Semaine Européenne de la Réduction des Déchets du 18 au 26 novembre

Dans A LA UNE, Alimentation, Autres Recyclages, Déchets Naturels, Durable, Emballages, Environnement, Pollution, Recyclage, Tri sélectif par le 17 novembre 2017Pas de commentaire
SERD2016

Une des affiches de la SERD 2016

Depuis 2013, nous vous parlons de ce sujet sensible qu’est la réduction des déchets, comme l’évoquait déjà notre article Réduisons vite nos déchets, çà déborde !. A votre disposition également notre guide du recyclage pour bien trier ses déchets, qui selon nos lecteurs est une bonne source de conseils. Pour l’édition 2017 de la SERD (Semaine Européenne de la Réduction des Déchets), rendez-vous du 18 au 26 novembre un peu partout en France pour tous nous sensibiliser à la réduction des déchets et à la prise de conseils…


Semaine européenne de la réduction des déchets du 18 au 26 novembre !

Semaine européenne de la réduction des déchets du 18 au 26 novembre !L’objectif de la Semaine est de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant. Le concept de la Semaine est basé sur la prévention des déchets c’est-à-dire avant que ce dernier ne soit produit, car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

La prévention des déchets c’est donc agir pour ne pas produire les déchets en consommant mieux (consommation de produits peu emballés, écolabellisés), en produisant mieux (production de produits éco-conçus), en prolongeant la durée de vie des produits (réparation et don) et en jetant moins (compost par exemple) !

La Semaine s’adresse aussi bien aux administrations et collectivités, aux associations, qu’aux scolaires et au grand public. Tout le monde peut agir !

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets inscrite dans le cadre de la campagne nationale sur la réduction des déchets, est un moment fort de mobilisation. Elle dépasse même nos frontières, la Semaine est également organisée en Europe où près de 12 000 actions ont été organisées dans plus de 27 pays.

Chaque année, lors de la Cérémonie des Trophées de la SERD, les prix sont remis aux porteurs de projet ayant mis en place les actions les plus remarquables, après sélection des primés par un jury national et européen.

Le programme

Vous pouvez consulter le programme de votre région ici >>

Voici plusieurs fiches thématiques conseils à télécharger gratuitement :

 

Mais au fait, Qu’est ce qu’un déchet ?

Consultez notre article qui donne la définition du déchet en droit de l’environnement :

On parle de déchet quand une chose n’est plus susceptible d’être (re)traitée dans des conditions techniques et économiques

 

Comment limiter le gaspillage alimentaire ?

Regardez cette vidéo postée par L’ADEM qui donne quelques conseils pour lutter contre le gaspillage alimentaire !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Programme de recyclage Nespresso, greenwashing ou réelle avancée ?

Dans A LA UNE, Alimentation, Autres Recyclages, Communication, Déchets Naturels, Durable, Emballages, Entreprise, Pollution, Recyclage, Tri sélectif par le 2 mai 20174 Commentaires

Un membre de notre organisation est récemment passé dans un centre commercial devant un container de recyclage des capsules Nespresso. Sur le comptoir du magasin dépositaire, on y trouve des prospectus expliquant le processus de recyclage engagé par cette société. Nous avons décortiqué la méthode et vous livrons ici notre sentiment sur les 3 points clés du programme :

  1. 5000 points dédiés à la collecte en France.
  2. Un centre de traitement spécialisé pour les capsules
  3. La seconde vie des capsules

Comment sont recyclées les capsules ?

recyclage-capsule-nespresso-aluminium-marc-de-cafe

Les capsules sont acheminées par camion en France et arrivent sur une chaine ou le marc de café et l’aluminium sont séparés.

Les capsules sont acheminées par camion en France et arrivent sur une chaine ou elles sont ouvertes. Le marc de café et l’aluminium sont séparés.
L’aluminium qui est un métal recyclable à l’infini est envoyé par camion vers une usine de recyclage, et le marc de café est envoyé dans des déchèteries pour faire du composte.
Sur le principe, vous le savez, nous sommes tout à fait favorables aux programmes de recyclage (voir notre article sur le tri sélectif et le guide du recyclage).

