécessite des tailles successives pour qu’il puisse atteindre la silhouette conique tant appréciée. Une fois paré de ses décorations, l’Omorika participe à un décor raffiné.

LE NOBILIS : Résistant et odorant
Distingué, le Nobilis est un sapin pourvu d’aiguilles légèrement bleutées et douces au toucher. Il s’agit d’un arbre à pousse lente qui, une fois coupé, conserve longtemps son bel aspect. Quant à son parfum boisé, il participe à recréer une atmosphère unique dans la maison.

Comment replanter en milieu naturel

Replanter votre sapin de Noël en milieu naturel c’est possible, mais sous certaines conditions :

  • Assurez-vous déjà que l’espèce de sapin (ou autres arbres) puisse s’adapter aux conditions climatiques de votre région. Par exemple, inutile de planter un épicéa à Marseille, il ne résisterait pas à la chaleur.
  • Renseignez-vous sur le propriétaire de la parcelle que vous avez repérée. Il existe 2 sortes de forêts : communales ou domaniales. Privilégiez les forêts communales gérées par les communes et l’ONF. En vous rapprochant de l’agence ONF locale la plus proche de votre lieu d’habitation, vous demanderez à parler à votre garde forestier locale, qui vous indiquera si vous pouvez replanter. Il peut également vous conseiller un autre domaine à replanter en priorité, en fonction de l’urgence.

Pour les forêts domaniales, dont une grande partie est privée, vous ne pouvez bien sûr pas replanter sans autorisation du propriétaire. Comme il est difficile d’identifier chaque propriétaire, nous vous conseillons de vous adresser à votre commune, pour connaitre les propriétaires des parcelles boisées de votre commune.

Enfin, vous pouvez vous regrouper avec vos voisins et présenter une demande à votre Maire pour la création d’une opération locale de reboisement. Les communes ayant des forêts domaniales et/ou communales, certaines acceptent toutes les bonnes volontés, a fortiori quand la main d’œuvre est gratuite !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Je plante un arbre !

Dans Climat & Météto, Communication, Entreprise, Environnement, Plantes, Pollution, Végétaux par le 28 novembre 20131 Commentaire

Depuis quelques mois apparaissent des initiatives intéressantes pour préserver les forêts. Nous vous avons parlé récemment de l’action du WWF en faveur de la biodiversité, voici 2 nouvelles actions qui méritent le coup d’œil.

Les initiatives

  • Présentation de  Reforestaction.com :  Les arbres plantés sur Reforest’Action le sont sur le terrain par l’intermédiaire de partenaires locaux qui apporte des garanties sur la qualité des projets financés. La vocation de Reforest’Action est d’apporter un moyen simple et sûr d’agir à grande échelle pour l’Homme et l’Environnement. Ainsi, les projets de reforestation proposés apportent des bénéfices concrets et durables.
    Chaque arbre est replanté sur le terrain par les populations locales directement. Ils en sont les seuls bénéficiaires et voient leurs conditions de vie améliorées dans la durée grâce aux produits issus de l’exploitation des arbres (fruits, gommes, miel…). Les arbres agissent sur le climat et dégagent de l’humidité dans l’air. Plantés en grand nombre, ils assainissent l’air et en améliorent la pluviométrie dans des régions où les périodes de sécheresse sont longues et difficiles. Les forêts favorisent la biodiversité en créant des espaces de vie pour des espèces végétales et animales menacées.

Nous vous reparlerons très prochainement de ce site avec lequel nous sommes en train de tisser un partenariat durable !

