Un nouveau péril pour les eaux européennes

Dans A LA UNE, Alimentation, Animaux, Environnement, L'eau par le 10 novembre 20171 Commentaire

Le 21 novembre prochain, la Commission de la pêche du Parlement européen doit décider si la pêche électrique peut être considérée comme une méthode de pêche « conventionnelle ». Cela reviendrait à l’autoriser une fois pour toutes en Europe. Comme si électrocuter des poissons pouvait être une pêche conventionnelle ? On se souvient de la mobilisation de certaines célébrités (Gillian Anderson, Aure Atika, Barbara Cabrita, Jean-Marc Barr) contre le chalutage profond, une technique de pêche désastreuse pour les fonds marins. Alors à la rédaction d’Acteur Durable nous avons décidé de nous mobiliser et de rédiger cet article pour qu’un maximum de français signe la pétition qui est lancée sur le site bloomassociation.org

peche-electrique

La pêche par électrocution : est-ce une méthode durable ?

Aujourd’hui en Europe, les populations de poissons ont atteint des niveaux si bas qu’aller les pêcher coûte plus que ça ne rapporte. Au lieu de réduire le nombre de navires de pêche et laisser les poissons se reconstituer, comme c’est le cas près de Marseille avec la réserve marine qui a vu le jour en avril 2012, les industriels ont au contraire décidé de les capturer jusqu’au dernier, et par tous les moyens ! Pourtant un grand nombre d’espèces sont menacées, lisez notre article sur le sujet. Comment ça se passe concrètement ? Les Néerlandais équipent leurs bateaux avec des électrodes qui envoient une impulsion électrique afin de déloger les poissons enfouis dans le sable.

Ne les laissons pas nos océans se transformer en désert

L’électrocution provoque chez le poisson des hémorragies et des fractures de la colonne vertébrale. De plus on ignore les effets du courant électrique sur les œufs, les juvéniles ou les espèces électro-sensibles comme les raies et les requins… Les autres pêcheurs sont opposés à cette méthode de pêche dont l’efficacité radicale pourrait vider en quelques années nos océans de toute ressource. Pour ceux qui le souhaite, vous pouvez consulter notre dossier sur l’alimentation durable qui vus explique comment on peut manger durablement et sainement en même temps.

Nous pouvons faire reculer les industriels néerlandais !

Encore une fois, tout est question de lobbies industriels qui ont réussi à convaincre la Commission européenne d’accorder des dérogations à cette pêche pourtant interdite en Europe. Mais ça ne leur suffit pas ! Ils veulent faire basculer l’ensemble des pêches européennes vers leur technique morbide. Nous devons empêcher ces industriels irresponsables d’agir en demandant aux députés européens de faire preuve de discernement le 21 novembre afin qu’ils s’opposent avec détermination à la déchéance programmée de nos océans.

IL Y A URGENCE À FAIRE ENTENDRE NOS VOIX AUPRÈS DES DÉCIDEURS EUROPÉENS ALORS SIGNEZ CETTE PÉTITION URGENTE ET PARTAGEZ-LA AVEC TOUT VOTRE ENTOURAGE !

A voir reportage édifiant !

Voici le texte de la pétition que vous devez signer !
A l’attention des députés de la Commission « PÊCHE » du Parlement européen
Le 21 novembre prochain, vous serez appelés à fixer le curseur de l’ambition européenne pour la santé du milieu marin et des pêcheurs. Nous vous demandons de faire preuve de fermeté face aux demandes des lobbies industriels néerlandais : rejetez définitivement la pêche électrique !
Cette méthode de pêche est interdite en Europe et doit le rester.
Les citoyens européens vous demandent expressément de ne pas succomber au chant des sirènes des industriels. La pêche électrique améliore leur rentabilité à court terme mais au prix d’un impact inacceptable sur les océans, les poissons et les marins pêcheurs.
Nous comptons sur vous pour que la pêche électrique reste interdite en Europe et que vous défendiez le bien commun, les pêcheurs et les océans avant les intérêts d’une poignée d’industriels.
Respectueusement

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Dossiers : principes retrouvés pour améliorer votre alimentation

Dans Les dossiers par le 17 août 20171 Commentaire
alimentation et consommation durable Qu’il s’agisse de fruits et légumes, dont on nous rabâche qu’il faut en consommer au moins 7 par jour pour être en bonne santé. Ou qu’il s’agisse de lait de vache qu’on tient absolument à nous vendre en substitution du lait maternel. Un retour aux choses simples et naturelles s’impose !
Consommer des légumes c’est bien, mais c’est encore mieux lorsqu’ils sont de saisons ! Nous avons listé les principaux fruits et légumes en fonction des 4 saisons : printemps, été, automne et hiver. Il en va de même avec les poissons dont certaines espèces menacées nécessitent d’être consommées avec modération.
Découvrez également les propriétés extraordinaires des algues pour l’alimentation, que l’on utilise aussi pour ses autres vertues : comme compléments alimentaires ; dans la réduction des émissions de CO2 ; dans la production de biocarburant et aussi dans la fabrication des cosmétiques bio.


ajoutez cet article a votre liste de favoris

La journée mondiale de l’eau 2010

Dans A LA UNE, Durable, Eaux, L'eau par le 15 mars 2010Pas de commentaire

ONU-Eau consacrera la journée mondiale de l’eau 2010 au thème de la qualité de l’eau, reflétant ainsi l’importance des deux thèmes, quantité et qualité, pour la gestion des ressources en eau.

journée mondiale de l'eau 22 mars 2010

journée mondiale de l’eau 22 mars 2010

La journée mondiale de l’eau 2010 vise à :

  • Faire prendre conscience de la nécessité d’entretenir des écosystèmes sains et d’assurer le bien-être de l’humanité en relevant les défis croissants que pose la qualité de l’eau pour la gestion des ressources en eau.
  • Accroître la visibilité du thème de la qualité de l’eau en encourageant les gouvernements, les organisations, les communautés et les individus dans le monde entier à s’engager sur ce thème, en participant à des activités telles que la prévention de la pollution, le nettoyage des cours d’eau et des lacs, et leur restauration.

Les activités de la Journée mondiale de l’eau 2010 auront pour but de faire passer des messages sur la qualité de l’eau et son importance pour les écosystèmes et le bien-être de l’humanité.

Le programme d’activités comprend : le site Internet de la Journée mondiale de l’eau 2010 ainsi que du matériel de communication et de vulgarisation, des publications phares et des initiatives d’avant-garde sur la qualité de l’eau; une manifestation mondiale consacrée à la qualité de l’eau, prévue aux environs du 22 mars 2010; un dialogue politique visant à développer un engagement mondial pour relever le défi de la qualité de l’eau pour les écosystèmes et le bien-être de l’humanité dans le cadre d’autres conférences et manifestations importantes.

La campagne de la Journée mondiale de l’eau 2010 est coordonnée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) pour le compte d’ ONU-Eau, en collaboration avec la FAO, le PNUD, la CEE de l’ONU, l’ UNICEF, l’ UNESCO, ONU-Habitat, l’ OMS, et le Programme de la Décennie des nations unies sur l’eau consacré au plaidoyer et à la communication, ainsi qu’avec des organisations partenaires telles que l’Association internationale de l’eau, le Fonds mondial pour la nature et le Conseil mondial de l’eau.

ajoutez cet article a votre liste de favoris