Cependant, il faut quand même se poser un certain nombre de questions. Qu’est ce qui m’empêche aujourd’hui de recycler moi-même ces fameuses capsules ?
La réponse est RIEN ! L’aluminium se recycle dans la poubelle jaune. Le marc de café va dans le bac à composte. What else ? Nothing Mr Restrito…

Conseils pour recycler vos capsules vous-même

  • Vous n’avez pas de bac à composte, placer le marc dans une boite et une fois de temps en temps, faite un saut à votre déchèterie la plus proche pour la vider.
  • Vous avez un bac de compostage, pensez à laisser sécher le marc de café au préalable avant de le mélanger au reste de votre composte.
  • Vous l’ignorez peut être mais le marc de café a de très bonnes vertus pour vos plantations et peut être ajouté directement dans la terre, sans passer par la phase compostage (respectez la période de séchage et n’en mettez pas trop quand même !).

Notre ressenti sur l’opération Nespresso ?

C’est au niveau du bilan carbone que ce programme n’est pas satisfaisant. Trop de transports sont utilisés pour acheminer les capsules vers les centres de tri alors que vous pouvez le faire vous-même à la maison.
On peut se demander si ce programme n’est pas un immense coup de pub ? Une forme de greenwashing car 5000 points dédiés à la collecte munis de prospectus sont autant de publicités déguisées pour la marque.

Soulignons tout de même un point positif, dans le cadre d’ AluCycle™, Nespresso et l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) travaillent ensemble pour promouvoir la création d’un « Aluminium Responsable ». Ce programme vise à  améliorer les normes et les pratiques écologiques dans l’industrie de l’aluminium. Les usines d’aluminium et autres industries lourdes ont un retard considérable en matière d’écologie et continuent de polluer fortement l’environnement. Le programme concerne tous les acteurs de la chaine de l’aluminium : sociétés minières de bauxite, entreprises de recyclage, organismes de protection de l’environnement, des droits de l’homme et du travail, organismes académiques, gouvernementaux et internationaux.

On pourra surtout regretter le manque singulier d’engagement de Nestlé dans un réel programme de développement durable pour sa filière café. Le modèle proposé est principalement le commerce équitable. Ce qui est certes une avancée pour les producteurs, mais pas sur le long terme.

Quelles alternatives à Nespresso ?

Bonne nouvelle pour les bio-addicts consommateurs de café qui ont succombé aux dosettes, vous pourrez vous servir un café bio à votre machine Nespresso ! Mais pas avec les capsules du géant de Nestlé. C’est une petite entreprise allemande, Gourmesso, qui a pris cette initiative de produire des capsules de café compatibles Nespresso contenant du café issu de l’agriculture biologique.


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Réduisons vite nos déchets, çà déborde !

Dans A LA UNE, Autres Recyclages, Déchets Naturels, Electronique, Emballages, Recyclage, Tri sélectif par le 19 décembre 2013Pas de commentaire

590 kilos c’est le poids moyen de déchets rejetés en une année par un français ! Le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’énergie et l’ADEME ont décidé de réagir en créant la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD). Inscrite dans le cadre de cette campagne nationale sur la réduction des déchets, elle dépasse nos frontières nationales, puisqu’elle est également organisée dans plus de 23 pays en Europe où près de 11 000 actions ont été organisées.

Quel est l’objectif de la SERD 2013 ?

Il s’agit avant tout de sensibiliser nos citoyens sur la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et de donner des outils pour agir au quotidien. Et pour réduire cette quantité le mieux reste encore de ne pas produire de déchet.

Les actions pour la réduction des déchets menées au niveau européen

Comment réduire ses déchets ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Voici quelques pistes qui seront détaillées plus loin dans notre article

  • Achetez des produits avec des emballages réduits et privilégiez les produits des industriels qui utilise des procédés de fabrication éco-conçus.
  • Prolongez la durée de vie de vos produits en effectuant des réparations ou des dons : Ecoles, crèches, associations caritatives, associations locales, entreprises d’économie sociale… ils reprennent vos anciens matériels. Vous pouvez également revendre certains objets dans les brocantes, braderies, marchés aux puces et vide-greniers
  • Recyclez dans les bornes prévues à cet effet et compostez vos déchets alimentaires (épluchures de légumes, restes de repas, tontes de gazons, feuilles mortes, tailles de haies, etc.)
  • Parcourez le site dédié au recyclage de l’ADEME >>

590 kilos c’est le poids moyen de déchets rejetés en une année par un français !

Comment acheter malin ?