  • Mon arbre-Ma tribu est orienté plus communautaire. Ce site vous permet de planter votre arbre de manière solidaire et de créer votre propre tribu de planteurs éco-citoyens ! Toute votre famille, votre entreprise ou votre communauté se rassemble alors autour d’un même nom. A noté que cet initiative est en faveur des forêts d’Indonésie, de Madagascar et du Mali. Si vous cherchez une action pour les forêts françaises consultez cet article sur le sauvetage de la biodiversité en France


Les contributions d’Acteur Durable avec Reforest’Action

Mise à jour du 28/11/2013 :

Comme évoqué précédemment dans l’article, nous nous sommes engagés encore plus en faveur de la reforestation avec la société 5continents, éditrice du site Reforesta’Action.
Ainsi ActeurDurable.org au travers de son éditeur A2websociété spécialisée dans le référencement naturel, vient de planter sa première forêt en Inde.
500 arbres ont déjà été plantés et 500 autres sont en préparation.
Vous pouvez voir notre parcelle ici >>

Forêt A2web sur laquelle ActeurDurable.org vient régulièrement planter des arbres

Si comme nous vous souhaitez rejoindre ce mouvement d’ampleur mondial et qui consiste a planter durablement des arbres dans les pays qui en ont vraiment besoin, rejoignez le projet, toute contribution est utile même les plus petite.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le figuier pleureur

Dans Plantes par le 20 novembre 2009Pas de commentaire
Le ficus benjamina est une plante dépolluante

Le ficus benjamina est une plante dépolluante

Nom latin : Ficus Benjamina

Le ficus benjamina est une plante appartenant à la famille des Moracées. Originaire d’Inde, cet arbuste touffu peut atteindre des hauteurs phénoménales (jusqu’à plus de 25 mètres en extérieur) et se limite à environ 2 mètres en intérieur. Ses branches ou rameaux sont souples et ses feuilles, allant du vert clair au vert foncé, sont bien brillantes.

Ayant un besoin de lumière modéré (> 1000lux), le figuier pleureur n’apprécie pas la lumière en provenance directe du soleil et des températures excédant 25°C. Un arrosage hebdomadaire lui suffit aussi.
Acteur Durable vous la conseille pour :

  • Bureau
  • Chambre

Ses capacités dépolluantes sont remarquables concernant :

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le xylène

Dans Polluants par le 20 août 2009Pas de commentaire

Le Xylène est un composé aromatique, au même titre que le benzène et le toluène.

A pression et température ambiante, le xylène se présente sous forme liquide, incolore ayant une odeur plutôt agréable. Néanmoins, il est très explosif.

Ce liquide est naturellement présent dans le pétrole et dans le goudron de houille. Il peut aussi se former lors de feux de forêts.
On le retrouve donc dans le carburant, la peinture, le vernis, les diluants, certains produits de nettoyage, etc.
Le xylène est facilement inflammable, nocif et irritant. Voir notre dossier concernant les pictogrammes de sécurité

Xn-Nocif / Xi-Irritant

Xn-Nocif / Xi-Irritant

F - Facilement Inflammable

F – Facilement Inflam- mable

Certaines plantes dépolluantes sont capables d’absorber, en partie, le xylène présent dans l’air de nos habitations

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le toluène, présent dans les colles et peintures

Dans Polluants par le 20 août 2009Pas de commentaire

Le Toluène (appelé aussi méthylbenzène ou phénylméthane) est un hydrocarbure aromatique, comme le benzène et le xylène.

Ce polluant est donc d’origine pétrolière. Sous forme liquide, le toluène est très répandu et souvent utilisé comme solvant. Il possède une odeur qui lui est caractéristique, proche de celle du dissolvant pour peintures. Le toluène permet aussi de dissoudre de nombreux corps gras (huiles, graisses) ainsi que des résines.
On le retrouve donc dans des solvants, lasures, colles pour tissus d’aménagements et moquettes.

Le toluène est nocif et facilement inflammable. Voir notre dossier concernant les pictogrammes de sécurité

Xn-Nocif / Xi-Irritant

Xn-Nocif / Xi-Irritant

F - Facilement Inflammable

F – Facilement Inflammable

Certaines plantes dépolluantes sont capables d’absorber, en partie, le toluène présent dans l’air de nos habitations.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le Trichloréthylène, attention cancérigène !!

