L’huile de palme fléau de l’alimentation pour la santé

Dans A LA UNE, Agriculture, Alimentation, Communication, Consommation, Durable, Environnement, Innovations, Végétaux par le 13 novembre 2012Pas de commentaire

noisette_400gAprès deux ans de recherche, Casino vient de lancer la première pâte à tartiner sans huile de palme. Moins riche en acides gras saturés que la plupart des autres pâtes à tartiner, cette pâte est aussi moins cher (1,49 € le pot de 400g contre 2,48 € chez Nutella avec huile de palme). Le groupe Casino est engagé depuis 2010 dans un processus de suppression progressif de cet additif alimentaire dans ses MDD et cette pâte à tartiner vient rejoindre les 340 autres produits MDD sans huile de palme de la marque.

L’huile de palme a été remplacée dans ce produit par un mélange de d’huile de tournesol, de coco et de beurre de cacao.

À cause de son très faible coût, l’huile de palme est de plus en plus utilisée dans une grande variété de produits : céréales, margarine, crème glacée, biscuiteries, pains industriels, barres chocolatées… mais aussi dans la cosmétique, les détergents…

L'huile de palme est présente partout dans les produits de consommation courant

L’huile de palme est présente partout dans les produits de consommation courant

Rajouter du gras (huile de palme), dans une alimentation déjà trop riche en corps gras saturés, n’est pas bon pour la santé. De plus, les plantations de palmiers à huile causent la destruction de la forêt tropicale (extinction des orangs-outans en Indonésie…)  et causent le rejet très important de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

A cause des feux de forêt, l’Indonésie est devenu le troisième producteur de CO2 de la planète.

La palme durable existe depuis 2005, cependant les règles ont été établies par les industriels eux-mêmes et n’offrent donc pas de réelles avancées sur le terrain.

Comment substituer l’huile de palme dans votre alimentation ?

On peut remplacer l’huile de palme par des huiles de colza ou d’olive à condition de ne pas les cuire à haute température. On peut également utiliser l’huile de tournesol, et pour les pâtisseries mettre du beurre !
Il faut privilégier les corps gras polyinsaturés, comme les oméga 3 que l’on retrouve dans les poissons gras comme le saumon, la truite, le hareng et les sardines.
L’huile de lin et l’huile de chanvre sont également d’excellentes sources. Vous l’aurez compris certaines huiles sont meilleures que d’autres, pensez donc à  jouer la carte de la diversification et de la modération.

Apprenez à lire les étiquettes

de l'huile de palme dans les herbes de provence !

de l’huile de palme dans les Herbes de Provence !

Des consom’acteurs créent des sites pour répertorier les aliments fabriqués avec de l’huile de palme parce que les industriels ne l’écrive pas sur leurs emballages. Vous voyez parfois la mention huile végétale, dont l’huile de palme fait partie. N’hésitez donc pas à partager vos meilleurs liens sur le sujet en postant un commentaire ci-dessous.
Nous n’allons pas dresser une liste exhaustive de tous ces produits avec huile de palme,  mais plutôt vous aider à lire les étiquettes et reconnaitre ou se cache l’huile de palme, y compris dans les produits les plus anodins comme les Herbes de Provence (voir image).

L’huile de palme peut prendre plusieurs terminologies, il vous faut chercher toutes les combinaisons terminologiques suivantes sur les étiquettes :

  • Acide laur-ique, -ol, -oate, -ic
  • Acide myrist-ique, -ol, -oate, -ic
  • Acide palmit-ique, -ol, -oate, -ic
  • Acide stéar-ique, -ol, -oate, -ic

Allez plus loin et changez votre alimentation ?

Pendant un an, un jeune géochimiste de 26 ans, a scruté les étiquettes à la recherche d’huile de palme, ce corps gras bon marché utilisé par les industriels soit « pour pallier la médiocrité du produit de base » (enrichir une préparation au chocolat, une pâte feuilletée…), soit comme composant dans un émulsifiant (qui stabilise une émulsion), soit sous forme d’autres dérivés (dans les shampoings, crèmes ou dentifrices par exemple).

