Comment économiser de l’argent et la planète avec votre auto ?

Dans A LA UNE, Autres Recyclages, Communication, Dépenses, Déplacements, Electronique, Entreprise, Environnement, Recyclage, Tri sélectif par le 13 juin 20131 Commentaire

Vous ne saviez sûrement pas que vos anciennes pièces automobiles ont de la valeur ! En effet, certaines pièces détachées sont consignées, il suffit de la restituer à son fabricant. Dans les faits, personne ne prend le temps. Et pour cause, trouver le fournisseur et renvoyer sa pièce s’apparente parfois au parcours du combattant. Le site JeRepareMaVoiture.fr se charge de cette procédure pour vous et vous rembourse en plus le montant de la consigne.

Vos anciennes pièces automobiles ont de la valeur. Jusqu’à 60€ selon le type de pièces !

Le site qui rachète vos pièces consignées !

Le site qui rachète vos pièces consignées !

Comment connaitre le montant de sa consigne ?

Rendez-vous sur la page d’accueil du site JeRepareMaVoiture.fr, recherchez la pièce que vous devez remplacer à l’aide de l’outil proposé (recherche par véhicule, référence, ou type mine) ; le site vous retourne une liste de pièces classées par types, choisissez celle que vous souhaitez remplacer (voir ci-dessous  liste des pièces consignées). Enfin une liste de produits vous est proposée avec une brève description, une référence (notez-là afin de la retrouver plus facilement lors de votre prochaine visite) et le montant de la consigne, suivi d’un lien en vert [+d’info ?].

Voici la liste des pièces consignées, celle-ci n’est pas exhaustive et sera mise à jour régulièrement
Alternateur | Crémaillère | Cardan | Injecteur | Pompe assistance | Démarreur | Etrier de Frein | Filtre à particules

Comment restituer votre pièce ?

Lors de votre commande, cochez l’option « Retour consigne ». Vous recevrez dans votre colis un « Bon de Retour Prépayé » vous permettant de renvoyer votre ancienne pièce et d’obtenir le remboursement de la consigne (jusqu’à 60€ selon le type de pièces !)


Comment fonctionne le recyclage de vos pièces ?

JeRepareMaVoiture.fr lutte activement pour la protection de l’environnement. C’est dans cette démarche qu’il a établi des partenariats avec deux entreprises (Chimerec et Sevia) leaders français du recyclage des déchets automobiles. Ces pièces sont renvoyées par JeRepareMaVoiture.fr pour ensuite être recyclées : refondues pour certaines ; et dépolluées pour d’autres.

En commandant sur JeRepareMaVoiture.fr vous économisez de l’argent et la planète !

 

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Bénéficiez d’une majoration de 5 à 10% sur le prix de revente final de l’électricité

Dans Energies, Habitat, Photovoltaïque, Solaire par le 19 avril 2013Pas de commentaire

Depuis le 7 janvier 2013, un arrêté publié au Journal Officiel stipule que les modules solaires photovoltaïques certifiés « Made In Europe », par un organisme certificateur européen, pourront permettre aux Maitres d’ouvrage de bénéficier d’une majoration de 5 à 10% sur le prix de revente final de l’électricité.  L’identification des produits concernés est ainsi facilitée et c’est tout une filière qui reprend espoir !

L’arrêté officiel

L’arrêté français publié au Journal Officiel de la République Française le 7 janvier 2013, stipule que « pour une installation photovoltaïque (…) la valeur des tarifs d’achat (…) est majoré de 5% si l’une des deux conditions décrites ci‐dessous est vérifiée :

  • Toutes les étapes du processus de transformation des plaquettes de silicium aux cellules des modules photovoltaïques de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’Espace économique européen ;
  • Toutes les opérations de soudage des cellules, d’assemblage et de lamination des cellules et de tests électriques des modules photovoltaïques de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’Espace économique européen.

