9ème édition du festival du film sur le développement durable

Dans A LA UNE, Communication, Durable, Environnement, Les eaux grises, Sports & loisirs par le 13 janvier 2014Pas de commentaire

Pour la 9ème édition du festival international du film sur le développement durable et afin de donner un nouveau souffle à son festival Écofilm, la municipalité a décidé cette année de s’adresser en priorité aux enfants. Un des temps forts du festival sera sans doute la journée consacrée au gaspillage alimentaire : une animation cuisine mobile ouverte à tous sera organisée par Dreux-Agglomération et la banque alimentaire. Le festival international du film de développement durable se déroulera du 21 au 25 janvier à l’espace multifonctions de Vernouillet. Entrée gratuite. Renseignement au 02.37.62.80.79.

Présentation du festival international : ECOFILM

9ème édition du festival du film sur le développement durable

9ème édition du festival du film sur le développement durable

Parmi les 1 700 films que compte le festival Écofilm l’un d’entre eux est tourné dans l’Himalaya. Dans un village reculé du Népal, à plusieurs heures de marche de la route la plus proche. Ce reportage suit le travail d’une ONG qui vient pour combattre la déforestation. Très vite cette association s’aperçoit que, pour gagner la confiance de la population, elle doit d’abord amener l’eau potable, évacuer les eaux usées, construire des latrines pour améliorer l’état de santé de la population. Ils distribuent des moyens de contraception et des kits pour que les femmes accouchent dans de bonne condition… Ensuite l’ONG construit des écoles, maternelles, élémentaires, organisent des cours du soir pour les adultes. Un potager offre de nouveaux plants pour renforcer un spectre alimentaire plus large que celui de l’alimentation traditionnelle plutôt fruste. Des micro-crédits sont proposés… Chaque nouvelle action est discutée avec les villageois.

Thierry Maous, le directeur du festival écofilm explique :  » Quand je projette ce film dans un collège, je demande aux élèves de classer en trois colonnes chacune des interventions de cette ONG : environnement, économie et social. Pour cette dernière, je précise qu’elle contient le droit à la santé, à l’éducation, à la démocratie… Les élèves sont étonnés de voir que c’est dans cette colonne que s’inscrivent la plupart des actions nécessaires au bien-être de la population. C’est ainsi que le reboisement et la protection de la nature s’imposent naturellement aux villageois. Lors de l’échange qui suit la projection, les collégiens sont encore plus surpris de découvrir que ces besoins fondamentaux d’accès à l’eau, à la santé, à l’éducation, au crédit et à la démocratie soient partagés par tous sur notre planète… »

ajoutez cet article a votre liste de favoris

4e Forum national sur la gestion durable des eaux pluviales

Dans A LA UNE, Eaux, Entreprise, Habitat, L'eau, L'eau de pluie, Les eaux grises par le 5 mars 2013Pas de commentaire

Le 4e Forum national sur la gestion durable des eaux pluviales se tiendra les 20 et 21 mars à Douai (France). Ce Forum aura lieu la veille de la Journée mondiale de l’eau, célébrée le 22 mars, dont le thème pour 2013 est la coopération dans le domaine de l’eau.

Le temps fort de ce 4e Forum sera animé par le président de la Communauté d’agglomération du Douaisis sur la Taxe pluviale, outil d’une politique pluviale volontariste.


Le programme prévu sur ces 2 jours peut se résumer comme suit (par ordre chronologique):

  • Séance plénière du début : Nécessité et importance de gérer les eaux pluviales – Taxe pluviale
  • Atelier 1 : Créer son service de gestion des eaux pluviales et instaurer la taxe pluviale.
  • Atelier 2 : Comment organiser un service intercommunal de gestion des eaux pluviales ?
  • Forum A : Eaux pluviales : récupérer, dépolluer pour mieux gérer.
  • Atelier 3 : Le SIG, un outil indispensable à une bonne gestion patrimoniale ?
  • Atelier 4: Les outils d’accompagnement : supports techniques et financiers des eaux pluviales.
  • Atelier 5 : Gestion de terrain : difficultés et pistes d’amélioration.
  • Atelier 6 : Anticiper, connaître et gérer les pollutions des eaux pluviales.
  • Atelier 7 : Améliorer la qualité du milieu naturel par une réduction des surfaces imperméabilisées.
  • Séance plénière de fin : Gestion intégrée des eaux pluviales : état des lieux et perspectives ?