> Avant de partir faire mes courses, je prépare ma liste en regardant ce qu’il reste dans mon réfrigérateur et dans mes placards : cela m’évitera de racheter la même chose. Et je planifie si possible les repas de la semaine.
> Une fois dans le magasin, je suis vigilant sur les dates de péremption et je fais mes achats dans le bon ordre… c’est à dire en finissant mes courses par le frais et le surgelé.
> Si je reçois, j’achète les quantités qui correspondent au nombre de mes invités et je prépare plutôt des plats qui peuvent encore être consommés le lendemain.
>

Comment bien conserver mes aliments ?

> Je respecte le mode de conservation indiqué sur les emballages.
> Je regarde les dates limites de consommation et je range devant ou au-dessus les aliments qui doivent être consommés le plus rapidement.
> Dans le réfrigérateur, je range les produits à la bonne place en fonction des zones de fraîcheur, je les mets dans des boites fermées pour mieux les conserver et je nettoie régulièrement mon frigo pour éviter la prolifération des bactéries.
> Je pense à congeler les aliments pour allonger leur durée de vie mais attention je ne congèle pas des aliments déjà périmés ou trop proches de la date limite de consommation.
> Dans la corbeille de fruits, j’enlève ceux qui sont abîmés : les fruits pourris contaminent ceux qui sont sains.

Comment cuisiner astucieusement ?

> Je cuisine des quantités adaptées au nombre de personnes à table.
> Je regarde la durée de vie des produits que j’ai en stock : j’utilise en priorité les produits entamés et dont la date limite de consommation est la plus proche.
> Je respecte les dosages indiqués sur les recettes et à cette fin j’utilise les instruments appropriés : verre doseur, balance, cuillères à soupe ou à dessert…
> J’accommode les restes en vérifiant au préalable qu’ils sont encore consommables.

Comment trier mes déchets et rapporter mes objets et produits usagés ?

Pour les déchets courants : vieux papiers, déchets d’emballage et de verre je vais au bac de recyclage ou à la déchetterie
Le tri se fait généralement chez moi : je dépose ces produits dans des poubelles dédiées, identifiables grâce à un code couleur et qui font l’objet d’un ramassage spécifique. Des bacs de collecte peuvent également être mis à ma disposition sur la voie publique pour le verre et les papiers.

Pour les déchets plus occasionnels : appareils électriques et électroniques hors d’usage, mobilier cassé, textiles et piles usagées, lampes grillées, médicaments non utilisés, déchets de produits ménagers dangereux…

Différents modes de collecte peuvent exister :

> un service d’enlèvement à domicile pour les encombrants à jour fixe ou sur des points de regroupement, selon les communes ;

> la collecte dans certains magasins pour les piles, cartouches d’encre d’imprimantes, lampes usagées… ;

> la collecte chez les détaillants pour les déchets d’équipements électriques et électroniques ;

> la collecte via des associations, certains magasins, des conteneurs dans la rue, des espaces dédiés en déchéteries pour les textiles, linges de maison et chaussures usagés ;

> la collecte chez les pharmaciens pour les médicaments non utilisés ;

> la collecte dans l’une des 4500 déchèteries installées sur le territoire principalement pour les encombrants, les déchets dangereux et les déchets verts ;

> la collecte via les recycleries (telles que le réseau Emmaüs, le Réseau des ressourceries, etc.) qui récupèrent, valorisent ou réparent des produits tels que les meubles, vêtements, objets de décoration…

Le problème de l’éco-emballage

Je vous invite à découvrir également notre article sur l’Eco-emballage (Attention le logo de la société privée Eco-emballage qui ne signifie pas que l’emballage est recyclé ou sera recyclé !!) et de télécharger notre guide sur le recyclage.

Testez vos connaissances en matière de recyclage !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

SUPER TRASH : le film Documentaire Martin Esposito

Dans Autres Recyclages, Déchets Naturels, Electronique, Emballages, Environnement, Pollution, Recyclage, Tri sélectif par le 9 octobre 20131 Commentaire

Ce mercredi 9 octobre 2013 est sorti sur les écrans le film du réalisateur Martin Esposito dénommé « Super Trash »
Il aborde la gestion des déchets dans les décharges avec leurs graves conséquences sur l’environnement et pour la santé .