La majoration est portée à 10 % si :

  • Les deux conditions décrites ci‐dessus sont vérifiées ;
    Ou si :
  • L’une des deux conditions décrites ci‐dessus est vérifiée ainsi que la condition suivante : toutes les étapes du processus de transformation des lingots de silicium aux plaquettes de silicium des modules photovoltaïques de l’installation ont été réalisées sur un site de production installé au sein de l’Espace économique européen. »

En d’autres termes, si ces conditions sont remplies, pour le client final, c’est l’assurance de bénéficier d’un tarif de revente avantageux, majoré de 5 à 10% pendant 20 ans, soit 2 ans de production supplémentaire. Pour cela, il sera demandé au fabricant de fournir au client un certificat « Made In Europe », délivré par un organisme certificateur européen, reconnu et habilité attestant que les modules sont bien réalisés au sein de l’Union Européenne.

Vous allez donc devoir trouver des organismes qui peuvent délivrer cette certification.

Liste des organismes certificateurs français des modules photovoltaïques habilités à délivrer ce nouveau certificat :

Nous tiendrons cette liste à jour ; si vous avez des noms d’organismes européens, n’hésitez pas a poster vos commentaires et en faire bénéficier toute la communauté d’ActeurDurable !

  • CERTISOLIS – www.certisolis.com

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Vague de froid, le chauffage au cœur du budget des français.

Dans A LA UNE, Energies, Maison par le 13 février 20123 Commentaires

chauffage-centrale-economiqueVous êtes dans un projet de construction, de rénovation et vous vous interroger sur votre futur système de chauffage central. Nous n’allons pas vous donner LA solution car chaque habitation possède ses propres contraintes. Cependant, nous allons vous aider à arbitrer entre différentes solutions selon votre propre situation.

Comment choisir parmi toutes ces solutions ?

Poile à granule, pompe à chaleur, solaire photovoltaïque ou solaire thermique, gaz, électricité…
A votre disposition plusieurs dossiers thématiques détaillés sur les différentes sources d’énergies plus ou moins durables et leurs bilans carbone.

Ainsi qu’une liste d’experts dans chaque domaine qui sont à votre disposition pour répondre à vos questions.
Vous pouvez les contacter directement ou poster vos commentaires sur le site qui sont lus par nos experts métiers.

Voici quelques uns de nos conseils pour les type de chauffage

N’hésitez pas à réagir à nos conseils


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Pollutec, salon des technologies propres

Dans A LA UNE, Clean tech, Energies, Environnement, Habitat, Règlementation par le 11 novembre 2011Pas de commentaire

Du 29 novembre au 2 décembre 2011 aura lieu le 1er événement européen des « cleantech« . Pollutec est un salon qui se déroulera à Paris-Nord Villepinte et rassemble 500 entrepreneurs, start-up, décideurs industriels, investisseurs, et journalistes autour d’un focus sur les dernières tendances, les innovations et les opportunités de business du marché des cleantech.

salon pollutec paris 2011

Thèmes à l’honneur

Au cœur de ses secteurs traditionnels, le salon propose des focus sur 4 grands thèmes :

  • Cleantechs
  • Génie écologique et biodiversité
  • Entreprise et ville durable
  • Performance des procédés industriels

Au programme :

5 Conférences de très haut niveau – Après Fukushima, vers le 100% renouvelables ? – Eau, déchets, biomasse, fers de lance des Cleantech françaises ? – Efficacité énergétique et smart grid: comment accélérer ? – Ecomobilité, mythes et réalité ? – Quelles leçons des politiques de nos voisins européens, Allemagne, Espagne, Grande Bretagne, Italie dans les Cleantech ?

4 sessions de présentation de start ups en direct ou en visio-conférence (Hong Kong, Tel Aviv, New York)

  • Best of Cleantuesday
  • Best of Pollutec
  • Great business stories
  • Dreams of technologies

4 circuits pour rencontrer les start-up sur le salon Pollutec Horizons. Thématiques clés : eau, énergie solaire, énergies renouvelables, déchets et biomasse

1 Soirée spéciale « Quand Pollutec rencontre LeCleantech » Avec plus de 400 participants attendus pour des rencontres one-to-one entre investisseurs et une sélection de start-up et PME innovantes

Marché(s) concerné(s) :

Administrations et collectivités , Agro-alimentaire , BTP et construction , Chimie, para-chimie, Commerce / Distribution, Industries, Santé, Tertiaire, Transport et automobile

Thème(s) :

Déchets – Recyclage – Nettoyage, Eau et Eaux usées, Efficacité énergétique, Énergies renouvelables, Lutte contre les gaz à effet de serre, Recherche et Financement


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le jour de la nuit, le 30 octobre 2010 partout en France

Dans A LA UNE, Environnement par le 29 juin 20101 Commentaire
le jour de la nuit 30-10-2010

le jour de la nuit 30-10-2010

Nous vous informons de la tenue de la seconde édition du « Jour de la Nuit » qui aura lieu le 30 octobre prochain dans toute la France. Vous pouvez être intéressée par cette fête de la « nuit noire » visant à sensibiliser le grand public à la protection de la biodiversité nocturne, du ciel étoilé et aux économies d’énergie.

Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

Au programme :

  • Balades nocturnes,
  • Observation des étoiles,
  • Sorties Nature,
  • Extinction des lumières

En partenariat avec de nombreux réseaux associatifs *, cet événement national prend la forme de diverses manifestations visant à célébrer la « nuit noire » (balades nocturnes, observation des étoiles, sorties nature, expositions, conférences, contes, projections de films, jeux…). Par ailleurs, les collectivités publiques sont encouragées à éteindre symboliquement une partie de leur éclairage public. A l’occasion de l’Année Internationale de la Biodiversité prenons cette occasion pour exprimer une prise de conscience face aux enjeux de la sauvegarde de la biodiversité.

De plus en plus menacée, la nuit est mise à l’honneur et le public est invité à (re)redécouvrir ses beautés et est aussi informé sur la nouvelle forme de pollution qui la menace : la pollution lumineuse. La généralisation de l’éclairage artificiel affecte en effet l’environnement nocturne et la voûte céleste et entraîne. De plus, le gaspillage d’énergie est considérable et participe au réchauffement climatique!

>> Pour plus d’informations sur l’événement ainsi que sur la pollution lumineuse et la protection de l’environnement nocturne : www.jourdelanuit.fr

>> Faîtes passer le message ! Insitez les associations dont vous êtes membres, les clubs d’astronomies, les maisons de quartier… et surtout vos municipalités à participer à ce Jour de la Nuit!

Pour toute information : contact@jourdelanuit.fr – Tel : 01.44.92.00.11

*Agir pour l’environnement, l’Association des Maires de France, Association pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN), Association Française d’Astronomie (AFA), le Comité de liaison des énergies renouvelables (CLER), Les EcoMaires, le Réseau Ecole et Nature, les Conservatoires d’Espaces Naturels, Fédération des clubs connaître et protéger la nature (CNP), la fédération des Parcs naturels régionaux, FNE , les Francas, la ligue de l’enseignement, le Ministère de l’écologie, Natureparif. Le réseau action climat (RAC), Réserves Naturelles de France, Rivages de France, La Caisse des dépôts et consignations.


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Merci à la communauté ActeurDurable.org !

Dans A LA UNE par le 30 mars 20106 Commentaires

Vous êtes de plus en plus nombreux à partager notre constat simple :

On peut faire des économies tout en protégeant la planète.

Au travers de dossiers complets et de conseils, validés par des experts reconnus, nous essayons de démontrer la compatibilité entre la préservation de la planète et les économies perçues par les consommateurs.
Acteur Durable, c’est avant tout un collectif de personnes sensibilisé au développement durable. Nous sommes devenus « Eco citoyen » un peu par la force des choses. Ce blog est le fruit d’un long travail enrichi grâce aux collaborations diverses.

Merci pour vos contributions et rejoignez-nous sur Twitter et Facebook !

Cette semaine, un dossier complet sur les pompes à chaleur >>
et la création d’une nouvelle catégorie « Les dossiers » du développement durable.

Bonne lecture…

ajoutez cet article a votre liste de favoris

La dure réalité des pompes à chaleur !!

Dans Pompes à chaleur par le 24 mars 20105 Commentaires

En théorie, les pompes à chaleur ont des rendements calculés par le COefficient de Performance appelés «COP» qui varient aujourd’hui principalement entre 3 et 4,5.
Il faut néanmoins bien comprendre qu’il s’agit de résultats obtenus en laboratoire dans des conditions «idéales» souvent différentes d’une installation réelle.