Autres intérêts de ce rendez-vous…

En parallèle des discussions en atelier ou en séance plénière, un salon professionnel se tiendra et permettra aux participants de visiter les stands de divers exposants : fournisseurs de matériels, collectivités territoriales, bureaux d’étude,… Des visites de sites sont prévues dans l’après-midi du 2e jour.

Ce forum est co-organisé par IDEAL Connaissances, Réseau IDEAL, Réseau EAU, la Communauté d’agglomération du Douaisis et l’Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives en matière d’eaux pluviales (ADOPTA),  avec le soutien de l’Agence de l’eau Artois-Picardie, le Conseil général du Nord et la Ville de Douai.

Inscriptions ici >>

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Ouverture du Forum Mondial de l’Eau 2012 à Marseille

Dans A LA UNE, Eaux, Environnement, L'eau, L'eau de pluie, Les eaux grises, Recyclage par le 12 mars 20121 Commentaire

C’est aujourd’hui 12 mars 2012 l’ouverture du Forum Mondial de l’Eau 2012 à Marseille. Tous les trois ans depuis 1997, le Forum Mondial de l’Eau mobilise les imaginations, les innovations, les compétences et les savoir-faire, pour faire avancer la cause de l’eau. Il rassemble tous les acteurs autour des enjeux actuels – aussi bien locaux que régionaux ou mondiaux – qui ne peuvent se traiter qu’avec toutes les parties prenantes réunies dans un cadre commun, avec des objectifs partagés.

forum mondial de l'eau marseille 2012

forum mondial de l'eau marseille 2012

Les objectifs du Forum Mondial de l’Eau

L’objectif premier des Forums Mondiaux sur l’Eau sont de donner un accès à l’eau à chaque homme sur terre. Objectif ambitieux sinon vital pour près d’un homme sur trois dans le monde dont l’accès à l’eau, même non potable, reste extrêmement difficile.

L’objectif du 6ème Forum Mondial de l’Eau est de relever les défis auxquels notre monde est confronté, et d’agir afin que l’eau se retrouve en tête des agendas politiques. Il n’y aura pas de développement durable tant que les questions de l’eau resteront non résolues. Partout sur la planète, pour toutes et pour tous, le droit à l’eau (reconnu par 189 États au sein de l’ONU, il y a un an) doit être garanti et mis en œuvre.

Consulter le programme >>

Les chiffres clés

  • du 12 au 17 mars 2012
  • 140 délégations ministérielles
  • Plus de 180 pays représentés
  • 25 000 participants attendus
  • Plus de 400 heures de discussions et débats
  • Plus de 250 sessions et panels et environ 100 événements « Racines & Citoyenneté »
  • Des trialogues régionaux organisées entre ministres, parlementaires et autorités locales / régionales.
  • Des tables rondes de haut niveau

Les liens utiles

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Une révolution durable dans les pays arabes ?

Dans A LA UNE, Chauffage, Energies, Fossiles, Greenwashing, Les eaux grises, Tri sélectif par le 23 février 2011Pas de commentaire

petrole-durable
Avec les mouvements de démocratie en Tunisie, Égypte et maintenant en Libye, les prix du pétrole vont encore grimper. L’approvisionnement est perturbée et les stocks baissent, dans ces conditions le prix du baril n’est pas prêt de fléchir surtout que l’esprit de révolte se propage aussi au Bahreïn, autre pays producteur de l’or noir.

Un vent de révolte souffle sur l’Afrique, souhaitons que la France emboite cette dynamique citoyenne pour instaurer plus écocitoyenneté.

Alors en quoi est ce bon pour le développement durable ?

Notre dépendance face aux énergies fossiles devient difficile à soutenir pour le consommateur français. S il regarde la situation sous l’angle financier, son intérêt est de rouler dans des véhicules à énergies alternatives et de chauffer sa maison avec du solaire (en effet les prix du gaz étant indexes sur ceux du pétrole, le gaz de ville va monter lui aussi).

Comment soutenir concrètement l’essor des solutions durables au quotidien ?