Après cette année d’efforts, le jeune scientifique dresse un bilan de cette expérience, qui a changé son mode de consommation en profondeur.
Sur son blog Vivre sans huile de palme, le jeune chimiste a tenu à jour une liste de produits contenant de l’huile de palme. Pour la compléter mois après mois, il a contacté une centaine d’entreprises agroalimentaires, cosmétiques, etc. Certaines ont joué la transparence, d’autres non.


Voici quelques uns de nos conseils pour une alimentation plus durable

N’hésitez pas à réagir à nos conseils, votre avis nous intéresse !

ajoutez cet article a votre liste de favoris

La biscuiterie nantaise BN reçoit le label « Origine France Garantie »

Dans A LA UNE, Alimentation, Communication, Consommation, Entreprise, Innovations par le 29 août 2012Pas de commentaire
la Biscuiterie Nantaise (BN) reçoit le label « Origine France Garantie»

la Biscuiterie Nantaise (BN) reçoit le label « Origine France Garantie»

Depuis une quinzaine d’années, les comportements des consommateurs évoluent et de nombreuses études mettent en évidence l’émergence de «consommateurs-citoyens» ou «consom’acteurs» pour qui l’origine et les conditions de fabrication des produits apparaissent comme des critères de plus en plus importants.  Selon une étude TNS d’Avril 2010 , 67% des Français estiment qu’il est important que les produits qu’ils achètent soient produits en France. L’étude indique aussi que 95% des Français estiment qu’il est important de connaître l’origine des produits de grande consommation.

Anticipant les demandes des consommateurs, BN s’efforce depuis de nombreuses années de communiquer de façon transparente sur la fabrication de ses produits. Présente et impliquée sur le territoire nantais depuis plus d’un siècle, elle s’est vue remettre le label Origine France Garantie le 27 mars 2012, pour ses gammes Goûters Fourrés, Mini BN, Mini BN Tartelettes et Casse-Croûte.
Vous pouvez découvrir ici les différentes vidéos plutôt amusantes et qui vante les mérites de leurs nouveaux emballages et de la qualité des céréales françaises au blé complet qui sont désormais intégrées dans les nouvelles recettes.

Le label « Origine France Garantie »

Créé en mai 2011 à l’initiative de l’association Pro France, le label Origine France Garantie permet au consommateur-citoyen de contribuer, par son achat, à la bonne santé de l’économie nationale et qu’il favorise le maintien des activités productives en France.
Attribué à l’issue d’une procédure de certification stricte (assurée par le bureau Veritas), ce label unique en France, répond à deux préoccupations majeures :

  • Permettre aux consommateurs de connaître l’origine d’un produit
  • Permettre aux entreprises de valoriser le maintien, le développement, ou le retour d’activités productives en France

67% des Français estiment qu’il est important que les produits qu’ils achètent…
… soient produits en France.
95% des Français estiment qu’il est important de …
… connaître l’origine des produits de grande consommation.

Pour l’obtenir, le respect de deux critères est indispensable :

  • Le produit doit prendre ses caractéristiques essentielles en France (c’est-à-dire que les ingrédients principaux apparaissant dans la dénomination de vente du produit doivent être d’origine française)
  • 50% au moins du prix de revient unitaire (soit le prix sortie d’usine) doit être acquis en France.



BN « fait des efforts » sur l’emballage de ses biscuits

crocpirate_bnChez BN on a fait un gros effort sur les emballages. Grâce à un système ingénieux, les paquets sont refermables et les biscuits restent croustillants plus longtemps ! Mais c’est en terme de développement durable qu’il faut souligner la petite révolution qui est en marche dans cette société française. Ils utilisent des Eco-emballage, pensés pour être plus compact et utiliser moins de ressources. Ainsi c’est 2850 arbres par an qui sont sauvés, l’économie de 97 trajets en camion et l’utilisation d’un carton ondulé marron brun (non blanchi) qui permet d’éviter les pollutions liées aux traitement chimiques du blanchiment.

Les nouveaux gâteaux de la marque BN sont au blé complet – en terme nutritif c’est meilleur pour la santé et ils sont garantis 100% français ! Les émissions de Co2 liés aux transports sont réduits ; il faut espérer que les céréaliers qui produisent le blé respectent les normes environnementales ! Et au vu du retard fraçais, ce n’est pas gagné.