A cette occasion, une présence symbolique a eu lieu devant les entrées des « lieux de stockage » situés dans les différentes communes suivantes :  Claye Souilly à Vauxaillon, Grisolles à Allemant de Nurlu, Saint-Florentin… Cette première série d’action sera suivie par d’autres initiatives « surprises » durant le trimestre à venir !

Nous rappellerons ainsi  qu’il est nécessaire d’œuvrer pour la réduction et à terme la fin/fermeture  des incinérateurs et des décharges, possible de gérer autrement nos déchets car il existe une vraie alternative crédible  à une  politique déchets du tout incinérateur,  du tout décharge  notamment par la réparation, la réutilisation, le réemploi, le recyclage, la chasse aux gâchis alimentaires organisés et à l’obsolescence programmée.

Cette action bénéficie  bien évidemment du soutien de nombreuses  associations, collectifs, citoyens agissant dans ce domaine en France qui ne pourront participer directement à cette action ce jour là !

 


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Comment économiser de l’argent et la planète avec votre auto ?

Dans A LA UNE, Autres Recyclages, Communication, Dépenses, Déplacements, Electronique, Entreprise, Environnement, Recyclage, Tri sélectif par le 13 juin 20131 Commentaire

Vous ne saviez sûrement pas que vos anciennes pièces automobiles ont de la valeur ! En effet, certaines pièces détachées sont consignées, il suffit de la restituer à son fabricant. Dans les faits, personne ne prend le temps. Et pour cause, trouver le fournisseur et renvoyer sa pièce s’apparente parfois au parcours du combattant. Le site JeRepareMaVoiture.fr se charge de cette procédure pour vous et vous rembourse en plus le montant de la consigne.

Vos anciennes pièces automobiles ont de la valeur. Jusqu’à 60€ selon le type de pièces !

Le site qui rachète vos pièces consignées !

Le site qui rachète vos pièces consignées !

Comment connaitre le montant de sa consigne ?

Rendez-vous sur la page d’accueil du site JeRepareMaVoiture.fr, recherchez la pièce que vous devez remplacer à l’aide de l’outil proposé (recherche par véhicule, référence, ou type mine) ; le site vous retourne une liste de pièces classées par types, choisissez celle que vous souhaitez remplacer (voir ci-dessous  liste des pièces consignées). Enfin une liste de produits vous est proposée avec une brève description, une référence (notez-là afin de la retrouver plus facilement lors de votre prochaine visite) et le montant de la consigne, suivi d’un lien en vert [+d’info ?].

Voici la liste des pièces consignées, celle-ci n’est pas exhaustive et sera mise à jour régulièrement
Alternateur | Crémaillère | Cardan | Injecteur | Pompe assistance | Démarreur | Etrier de Frein | Filtre à particules

Comment restituer votre pièce ?

Lors de votre commande, cochez l’option « Retour consigne ». Vous recevrez dans votre colis un « Bon de Retour Prépayé » vous permettant de renvoyer votre ancienne pièce et d’obtenir le remboursement de la consigne (jusqu’à 60€ selon le type de pièces !)


Comment fonctionne le recyclage de vos pièces ?

JeRepareMaVoiture.fr lutte activement pour la protection de l’environnement. C’est dans cette démarche qu’il a établi des partenariats avec deux entreprises (Chimerec et Sevia) leaders français du recyclage des déchets automobiles. Ces pièces sont renvoyées par JeRepareMaVoiture.fr pour ensuite être recyclées : refondues pour certaines ; et dépolluées pour d’autres.

En commandant sur JeRepareMaVoiture.fr vous économisez de l’argent et la planète !

 

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Le guide du recyclage pour bien trier ses déchets

Dans A LA UNE, Alimentation, Allaitement, Autres Recyclages, Compléments Alimentaires, Déchets Naturels, Durable, Electronique, Emballages, Recyclage, Tri sélectif par le 5 août 20105 Commentaires

Ou en sommes nous avec le recyclage ?

Composition de la poubelle type du Français. Image © Rudy Salin / L'Internaute Magazine

Composition de la poubelle type du Français. Image © Rudy Salin / L’Internaute Magazine

Le recyclage commence a rentrer dans les mœurs des français. Et c’est tant mieux car la quantité de déchets a doublé entre 1980 et 2002. Le tri sélectif est vraiment disparate d’une ville à l’autre. Chaque citoyen peut donc se rendre compte par lui-même du niveau d’implication de sa mairie et donc d’adapter son prochain passage aux urnes si les maires ne respectent pas leurs engagements.