Pour déterminer les COP en chambre d’essai, les PAC sont testées pendant 2 heures, sans interruption, sans vent contraire, sans pluie et autre intempérie. La machine est alors testée avec de l’air à 7° C, de l’eau qui arrive à 30° C et qui repart à 35° C.
Ainsi, le COP donné est noté sur les documentations : COP 7°C 30/35°C.

Si ce COP est de 4, cela signifie donc que dans une chambre d’essai, avec de l’air à 7° C et de l’eau chauffée à 35° C, la machine restitue 4 KW de chauffage en ayant consommé 1 KW d’électricité.


Opération In situ :

40 maisons neuves RT 2005 équipées d’aérothermie et de géothermie sont testées pendant un an.

  • Les résultats sont alors surprenants car les COP annuels des géothermies testées ne dépassent jamais les 3,3 avec des moyennes à 2,5.
  • Les aérothermies ont des résultats similaires sauf pour 2 machines ayant des COP annuels atteignant les 4.

md3e-ademe

En 2004 – 2005, l’état accorde des crédits d’impôt pour les pompes à chaleur ayant des COP théoriques à 7° C 30/35 ° C supérieurs à 3,3 en chambre d’essai.
Néanmoins, l’état demande à Edf et à l’Ademe de mandater alors un bureau d‘études (le bureau MD3E) pour mesurer le rendement des PAC sur site et non plus en chambre d’essai pour vérifier que la théorie colle à la réalité.

Ces 2 machines Air Eau, leader de l’étude nationale, ont des caractéristiques théoriques similaires aux autres machines mais sont installées différemment :
Les 2 PAC air-eau sont protégés des intempéries et récupèrent l’air des combles. Le plancher chauffant alimenté est sur dimensionné avec des tuyaux espacés de 5 à 10 cm ce qui permet à la PAC de travailler à très basse température (25°C).

Mise en garde.

Dans la pratique, les pompes à chaleur une fois installées ont des rendements qui peuvent être complètement différents, et cela en fonction de plusieurs paramètres :

La température de l’air (pour une aérothermie) : plus la PAC récupère de l’air froid, plus le COP diminue.

La température de l’eau chauffée : plus la PAC chauffe l’eau à haute température, plus le COP diminue. Attention donc aux machines qui font de la haute température. Il faut absolument regarder les COP non pas à 35°C, mais à 65°C.

Les cycles courts : une machine trop puissante qui s’arrête et se remet en route trop souvent aura des COP et une durée de vie amoindris. Ce n’est pas le cas en chambre d’essai car les PAC sont testées sur un cycle sans interruption pendant 2 heures.

Les débits d’eau : si les liaisons hydrauliques n’assurent pas les débits d’eau nécessaires, la PAC voit ses rendements diminuer. Il faut donc privilégier des grosses sections de tuyaux, avec le moins de coude possible. En rénovation, veillez aussi à exiger un nettoyage des circuits de vos radiateurs, car toutes les boues accumulées dans les radiateurs ralentissent l’eau et n’assurent pas les débits d’eau suffisants pour avoir les COP théoriques.

Les consommations annexes. Elles ne sont pas prises en compte lors des mesures des COP en chambre d’essai, notamment en géothermie. Les circulateurs, qui travaillent sans interruption, peuvent plomber les bilans annuels.
Pour les PAC géothermiques, attention donc aux consommations des pompes qui font circuler l’eau jusqu’à la nappe phréatique ou dans le terrain. Ces consommations ne sont pas prises en compte dans les mesures de COP théoriques. Pourtant l’effort à fournir pour remonter plusieurs M3 d’eau par heure, d’une nappe phréatique, représente une quantité d’énergie importante. En conséquence, plus la nappe phréatique est profonde, plus les COP annuels diminuent.

Merci à :
Par Xavier Mounier, chargé d’étude chez Innovert Europe
http://www.innovert.eu/

Voici quelques uns de nos conseils pour les Pompes à Chaleur

N’hésitez pas à réagir à nos conseils

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les fonds de partage

Dans Définitions, Finances & Economie par le 20 mars 2010Pas de commentaire

Définition des fonds de partage

les fonds de partage ne visent pas la rentabilité

les fonds de partage ne visent pas la rentabilité

Ici les notions d’économie solidaire ou de valeurs éthiques ne sont pas les objectifs que poursuivent les fonds de partage. Le plus souvent ils sont investis sur les marchés obligataires ou monétaires classiques. La notion de partage implique juste que l’investisseur renonce à une partie du rendement engendré par ces fonds au profit de projets d’insertion ou de lutte contre l’exclusion.
Ces fonds sont donc généralement peu risqués (monétaire ou marché de taux), mais n’ont pas vocation à être rentables (à contrario des fonds éthiques), car une partie du rendement est redistribué.