Mais au-delà, nous tenons a féliciter cet industriel qui cherche à améliorer son cœur de métier : la qualité de ses biscuits avec du blé français et l’emballage de ses produits.

Chez acteur durable nous avons bien aimé celui du petit chaperon rouge et du loup réconciliés par les mini BN à la fraise et aux céréales au blé complet !!

ajoutez cet article a votre liste de favoris

Les algues pour l’alimentation

Dans Innovations par le 9 juin 2009Pas de commentaire

Présentation des algues pour l’alimentation

Des textes anciens louent les algues pour leur mérite alimentaire ainsi que pour la santé, la longévité et le bonheur. En effet, on retrouve dans ces textes des traces de consommation d’algues, pratiques vieilles de 4000 ans en Chine, 1200 ans au Japon et près 1000 ans au Mexique.
L’algue est aussi un aliment traditionnel pour les populations littorales de l’Asie du sud-est où elle est considérée comme un mets de choix.

Algue Comestible - La Dulse

Algue Comestible - La Dulse

Consommation

La consommation mondiale d’algues ne cesse de croître. En effet, elle s’élevait à plus de 3 millions de tonnes en 1992 pour arriver en 2007 à près de 9 millions de tonnes. Ceci représente près de 1,5 kg d’algues consommées par an et par habitant de la planète !
L’utilisation des algues pour l’alimentation humaine fut officialisée en 1990 par le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF). Elle fut ensuite autorisée par la Communauté Européenne l’année suivante. L’algue alimentaire se présente sous différentes formes, 12 sont autorisées comme matières premières alimentaires en France.
Elles peuvent être soit extraites des fonds marins, soit ramassées à marée basse, soit cultivées au large par des algoculteurs.

Les principales espèces sont :

  • Des algues brunes comme le kombu , le wakamé et le haricot de mer
  • Des algues rouges comme la dulse et le nori
  • Des algues vertes comme la laitue de mer
Algue Comestible - Le Wakame

Algue Comestible - Le Wakame

Les algues sont présentes dans beaucoup de plats, bien que l’on n’en soit pas très avertis. On estime que chaque français consomme des algues 2 à 3 fois par jours.
Elles sont riches en sels minéraux (iode, calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium et fer) ainsi qu’en vitamines (A, B1, B6, B12, C, D et E) et en oligoéléments. Elles contiennent aussi des fibres et des acides aminés.
La quantité de calcium contenue dans l’algue est, généralement, 3 fois supérieure à celle contenue dans le lait. La Dulse contient 15 fois plus de fer que les épinards !

Agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire est grosse consommatrice d’algues. On les retrouve principalement sous forme d’extraits : comme les alginates (provenant d’algues brunes) et les carraghénanes et agars-agars (provenant d’algues rouges). On les retrouve dans les compositions alimentaires, leurs noms scientifiques sont : E400 à E408.
Elles ont des propriétés gélifiantes, stabilisantes ou encore texturantes ainsi qu’épaississantes. Elles sont utilisées dans de nombreux desserts lactés (les crèmes par exemple), mais aussi dans des sauces (ketchup, mayonnaise), pour stabiliser les boissons (dans la bière, les jus de fruits …)

Autres applications

L’algue peut être utilisée sous différentes formes dans l’alimentation. On pourrait par exemple la retrouver à la place des bardes de lard autour des paupiettes et des rôtis. Cela en améliorerait la cuisson et la conservation. On pourrait aussi la retrouver dans nos brochettes, en lieu et place actuels du lard. Ces deux hypothèses sont d’ores et déjà brevetées par une société de Landernau, en Bretagne.

Conclusion

Avec l’augmentation croissante de la consommation d’aliments préparés, l’intérêt des propriétés des algues s’est accru, notamment pour créer un large éventail de textures à l’aliment et attirer encore et toujours plus le consommateur. En effet, aujourd’hui plaire et séduire le consommateur par leurs propriétés pourrait avoir de nombreux intérêts pour notre santé.

On les utilise aussi pour réduire les émissions de CO2, comme compléments alimentaires, pour produire du biocarburant, dans les cosmétiques

Il reste donc de nombreuses voies à explorer, à nous de découvrir lesquelles !

ajoutez cet article a votre liste de favoris