Malgré les efforts des collectivités, seulement 12 % des déchets sont actuellement recyclés.

Rendez-vous compte ! 51 % sont mis en décharge sans aucune valorisation, et 26 % sont incinérés avec récupération d’énergie (chiffre en progression mais encore loin des possibilités actuelles nées des dernières technologies).

Mais savez-vous vraiment trier vos déchets ?

Sur internet, nous avons vu apparaitre des outils pour vous aider à trier vos déchets. Malheureusement, on y retrouve des erreurs récurrentes ; c’est pourquoi ActeurDurable souhaite cette semaine faire un bilan du recyclage et du compostage.

logo de la société privée Eco-emballage qui ne signifie pas que l'emballage est recyclé ou sera recyclé !!

logo de la société privée Eco-emballage qui ne signifie pas que l’emballage est recyclé ou sera recyclé !!

Avant cela, nous aimerions signaler aux consommateurs que vous êtes, que le logo ci-contre, ne signifie EN AUCUN CAS que l’emballage est fait à partir de produits recyclés, NI que l’emballage est recyclable.
Autrement dit, pour le consommateur, ce signe est à OUBLIER !
Nous vous conseillons de lire notre dossier sur les labels >>

En fait, cela signifie que l’industriel à payé une taxe d’emballage, une soit disant « éco taxe »… en fait tout ceci ressemble à un embrouillage collectif, qui contribue à la confusion du consommateur dans son acte de recyclage. C’est vraiment dommageable, surtout lorsque l’on voit à qui profite cette taxe. La société Eco Emballage bénéficie de cette manne financière importante, mais pour en faire quoi ?

Nous avons visité leur site web. Ok c’est joli et pas trop mal fait, mais leur guide comporte des erreurs, notamment pour le compostage. Les pelures d’agrume ne se composte pas. Les os, arrêtes de poisson, viande et autres déchets de repas doivent être incinérés. En les mettant dans votre bac à composte, vous aurez de mauvaises surprises olfactives et vous perturbez le processus de décomposition. Vous conviendrez que pour une société qui est dans l’éco emballage, c’est inacceptable de se tromper sur le cœur de son métier.


Mais à notre sens, il y a encore plus grave : Ou sont les bilans des actions menées ? A quoi sert cette argent ? Quels sont les résultats attendus ? Pourquoi est-ce le seul organisme privé à collecter cette taxe ? A qui profite cet argent ? Et enfin pourquoi utiliser un logo qui se rapproche tant du sigle du recyclage ?

Plus de 30 % des matériaux jetés dans les bacs de tri ne peuvent pas être recyclés, à cause d’erreurs des usagers. Voici quelques pistes pour vous aider.

Il serait temps de faire table rase des erreurs du passé et d’investir dans des solutions durables. Les marchés publics sont aussi en cause. La ville de Marseille est le triste exemple national des problèmes de sous-traitance de la propreté à des sociétés privées (Veolia, etc.) dont seul le profit compte.
Si vous souhaitez connaitre les consignes de tri sélectif dans votre ville consultez ce site >>

Le recyclage vu de façon ludique

Vous pouvez télécharger le guide Eco Junior N°34 de Septembre 2012 sur le recyclage des emballages.
Avant dernier numéro ici >> guide trimestriel Eco Junior N°33 d’Avril 2012 sur le recyclage des emballages.

Testez-vous !

A très bientôt et bon tri sélectif !!

ajoutez cet article a votre liste de favoris

La Villa déchets, la maison du recyclage durable

Dans A LA UNE, Autres Recyclages, Recyclage par le 27 juillet 20105 Commentaires
villa déchets

Cette semaine, notre blog souhaitait donner un petit coup de pouce à l’initiative lancée récemment par 2 acteurs durables de Nantes.
La Villa déchets est inspirée du modèle américain qui a cartonné aux USA en ce début 2010.

Si les médias français s’emparent du projet, la Villa déchets sera un franc succès et contribuera, à sa manière, à faire évoluer les mentalités sur le recyclage et le développement durable.

Le concept de la Villa déchets

Ce projet est à l’initiative de Fréderic Tabary, architecte d’intérieur au sein de l’agence Tabakero et Yann Falquerho, scénariste d’intérieur et fondateur de Un coin chez soi à Nantes.