Dans Polluants par le 20 août 20092 Commentaires

Le Trichloréthylène (communément nommé le trichlo) est un composé organique classé cancérigène probable. Il se présente sous forme gazeuse à température ambiante et cause l’irritation de la peau et des muqueuses.

Le trichloréthylène est toxique pour le système nerveux, pouvant entraîner coma voire même la mort en seulement quelques minutes.

Hautement explosif au contact de l’air, ce gaz est à manipuler avec de très grandes précautions lorsque l’on est amené à le faire.
On le retrouve dans des solvants, des peintures, lasures, vernis, colles pour tissus muraux et moquettes.
Le trichloréthylène est un gaz toxique. Voir notre dossier concernant les pictogrammes pour votre sécurité

T-Toxique

T-Toxique

Certaines plantes ayant des capacités dépolluantes peuvent absorber le trichloréthylène de l’air ambiant.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

La plante araignée

Dans Plantes par le 20 août 20091 Commentaire

Nom latin : Chlorophytum comosum ‘Vittatum’

La plante araignée comme plante dépolluante

La plante araignée comme plante dépolluante

La plante araignée (aussi appelée chlorophytum) est originaire d’Afrique du Sud, elle appartient à la famille des liliacées.

Le chlorophytum est caractérisé par ses feuilles vertes sur les bords et blanches en leur centre. Ses feuilles sont souples, lancéolées et arquées. La plante araignée est peu haute (en général pas plus de 40cm) mais ses feuilles peuvent atteindre 60cm de longueur, d’où son nom.

N’ayant pas un besoin important en lumière et en humidité, cette plante est facilement cultivable. Elle s’épanouie entre 12°C et 22°C.

Acteur Durable vous la conseille pour :

  • Cuisine
  • Salle de bain

Ses capacités dépolluantes sont remarquables concernant :

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les ondes électromagnétiques

Dans Polluants par le 20 août 20091 Commentaire

Les ondes électromagnétiques sont de plus en plus présentes dans notre quotidien, qu’on le veuille ou non. La télévision, l’ordinateur, le four à micro-ondes ou encore le téléphone portable sont des sources d’ondes électromagnétiques parmi tant d’autres.

Les ondes électromagnétiques dues au téléphone portable

Les ondes électromagnétiques dues au téléphone portable

Une exposition prolongée à ces ondes électromagnétiques peut causer des maux de têtes ou des migraines chez certaines personnes. Des scientifiques leur attribuent des effets plus graves, comme des dysfonctionnements cérébraux, des tumeurs … mais nous sommes la génération « test » car tout ceci est trop récent pour avoir un recul assez important et en connaître les réels effets.

Mieux vaut donc prévenir que guérir. Tenez vous au maximum à distance des ondes : Éteignez votre réseau wifi la nuit, ne dormez pas avec votre téléphone portable près de la tête etc. Et prenez des plantes capables d’atténuer ces ondes dans votre intérieur.

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le Monoxyde de Carbone

Dans Polluants par le 20 août 2009Pas de commentaire

Le monoxyde de carbone est un oxyde de carbone, très dangereux pour la santé.

A température ambiante, le monoxyde de carbone est sous forme gazeuse, incolore, insipide et inodore. A haute concentration dans l’air, il peut entraîner la mort. Sa formule chimique est notée CO.

Son émanation provient fréquemment d’un chauffage déréglé provoquant ainsi une combustion incomplète de matières carbonées comme le charbon, le papier, l’essence, le gasoil, le gaz, le bois, etc. On le retrouve aussi, en bien moindre quantité, dans la fumée de cigarette en moyenne 50mg de CO par cigarette).

Le monoxyde de carbone est toxique et très inflammable. Voir notre dossier concernant les picto de sécurité

T-Toxique

T-Toxique

F - Facilement Inflammable

F+ – Extrême- ment Inflam- mable

Le monoxyde de carbone peut être absorbé par certaines plantes dépolluantes ayant des propriétes capables d’en diminuer la concentration dans l’air.

ajoutez cet article a votre liste de favoris