Objectif des fonds de partage

Les fonds de partage sont une forme de don indolore : au lieu de réaliser un don à partir de son patrimoine actuel, ces fonds permettent de redistribuer une partie des gains futurs engendrés par le placement de son patrimoine.
Ils s’adressent à des investisseurs soucieux de soutenir la cause qu’ils contribuent à financer, sans attente de rentabilité. Ces produits permettent souvent de compléter d’autres pratiques de solidarité comme le bénévolat, les dons ou le volontariat…

Fiscalité des fonds de partage

Le souscripteur de fonds de partage bénéficie également d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à :
60 % des fonds versés dans la limite de 400 euros (au-delà, 50 % dans la limite de 10 % du revenu imposable), s’il s’agit d’un organisme d’aide aux personnes en difficulté (favorisant le logement et/ou fournissant gratuitement des repas ou des soins médicaux par exemple),
50 % des fonds rétrocédés, pris dans la limite de 6 % du revenu imposable, s’il s’agit d’un autre organisme. Cet avantage a été reconnu par la loi de finances rectificative pour 2000 en harmonisant les conditions d’imposition avec le régime des dons et subventions en l’ouvrant à « l’abandon exprès de revenus ou produits ».
Outre cet avantage fiscal, le souscripteur bénéficie du régime de droit commun concernant leur support (Codevi, assurance-vie, OPCVM…)

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Coûts et aides d’une installation pompe à chaleur

Dans Pompes à chaleur par le 18 mars 20104 Commentaires

Coût d’une installation de pompe à chaleur

La mise en place d’une installation géothermique est plutôt à envisager lors d’une construction neuve car les travaux engendrés lors d’une restauration peuvent atteindre des prix très élevés et être décourageants.
Le coût de l’installation d’une pompe à chaleur est variable en fonction du système employé (forage horizontal ou vertical) du type de matériel installé (constructeur, technologie, …) et indéniablement, de la taille de la surface à chauffer.
Néanmoins, une installation coûtera aux alentours de 100 à 150€ / m² à chauffer.

Aides financières pour les PAC

Quelles aides pour mon projet de pompe à chaleur ?

Le crédit d’impôt est calculé sur le prix des matériaux et équipements, hors main d’œuvre (sauf pour l’isolation des parois opaques où la main d’œuvre est comprise).

Son taux est différent selon les équipements :

  • 15% pour les chaudières à condensation, les parois vitrées et les portes d’entrée donnant sur l’extérieur ;
  • 25 % pour les matériaux d’isolation thermique des parois opaques, les appareils de régulation de chauffage, pour les équipements de chauffage au bois ou chaudières à bois, pour les pompes à chaleur (autres que air/air) dont la finalité principale est la production de chaleur, pour les équipements de raccordement à un réseau de chaleur ainsi que pour les équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales ;
  • 40% pour les pompes à chaleur géothermiques, les pompes à chaleur thermodynamiques (autres que air/air), pour les chauffe-eau thermodynamiques, pour le remplacement d’un équipement de chauffage au bois ou chaudière à bois par un nouvel appareil à bois plus performant ;
  • 50 % pour les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable.

Le crédit d’impôt concerne également les coûts d’installation d’une pompe à chaleur géothermique, quelle que soit sa finalité principale, à hauteur de 40%.

Il est également possible de bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 50% pour la réalisation d’un Diagnostic de Performance Energétique en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire, pour un logement achevé depuis plus de 2 ans.

Consultez le tableau complet des aides 2010 pour la rénovation énergétique des logements existants >>

Quelles sont les conditions pour le crédit d’impôt ?

plafond-nico- Faire appel à un installateur qualifié.

- Ne pas avoir dépassé, pour la période du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2012, le plafond de 16000€ de dépenses par couple marié ou 8000 € pour une personne célibataire. Majoration de 400 € par personne supplémentaire à charge (depuis janvier 2006).