  • Inspiré par la Scraphouse de San Francisco, le projet la Villa Déchets vise à construire une véritable villa d’architecte à partir des déchets collectés, triés et désignés par plus de 200 bénévoles de la région.
  • L’objectif du projet est d’engager un débat citoyen sur la thématique du développement durable en mobilisant des bénévoles sur un évènement à large couverture médiatique.
  • Mise aux enchères des nuitées au sein de la Villa Déchets par Un coin chez Soi. Les sommes collectées sont entièrement reversées à une association œuvrant pour le développement durable et la réinsertion
  • La Villa Déchets est démontée et remontée au profit d’une association afin de devenir la maison du développement durable au sein de la région Pays de la Loire

Les défis de la Villa déchets

- Réussir à mobiliser 7 000 bénévoles sur une période de 35 jours
- Collecter 265 000 euros pour finaliser le budget avant le 15 septembre 2010
- Mobiliser 20 personnalités du monde culturel, sportif, littéraire et du spectacle
- Assurer une couverture médiatique dans 20 pays
- Construire une maison d’architecte en seulement 20 jours
- Organiser 10 conférences sur la thématique du développement durable
- Déployer le projet Villa Déchets en France et en Europe
- Présenter un bilan carbone de l’opération

Plan média

  • D’autres vidéos de la Villa déchets :

  • La vidéo de lancement de la Villa déchets :

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Récupération des eaux grises

Dans Autres Recyclages, Eaux, L'eau, Les eaux grises, Recyclage par le 18 juin 200910 Commentaires
eaux grises

eaux grises

On appelle « eaux grises » les eaux de douches, de bains et de lavabos (eaux savonneuses). Elles représentent près de 40 % de notre consommation quotidienne.

Par exemple, saviez-vous qu’il faut environ 18 litres d’eau en moyenne pour laver une salade ?

En tant qu’utilisateur, propriétaire, architecte ou exploitant, vous avez comme objectif de réduire les consommations d’eau sans pour autant perdre en confort. Le recyclage des eaux grises fait désormais partie intégrante des préoccupations et des économies d’énergie.

Certains systèmes proposent des solutions judicieuses sur le plan écologique et économique. Conçus pour durer longtemps, ces systèmes assurent un retour sur investissement rapide et réduisent l’empreinte de l’homme sur la planète.

Voici les différents systèmes :

  • Le principe pontos : l’eau de la salle de bain est recyclée et utilisée une seconde fois pour les toilettes, l’arrosage, le lave-linge et le nettoyage des locaux après traitement.

Exemple : livrée au printemps 2009, la piscine de la Communauté d’agglomérations de Val d’Yerres (Essonne) dispose du plus gros système de recyclage d’eaux grises mis au point par le robinetier allemand Hansgrohe.

Rentabilité :
Recyclage de 600L à 30 m3/jour (30 000L)
Autres avantages :
Ce procédé est totalement indépendant des conditions climatiques puisque la simple consommation d’eau dans la salle de bain permet au système de produire quotidiennement de l’eau recyclée.

  • Le principe de la station : elle permet de recycler à 100% des eaux grises en offrant une eau traitée par ultrafiltration de haute qualité. L’eau traitée peut-être utilisée pour tous les besoins (WC, machine à laver, eau de nettoyage et d’arrosage) sauf corporels et alimentaires.
station recuperation eauxgrises

station recuperation eauxgrises

Grâce à une séparation des évacuations des lavabos, douches et baignoires, les eaux grises sont collectées dans une cuve située dans la station.
Celle-ci est filtrée par un procédé unique sans l’adjonction d’aucun produit chimique, jusqu’à 300 litres par jour (en fonction de l’alimentation et des demandes). Le processus de traitement comprend deux phases principales :
L’oxygénation permet de favoriser le traitement biologique grâce aux bactéries
La décantation, c’est le passage par une membrane ultra filtrante qui garantit un haut niveau de qualité d’eau.
Lorsqu’il y a demande en eau, la station alimente ainsi les différents besoins en eau claire (non alimentaires et non corporel) tels que : sanitaires, eau de nettoyage, machine à laver, jardin …
La station se connecte automatiquement au réseau d’eau potable lorsque la ressource d’eaux grises est insuffisante par rapport aux besoins.