En consommant avec raison tout simplement ! Par exemple, il existe des voitures presque propres, des solutions de chauffage et de traitement des eaux très économiques et qui préservent l’environnement. Vous pouvez adopter le tri sélectif, acheter des produits qui produisent le moins d’emballage, sanctionner les marques qui utilisent le green-washing en boycottant leurs produits.


ajoutez cet article a votre liste de favoris

Récupération des eaux grises

Dans Autres Recyclages, Eaux, L'eau, Les eaux grises, Recyclage par le 18 juin 200910 Commentaires
eaux grises

eaux grises

On appelle « eaux grises » les eaux de douches, de bains et de lavabos (eaux savonneuses). Elles représentent près de 40 % de notre consommation quotidienne.

Par exemple, saviez-vous qu’il faut environ 18 litres d’eau en moyenne pour laver une salade ?

En tant qu’utilisateur, propriétaire, architecte ou exploitant, vous avez comme objectif de réduire les consommations d’eau sans pour autant perdre en confort. Le recyclage des eaux grises fait désormais partie intégrante des préoccupations et des économies d’énergie.

Certains systèmes proposent des solutions judicieuses sur le plan écologique et économique. Conçus pour durer longtemps, ces systèmes assurent un retour sur investissement rapide et réduisent l’empreinte de l’homme sur la planète.

Voici les différents systèmes :

  • Le principe pontos : l’eau de la salle de bain est recyclée et utilisée une seconde fois pour les toilettes, l’arrosage, le lave-linge et le nettoyage des locaux après traitement.

Exemple : livrée au printemps 2009, la piscine de la Communauté d’agglomérations de Val d’Yerres (Essonne) dispose du plus gros système de recyclage d’eaux grises mis au point par le robinetier allemand Hansgrohe.

Rentabilité :
Recyclage de 600L à 30 m3/jour (30 000L)
Autres avantages :
Ce procédé est totalement indépendant des conditions climatiques puisque la simple consommation d’eau dans la salle de bain permet au système de produire quotidiennement de l’eau recyclée.

  • Le principe de la station : elle permet de recycler à 100% des eaux grises en offrant une eau traitée par ultrafiltration de haute qualité. L’eau traitée peut-être utilisée pour tous les besoins (WC, machine à laver, eau de nettoyage et d’arrosage) sauf corporels et alimentaires.
station recuperation eauxgrises

station recuperation eauxgrises

Grâce à une séparation des évacuations des lavabos, douches et baignoires, les eaux grises sont collectées dans une cuve située dans la station.
Celle-ci est filtrée par un procédé unique sans l’adjonction d’aucun produit chimique, jusqu’à 300 litres par jour (en fonction de l’alimentation et des demandes). Le processus de traitement comprend deux phases principales :
L’oxygénation permet de favoriser le traitement biologique grâce aux bactéries
La décantation, c’est le passage par une membrane ultra filtrante qui garantit un haut niveau de qualité d’eau.
Lorsqu’il y a demande en eau, la station alimente ainsi les différents besoins en eau claire (non alimentaires et non corporel) tels que : sanitaires, eau de nettoyage, machine à laver, jardin …
La station se connecte automatiquement au réseau d’eau potable lorsque la ressource d’eaux grises est insuffisante par rapport aux besoins.

Rentabilité :
La station permet de réduire les rejets d’eaux usées de 35%.

Autres avantages :
Stockage et traitement des eaux usées dans la station
Pas de produits chimiques

Variante de ce type d’installation :

recuperation eaux grises

recuperation eaux grises

La station peut être idéalement associée à une citerne de récupération d’eau de pluie permettant une utilisation optimale du système, surtout dans des régions ou la pluviosité est faible ou très irrégulière.
Lorsqu’il y a demande en eau, la station puise automatiquement dans le réservoir d’eau claire :

  • Soit de l’eau grise recyclée
  • Soit de l’eau de pluie s’il n’y a plus d’eau grise recyclée
  • Soit de l’eau potable si les deux premières sources sont épuisées.

Merci à :
Pierre GARNIER, expert dans la récupération des eaux grises
http://www.o2pluie.fr

Voici quelques uns de nos conseils pour économiser et recycler les eaux de pluies et les eaux grises.

N’hésitez pas à réagir à nos conseils

ajoutez cet article a votre liste de favoris