- Réaliser les travaux pour sa résidence principale

- Installer un équipement prévu par la loi de finance

- Les PAC AIR/AIR sont exclues depuis le 1er janvier 2009 (car elles n’ont pas la finalité essentielle qu’est la production d’eau chaude sanitaire)


A savoir : pour bénéficier du crédit d’impôt, les pompes à chaleur doivent répondre à des normes de performance :

  • Pompes à chaleur géothermiques à capteur fluide ayant un coefficient de performance (COP) supérieur ou égal à 3 pour une température d’évaporation de – 5 °C
  • Pompes à chaleur air/eau ayant un coefficient de performance (COP) supérieur ou égal à 3 pour une température d’évaporation de + 7 °C
  • Pompes à chaleur air/air multisplit ou DRV ayant un coefficient de performance (COP) supérieur ou égal à 3 pour une température extérieure de + 7 °C

Attention : la partie de l’installation ayant pour objet de distribuer la chaleur dans le logement ne peut pas bénéficier d’un crédit d’impôt.

A savoir : Les aides régionales (Conseil Régional, Conseil Général, ANAH, …) versées pour l’acquisition d’équipement ne sont plus à déduire de la base calcul du crédit d’impôt depuis juillet 2007 sauf si le montant de ces aides dépasse le montant de main d’œuvre facturé.

Quelles sont les conditions pour les aides régionales concernant une pompe a chaleur ?

- Le financement des pompes à chaleur par les collectivités territoriales est loin d’être une règle. Seules certaines régions y participent. Il est nécessaire de se renseigner auprès de la région ou du département pour connaître les modalités précises.
- L’Alsace expérimente un système de subvention de PAC air/eau, eau à capteurs horizontaux/eau, eau à capteurs verticaux/eau. L’aide est de 200 à 400 € sous conditions de ressources.
- L’Ile de France subventionne la pompe à chaleur géothermique avec une aide de 50% sur le montant HT de la main d’œuvre avec un plafond de 1500€.

Quelles sont les démarches à accomplir?

Pour le crédit d’impôt

Joindre à la déclaration de revenus une copie de la facture. Pour les déclaration par internet il suffit de conserver la facture.
Dans le cas d’une construction neuve, une attestation est fournie par le vendeur ou par le constructeur.

A savoir: si le crédit excède l’impôt dû, l’excédent vous est reversé. Si vous êtes non imposable, la totalité vous sera remboursée.
En savoir plus : lire les bulletins officiels des impôts : BO 5B-17-06 et BO 5B-17-07 (juillet 2007)

Pour les aides régionales

Les démarches sont différentes selon les régions. Si la région ou le département aide au financement de l’installation, il faut envoyer un dossier, avant les travaux, rempli et signé par le bénéficiaire (particulier) et par l’installateur qualifié. Versement de l’aide après acceptation de la demande par une commission et réception de la facture

Peut-on bénéficier d’aides supplémentaires pour l’installation d’une PAC ?

L’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) peut attribuer une prime complémentaire maximale de 900€ pour une pompe à chaleur air / eau ou de 1800€ pour une pompe à chaleur à capteurs enterrés sous certaines conditions :

  • L’attribution est soumise à plafond de ressources (destinée aux revenus modestes)
  • Le bâtiment doit avoir plus de 5 ans
  • L’opération doit obtenir le label Promotelec Habitat Existant
  • Contacter l’ANAH pour connaître les conditions d’attribution précises
  • EDF peut octroyer des prêts à taux préférentiel (prêt Vivrelec Habitat)

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Dossier : les différents usages de l’énergie solaire

Dans Les dossiers par le 15 mars 2010Pas de commentaire
nrj On distingue 2 types d’énergie solaire : le solaire thermique et le solaire photovoltaïque. L’énergie solaire thermique consiste en la transformation du rayonnement solaire en énergie thermique. Ceci a pour but de produire de l’eau chaude sanitaire à bas prix. Voyez les aides financières.L’énergie solaire photovoltaïque est une énergie renouvelable, qui permet, à partir du rayonnement solaire, de produire de l’électricité grâce à des cellules photovoltaïques montées en série.
Voyez les aides financières.


ajoutez cet article a votre liste de favoris