Rentabilité :
La station permet de réduire les rejets d’eaux usées de 35%.

Autres avantages :
Stockage et traitement des eaux usées dans la station
Pas de produits chimiques

Variante de ce type d’installation :

recuperation eaux grises

recuperation eaux grises

La station peut être idéalement associée à une citerne de récupération d’eau de pluie permettant une utilisation optimale du système, surtout dans des régions ou la pluviosité est faible ou très irrégulière.
Lorsqu’il y a demande en eau, la station puise automatiquement dans le réservoir d’eau claire :

  • Soit de l’eau grise recyclée
  • Soit de l’eau de pluie s’il n’y a plus d’eau grise recyclée
  • Soit de l’eau potable si les deux premières sources sont épuisées.

Merci à :
Pierre GARNIER, expert dans la récupération des eaux grises
http://www.o2pluie.fr

Voici quelques uns de nos conseils pour économiser et recycler les eaux de pluies et les eaux grises.

N’hésitez pas à réagir à nos conseils

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Eau de pluie, matériel pour la collecte

Dans Autres Recyclages, L'eau de pluie, Recyclage par le 28 mai 20093 Commentaires

En matière de stockage enterré d’eau de pluie, il existe deux types de cuve :

  • Les cuves en polyéthylène (PE) qui bénéficient de nombreux avantages comme la facilité d’installation (grâce à leur relative légèreté) mais de faible volume. Elles ne peuvent supporter, si enterrée, le passage d’une voiture au dessus.
  • Les cuves en béton qui sont plus résistantes que celles en plastique. Elles permettent à l’eau de se reminéraliser et de neutraliser l’acidité naturelle de l’eau de pluie. Cependant, les cuves en béton nécessitent un équipement spécial à leur installation.

Les cuves peuvent être montées en série afin d’accumuler leurs capacités. Elles doivent être étanches, résistantes, non translucides ainsi qu’être fermées par un couvercle solide et sécurisé. Elles doivent comporter un dispositif d’aération muni d’une grille anti-moustiques de mailles de 1mm².

Afin de collecter l’eau de pluie, il faut installer des gouttières qui l’amèneront jusqu’à la cuve. Ces gouttières devront être équipées de filtres évitant l’entrée de feuilles, d’insectes … Pour utiliser cette eau de pluie stockée, il faut une pompe, la plupart du temps couplée à un petit ballon tampon permettant d’avoir un petit volume d’eau de réserve.

Ce type d’installation présente de nombreux avantages, aussi bien pour vous que pour l’environnement !

Principe d'une installation de collecte d'eau de pluie

Principe d'une installation de collecte d'eau de pluie

Enfin, si l’eau est à usage domestique, l’installation est dotée d’un système de filtration qui sera plus ou moins évolué selon votre utilisation.
Chacun des composants de l’installation doit bien sûr être correctement dimensionné et adapté à vos besoins.

Vous pouvez aussi bénéficier d’aides de l’état pour votre installation.

Voici quelques uns de nos conseils pour économiser et recycler les eaux de pluies et les eaux grises.

N’hésitez pas à réagir à nos conseils

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Eau de pluie, avantages de sa récupération

Dans Autres Recyclages, L'eau de pluie, Recyclage par le 28 mai 2009Pas de commentaire

L’eau de pluie est une ressource naturelle, mais coûteuse. Son prix n’a cessé de croître, et durant les 10 dernières années il a doublé ! Une fois tombée sur les toitures, nous la laissons ruisseler vers les égouts, ce qui représente un gâchis énorme.
Les avantages découlant de la récupération des eaux de pluie sont économiques et environnementaux :

  • Réalisation d’économies financières sur l’achat de l’eau.
  • L’eau de pluie est plus douce que l’eau du robinet (moins de calcaire). Ceci entraîne une diminution de l’emploi de produits détergents (jusqu’à 60%) lors de nettoyage par exemple.
  • On dispose d’un stock d’eau lors des restrictions d’utilisation (périodes sèches notamment).
  • Évite la surexploitation des nappes phréatiques alimentant le réseau de distribution classique.
  • Limite l’apport d’eau aux stations d’épuration lors de fortes pluies.
Voici quelques uns de nos conseils pour économiser et recycler les eaux de pluies et les eaux grises.

N’hésitez pas à réagir à nos conseils

ajoutez cet article a votre liste de favoris